6me étoile: « le Québec est bien fier de ses Huskies chéris !!! »

| Publié par | Catégories : Non classé

{FRANÇOIS COLOMBIER, MANAGER DE ROUEN}\n_ «PERSONNE DANS L’ÉQUIPE N’A DOUTE»\n \n\n\n_ « Si on perd notre titre, je démissionne » avait déclaré François Colombier dans la presse avant la finale. La formule avait étonné de nombreux observateurs, au regard de la saison de Rouen. 3me en Coupe d’Europe A en Italie en avril (avec en prime une victoire face au champion de Hollande, Amsterdam, la première victoire en compétition d’une équipe française face à une équipe hollandaise), victoire au Challenge de France à Montpellier en mai… Le bilan était déjà bien consistant. . Mais François voulait plus. Il voulait cette 6me étoile. Et il l’a eue.. \n \n\n\nCe fut aussi dur que prévu ?\n_ Oh oui ! Comme toujours, quand on analyse à froid toutes nos finales, on se rend compte qu’elles ont basculé sur pas grand-chose. Deux ou trois jeux ratés ou réussis qui ont fait pencher la balance. Ce fut encore le cas cette saison. Rouen était supérieur, et a dominé dans plusieurs compartiments du jeu, mais le vent aurait pu tourner. Ce fut compliqué, parce que Savigny est une équipe qui ne sait pas ce qu’abdiquer veut dire. Les Lions se sont battus jusqu’au bout, comme on s’y attendait. En discutant avec plusieurs joueurs de Savigny, tous m’ont dit le plaisir qu’ils ont eu de jouer des matches de ce niveau et de cette intensité contre les Huskies. Un plaisir réciproque. Au passage, je salue l’organisation de Savigny, qui a très bien fait les choses pour le dernier week-end de la saison. Une preuve de plus que le baseball français se structure, communiquer, prend de l’importance sur le terrain et en dehors. \n\nVous n’avez pas douté après la défaite de samedi ?\n_ Non, il était évident que cette finale n’allait pas nous tomber dans les mains toute cuite, et que Savigny allait nous obliger à aller chercher notre victoire. C’était dans la logique des choses entre deux équipes très proches l’une de l’autre que les Lions parviennent à remporter un match. J’ai d’ailleurs eu le sentiment que personne dans l’équipe n’a douté, nous avions toujours deux victoires au compteur, et tout le monde savait que nous étions plus forts sur la durée, que notre rotation finirait par être supérieure à la notre. Notre président, qui est toujours inquiet pendant les gros matches, ne m’a même pas semblé spécialement perturbé (mais il cachait peut-être son jeu !), c’est dire la sérénité qui habitait les Huskies. Lors du repas du soir, personne n’a parlé du match de l’après-midi, on pensait à autre chose, nous n’avions pas de pression. \n\nEst-ce que cela fait toujours autant plaisir d’être champion de France ?\n_ Évidemment. Chaque titre a son parfum, son histoire. L’émotion est toujours là, on la savoure tranquillement les jours d’après. Un titre, c’est le couronnement d’une accumulation d’efforts, les durs entraînements hivernaux, le début de la saison où il faut mettre les choses en place, la montée en puissance au fil des matches, puis l’apothéose de la victoire. Les célébrations sont peut-être un peu moins agitées que par le passé, mais c’est parce que tout le monde vieillit et travaille le lundi matin ! Il faudrait penser à gagner un samedi pour vraiment se lâcher. Mais on sait tous aussi que la victoire est éphémère, et qu’il faut déjà penser à la saison prochaine, se remettre au travail. \n\nLes moments forts de la finale que vous garderez en mémoire ?\n_ Il y en a beaucoup. Il s’est vraiment passé beaucoup de choses pendant ces quatre matches. Finalement, ce ne sont pas des moments spécifiques que je voudrai nommer, mais je sais que je repenserai longtemps à ces quatre matches, et à leur scénario un peu fou. \n\n\n{DANY SCALABRINI, ARRÊT COURT DE ROUEN}\n_ Il y aura eu des moments forts durant cette série finale. Ce sont les tournants des matchs. \n_ 1ere game: Le triple de 3 points de Nico (Dubaut) et la décision du Frankie (Colombier) de garder Keino en extra inning (Savigny a décidé d’enlever Stewart pour le garder pour le lendemain). Mais il n’y pas toujours de lendemain !!! \n_ 2e game: excellente performance de Giovanni (Ouin) au monticule et les deux coureurs de Savigny retirés au marbre par nos champs extérieurs pour sauver deux points. \n_ 3e game défaite – bravo à Pierrick !!!! \n_ 4e game: Beaucoup de double jeux de part et d’autre dont le plus important : bases pleines et aucun retrait pour Savigny, Stewart frappe une flèche dans les mains de Nico (Dubaut) au premier but qui retire le coureur du premier. Beaucoup de points de sauvés sur ce jeu là. \n\n_ On n’a jamais douté, même après la défaite de samedi. Ce troisième match, c’était le match le plus difficile pour nous à gagner. Les Lions jouaient à domicile, devant leurs partisans, avec l’un des meilleurs lanceurs français, Pierrick (Lemestre), sur la butte.\n\n_ Est ce que cela fait toujours autant plaisir d’être champion de France ? \n_ C’est différent à chaque fois mais c’est toujours un sentiment incroyable de gagner la dernière partie. Ce que j’aime le plus, c’est, que l’hiver, pendant la saison morte, à chaque fois que je penserai au Baseball, je ressentirai de la fierté et non pas de l’amertume ou des regrets. \n\n{ROBIN ROY, LANCEUR DE ROUEN}\n\n\n\n_ Les matchs ont été de grandes qualité et il a fallu performer. Mais nous n’avons jamais été vraiment mis en difficulté au niveau du score. Il a fallu jouer à notre meilleur niveau et c’est ce que nous avons fait.\nLa défaite de samedi ne nous a pas perturbé. Je ne pense pas qu’il était possible pour Savigy de nous battre trois fois de suite, pas en jouant comme nous le faisions. L’état d’esprit et notre jeu étaient solides, nous ne pouvions pas nous effondrer.\n\n_ En tout cas, être champion de France, cela fait toujours autant plaisir ! Pour moi, ce titre est celui qui m’a procuré le plus de plaisir. Ce titre ne se résume pas à ces deux derniers week ends. La route fut très longue et particulièrement me concernant. Beaucoup d’efforts faits depuis presque un an maintenant. J’ai pris plaisir à savourer chaque match, chaque victoire et à effacer mes doutes à chaque sortie. Tout cela n’aurait eu aucun sens sans ce titre. Je suis heureux d’avoir fait partie de ce groupe et d’avoir apporté ma contribution. Ce titre à une valeur spéciale pour moi.\n\n{JORIS BERT, OUTFIELDER DE ROUEN}\n\n\n\n_ Ce fut une finale riche en émotion. On a su faire les jeux de routine et être « clutch » (efficace lors des moments chauds) aussi. Bref, on a joué du bon baseball \n_ La défaite de samedi ne nous a pas fait douter. Ce n’était qu’une défaite qui ne valait pas dire grand chose à mes yeux. Oui, ils ont été meilleurs sur un match et nous, on l’a été tout le reste de la série. \nEtre champion de France, sur le moment bien sur, c’est toujours un pur instant de bonheur à partager avec les boys. On joue en équipe, on gagne en équipe, je pense que l’on est bien plus que ça, on est une famille, des amis, des frères !!!\n_ Ensuite, on prend du recul et on se dit que ce titre appartient aussi à tous ceux qui ont participé de près comme de loin à ce 6ème titre, les dirigeants, les élus, les coachs, les fans, les bénévoles, les partenaires… \n_ J’en oublie sûrement, mais tous ont mis la main à la pate pour nous offrir les meilleures conditions pour ce titre et je les remercie.\n_ Le premier match fut le plus riche en émotions, ensuite à chaque fois que l’on a été menés, on a su remonter et repasser devant et à chaque point marqué, c’était l’euphorie.\n\n_ Bravo à tous et encore une fois, Keino m’a impressionné.\n\n{NICOLAS DUBAUT, 1ER BUT DE ROUEN}\n\n\n\n_ Les quatre matches de cette finale ont tous été très disputés, et auraient pu tourner à l’avantage d’une ou l’autre des équipes sur un jeu, une frappe.\nSur le match 4, par exemple la line drive de Tim Stewart avec les bases pleines et 0 mort, qui se transforme en double jeux alors que si elle passe, Savigny marque trois points et prend l’avantage… \n_ On contraire, on sort le double jeu… Ca a complètement assommé Savigny qui commençait à être très menaçant.\n\n_ Les matchs pouvaient basculer, mais en même temps, nous n’avons jamais douté, nous étions prêts à jouer 5 matches, nous avons abordé le match 4 sans pression, Savigny était dos au mur… pas nous! Nous avions Giovanni (Ouin) prêt à lancer un master en cas de match 5…\n \n_ Être champion de France est toujours un honneur et un plaisir incroyable !\nCe que je retiens surtout de cette finale est le plaisir que nous avons pris à jouer chaque match. Nous avons joué du beau baseball contre une très belle équipe de Savigny et le plaisir est surtout là…\n_ Des jeux clefs qui font chavirer les matches, la pression qui monte au fur et à mesure de la rencontre…\n_ Si nous pouvions jouer à ce niveau tous les week ends, le baseball français progresserait en ta….ak (juron québécois censuré) !!!\n \n{LONDRES}\nJe suis si fier de vous, un 6me titre en 7 ans, u autre doublé (avecle Challenge de Frahce), c’est tout simplement fanstastique, incroyable, magique ! Que du bonheur ! Quelle équipe ! Fêtez cela comme il se doit, vous le méritez. Wow, you guys are simply the best , i’m in awe of your accomplishments ! \n_ {Yann Monnet}\n \n{SAN DIEGO}\n_ Well, the King has still got it lead the finals in Strikeouts. Moochie big hit to drive in 2. I told you they couldn’t win without a big hit from you. Kenji Droppin Bombs. Flaco Hit over .400 whats up with him give him some roids and he will be the next Pujols. Frank big win it all starts with the manager. 6 fellas that is amazing I am so proud to be a small part of the tradition that is Huskies Baseball. It is an amazing group of guys who play the game right and it shows. Enough with the trophies, I think it is time to get rings there will be no room for trophies pretty soon. I wish I could have been there but, hopefully, I will be hanging out with Hughes in the next couple weeks watchin the Dodgers. But again congrats my friends and I will see you all soon. \n_ {Blake Denischuk}\n \n{LOS ANGELES}\n\n\n\n_ Une dynastie en évolution\n_ Je ne suis pas surpris de votre victoire, les efforts sont toujours récompensés! Gardez les standards d’excellence bien élevés car vous êtes une référence pour ceux visent les sommets. Je suis vraiment fier d’avoir été dans la famille des Huskies! Live life has a present! \n_ {Hughes Appleby}\n \n{SALT LAKE CITY}\n_ Quel exploit ! Félicitations pour ce 6me titre ! J’aurai aimé être parmi vous, je me contenterai de compter les jours avant de pouvoir retourner à en France. En tout cas, Bravo ! \n_ {Daryl Lee}\n \n\n{MONTREAL}\n\n964] lors de l’Open nous donne le titre de super champions de France !!!\n\n_ 2-Martin Johnson demande si Keino a finalement retrouvé les deux balles de homerun ?\n\n_ 3-Est-ce que quelqu’un peux dire bonjour à mon ami Thomas Haywood ?\n(arbitre écossais qui a expulsé Daniel lors de l’Open)\n \n_ {Daniel Bélisle}, Président la Ligue senior du Québec\n