27ème Tournoi International de Pineuilh : les 12U sur le Podium !!

| Publié par | Catégories : Non classé

{Un coup de chapeau à tous les dirigeants et bénévoles du Club de Pineuilh pour la qualité de l’organisation !\n \nUn grand merci à tous les arbitres, scoreurs et scoreuses pour l’énergie donnée à ce que tout se passe bien sur le plan sportif ! \n\nUn grand bravo à tous les enfants Français, Italiens, Canadiens ou Portugais, qui ont fait honneur au Baseball durant tout le week-end !} \n\nL’Equipe de Rouen était composée de ( par âge ): Manon ROLLAND, Luc VIGER, Valérian BOHERS, Quentin ROY, Martin VISSAC, Victor GRANDIN, Julien PIEDNOEL, Théotime TRANCHANT, Auguste GUERN, Antonin DUBOS, Gabriel HARRISON, Louis MOREAU, Clément VISSAC\n\nLe Staff de Christopher HARRISON, Cyril VISSAC et Pierre-Yves ROLLAND\n\n\n{Crosseta (Parma) – Rouen 9-6}\nCette 1ère confrontation, les jeunes Rouennais la redoutent. Les Italiens de Parme montrent de belles choses à l’échauffement et présentent de beaux gabarits. Il n’en faut pas plus pour impressionner d’autant que le lanceur Italien n’est pas là pour plaisanter et retire les 3 premiers frappeurs Rouennais dans l’ordre. \nLa balle est donnée à Quentin Roy qui rentre bien dans le match ; Rouennais et Parmais se retrouvent ainsi à 0-0 en fin de 1ère manche. L’attaque se montre de nouveau un peu timide en début de 2ème manche et les Rouennais ne parviennent pas à scorer. \nLes choses vont ensuite bien vite se compliquer ; bafouillant leur Baseball, les Rouennais décident de ne plus réaliser les jeux de routine en multipliant les maladresses ; 4 erreurs et un coup sûr plus tard, ils se retrouvent menés 4 à 0 en fin de 2ème manche.\nLe début de 3ème manche est prometteur en attaque ; les rouennais bousculent un peu plus le lanceur Italien, l’obligent à concéder un point mais manquent d’opportunisme en laissant deux joueurs sur bases. \nA 1-4 en milieu de 3ème manche, il est alors décidé de confier la balle à Auguste Guern qui tarde malheureusement à trouver la zone avant de se reprendre mais le mal est fait. C’est 9-1 en fin de 3ème manche. \nLes Rouennais auront un sursaut d’orgueil en début de 4ème manche en malmenant à leur tour le « releveur » Italien en scorant par 5 fois, le dernier par Louis Moreau, mais en laissant 2 coureurs sur bases. L’arbitre décide alors d’interrompre la rencontre puisque les Rouennais ne peuvent plus revenir au score.\n\nCe match laisse très vite une impression de regrets. Les Italiens étaient sans doute à la portée des Rouennais s’ils avaient davantage cru en leur chance. Les jeunes Huskies s’en souviendront le lendemain avant d’affronter les Canadiens. \n\n{Rouen – Pineuilh 13-0}\nLa balle est confiée à Manon Rolland qui prend rapidement le dessus sur les batteurs de Pineuilh, et bien aidée par une défense qui a retrouvé son Baseball.\nLes Huskies prennent très vite l’ascendant et ne seront jamais inquiétés lors de cette rencontre scorant par 13 fois sans prendre le moindre point en 3 manches pleines. Les Rouennais auront joué un match appliqué leur permettant de terminer la 1ère journée de compétition avec une fiche de 500 tout en ayant pu faire tourner l’effectif. Julien Piednoël réalise ainsi son premier « at bat » hors de Normandie. \n \n{Rouen – Dinelle (Canada ) 7-3}\nCe dimanche matin, les Rouennais savent qu’il va falloir accomplir un petit exploit pour prétendre jouer les premières places de la compétition ; Digérée la défaite contre les Italiens, les Rouennais vont jouer le match le plus plein du tournoi, tant défensivement qu’en attaque. Pour exemple, ce retrait au marbre sur un relais parfait de Martin Vissac depuis son champ gauche complété par Gabriel Harrison qui n’hésite pas à aller au contact pour mettre fin aux ardeurs Québécoises en milieu de 4ème manche ; Les Rouennais menaient alors par 5 à 3 et maintiennent ainsi la distance avec leurs adversaires. Mais les Huskies ne veulent décidemment pas en rester là et enfoncent le clou en fin de 4ème manche en ajoutant 2 points supplémentaires au tableau de score après de solides frappes notamment d’Antonin Dubos et Manon Rolland ( le homerun n’était pas loin .. ) pour mener 7 à 3 en fin de 4ème manche. Quentin Roy qui a fait un énorme travail durant 4 manches laisse alors la balle à Manon Rolland qui retire les 3 frappeurs suivants dans l’ordre bien aidée par sa défense ( ballon au champ centre pour Auguste Guern qui anticipe bien, line drive en champ droit pour Victor Grandin idéalement placé et roulant au 2ème but pour Théotime Tranchant qui plonge pour capter la balle avant de la relancer en 1ère et à genoux pour le 3ème retrait ). Les Huskies peuvent laisser éclater leur joie ; ils n’ont pas à repasser en attaque et viennent de réaliser une petite performance dont ils se souviendront sans doute très longtemps.\n\n{Bretagne- Rouen 6-4}\nLe match piège par excellence ! Les jeunes pousses Rouennaises viennent de livrer une bataille très rude contre les Canadiens et enchaînent contre la sélection Bretonne ; les coachs savent qu’il va être compliqué de gérer la retombée de pression et la suite va malheureusement leur donner raison.\nLa balle est confiée à Luc Viger qui lance 3 bonnes manches mais la rencontre va se décider en attaque ; les Rouennais enchaînent les contacts mais les balles rencontrent souvent les gants Bretons qui jouent le match parfait en défense. C’est 3 à 2 en début de 4ème manche pour les Bretons. Les Rouennais parviennent à égaliser en début de 4ème manche et c’est donc 3-3 en milieu de 4ème. Luc Viger connaît alors un petit passage à vide non aidé par sa défense (une erreur) ; les bases 1 et 2 sont occupées et la balle est de nouveau confiée à Manon Rolland ; deux retraits plus tard et les bases pleines, la balle s’élève haut en champ droit et surprend le champ droit Rouennais. Il n’en fallait pas plus aux Bretons (à deux retraits) pour vider les bases et prendre une avance de 3 points en fin de 4ème. Les Rouennais ne feront pas mieux que de réduire le score en début de 5ème après que les Bretons aient sorti de nouveaux gros jeux défensifs notamment sur de grosses frappes en champ centre. \n\nLes larmes coulent et tranchent avec les cris de joie une heure et demie plus tôt. C’est le sport ! Les Bretons ont mérité leur victoire comme les Rouennais avaient mérité la leur un peu plus tôt contre les joueurs de Dominique Dinelle. \n\n{Rouen-Aquitaine 4-1}\nPar le jeu des égalités, les Rouennais savent qu’ils peuvent encore terminer à la deuxième place s’ils l’emportent contre la sélection Aquitaine. \nLa balle est confiée à Martin Vissac ( 5ème lanceur Rouennais à se présenter sur le monticule pour Rouen durant la compétition ) qui connaît une entame de match un peu difficile avec deux joueurs sur les sentiers et aucun retrait mais se reprend ensuite très bien et les Rouennais s’en sortent sans point. Sans doute déjà un tournant du match car les bâtons rouennais sont étrangement muets en ce lundi matin de Pâques ; Martin Vissac domine heureusement son sujet appuyé par sa défense, son frère en particulier – Clément Vissac dit « chouquette » – qui réalise quelques retraits au 2ème but et les Huskies ne mènent que par le plus petit des scores (2-1) en milieu de 3ème manche. \nC’est alors que Luc Viger a la très bonne idée de frapper un double qui pousse Manon Rolland et Valérian Bohers au marbre et Rouen prend enfin un peu d’air. Ce sera suffisant à Martin Vissac pour terminer la rencontre sur une 3ème victoire Rouennaise en 3 jours; Les Rouennais n’ont pas besoin de repasser au bâton et l’emportent 4-1 en milieu de 4ème.\n\n\nIl faudra ensuite attendre le travail des scoreurs et statisticiens pour connaître le classement définitif. \nOn sait alors d’ores et déjà que les Italiens ont remporté le tournoi ( 5 victoires en 5 matchs ) mais 3 équipes se retrouvent ensuite à égalité avec 3 victoires et 2 défaites ( Bretagne, Canada et Rouen ) ; au décompte définitif du nombre de laissés sur bases ( méthode de départage privilégiant l’attaque à la défense ), c’est au final Bretagne qui l’emporte devant les Rouennais et les Canadiens. Aquitaine termine à la 5ème place tandis que les locaux terminent 6ème. \n\nLes Huskies peuvent reprendre la route avec la Coupe du 3ème, le sentiment du travail bien fait et déjà l’envie de revenir en 2013. \n\nLes 3 coachs vont quant à eux pouvoir reprendre le travail avec beaucoup de fatigue accumulée durant ces 3 jours et l’envie de revenir prendre le temps de déguster quelques cuvées dans cette belle Région de Saint-Emilion. \n\n\n