Spring training, version courte

| Publié par | Catégories : Non classé

C’est face au PUC que les Huskies ont joué leurs seuls matches de préparation, un spring-training certes un peu court, mais compensé par une forte délégation rouennaise en Arizona.\n\nLes Huskies ont remporté le premier match sur le score de 4-1 et les deux formations sont restées sur un verdict nul de 2-2 après 7 manches dans le match suivant.\n\nLa rencontre initiale a vu les générations se succéder au monticule rouennais. C’est le jeune gaucher Benjamin Giuonneau a qui revenait l’honneur d’entamer les débats. Il s’en sortait bien pendant deux manches, en ne donnant qu’un seul coup-sûr et ne concédant aucun point. Un lanceur de 30 ans son aîné lui succédait ensuite, Robin Roy, qui faisait son grand retour parmi la D1 rouennaise, 5 ans après sa dernière sortie. Pour sa première manche de travail, le n°21 passait dans la mitaine Rodriguez et Infante, montrant que, comme le bon vin, il ne craignait pas de vieillir. Roy finissait ses 2 manches avec 4K et un point sur un triple de Cody et un simple de Medina. Coach Perez concluait le match avec 3 manches solides (2K, 2 hits, 0 point). L’attaque rouennaise avait fait l’essentiel en 3ème manche avec une poussée de 4 points couronnée par un solide double de Marche dans la gauche. \n\nDans le 2ème match, les Huskies s’inscrivaient très vite au tableau d’affichage en marquant deux fois en 1ère manche face à Murray, puis les bâtons rouennais, refroidis peut-être par la température et les averses de grêle, ne se mirent plus en évidence par la suite. Yohann Vaugelade était solide pendant 5 manches, ne concédant qu’un seul point non mérité, et seulement 4 hits. Perez revenait au jeu pour finir le match, et concédait l’égalisation sur 3 hits en dernière manche. \n\nLes pucistes ont pu apprécier les débuts de leurs deux recrues étrangères, Infante et Cody. L’américain a impressionné par son coup de bâton et sa défensive, avec 2 jeux spectaculaires en 2ème et 3ème base. Le vénézuélien a été un peu moins à son aise en défense, mais a frappé deux doubles. Avec un solide pitching (plusieurs jeunes bons bras français et le retour annoncé de Nicolas Dubaut), le PUC parait armé pour semer le trouble dans le ménage Sénart – Rouen. \n\nChez les champions de France en titre, les internationaux ont démontré que le stage en Arizona leur a permis d’atteindre un bon niveau de forme, à l’image de Piquet et de Marche, solides en attaque. Avec plusieurs absents (blessures de Combes et d’Ozanich en cours de guérison, aucun joueur étranger, Bert retenu par ses obligations professionnelle), l’effectif rouennais ne tourne pas encore à plein régime, mais les promesses sont là, les Huskies ont encore faim. Rendez-vous est pris pour le 1er match de championnat, dimanche prochain à Chartres, sur un terrain qui leur a souvent réussi. \n