Rouen puni par Sénart

| Publié par | Catégories : Non classé

\n\nSénart a démontré que les ambitions nées de son recrutement hivernal galactique sont justifiées : les Templiers ont battu deux fois les Huskies (5-4, 5-4) dans le Classico du baseball français, et ont pris date dans la course au titre. Sénart a exécuté deux scénariis différents dans ce balayage : d’abords, prendre le large puis résister au retour de son adversaire dans le match 1, puis revenir de l’arrière dans le match 2. \n_ Très agressifs sur les sentiers, les Templiers ont montré un visage conquérant. De leur côté, les Huskies ont joué sur le même rythme que depuis le début de saison, avec une offensive au ralenti, qui a notamment laissé 12 coureurs sur les sentiers dans le 1er match, une défense parfois hésitante et un manque d’énergie global. A quinze jours du challenge de France, les rouennais ont du pain sur la planche pour être en mesure de défendre leur titre. \n\n_ La 1ère manche est à symptomatique. Avec un peu de concentration, Rouen aurait pu s’en tirer sans prendre de point, à l’image de cette souricière ratée entre la 3 et le marbre. Mais au contraire, Sénart a sauté sur Yoann Vaugelade pour inscrire trois points dès l’engagement. Boucheron soutirait un BB pour commencer le match, puis deux simples de Legra et Peyrichou remplissaient les sentiers. Betancourt était atteint par un lancer pour le 1er point, suivait un ballon sacrifice de Lemestre et un roulant au champ intérieur de M.Brelle pour porter le score à 3-0, puis 4-0 en 2ème quand Romain Martinez marquait sur le simple de Boucheron. \n_ Pendant ce temps, les Huskies ne parvenaient pas à inquiéter Jonathan Mottay, pourtant en difficulté avec son contrôle, mais qui parvenait à faire frapper le plus souvent les frappeurs rouennais dans de faibles ballons. Sénart continuait à enfoncer le clou en 4ème manche avec un nouveau point signé J.Brelle (HP) et Boucheron (RBI). A 5-0, Owen Ozanich entrait au monticule pour Rouen et faisait taire l’attaque des Templiers jusqu’à la fin du match, hormis une erreur de Morillo en 7ème manche. \n_ Les Huskies sortaient alors de leur torpeur en marquant deux fois en 5ème manche : un roulant de Lefèvre faisait marquer Gauthier puis un simple de Morillo envoyait Paturel au marbre. Les occasions perdues allaient alors s’accumuler pour Rouen. En 6ème manche, après que Brelle ait relevé Mottay avec 1 retrait, Rouen remplissait les sentiers (2 out) pour Maxime Lefevre qui frappait un roulant à l’arrêt-court pour mettre fin à la manche. En 7ème manche, Hagiwara commençait par un simple et filait en 3 sur le hit de Morillo. Le vénézuelien était toutefois retiré en 2 en tentant d’étirer son simple. Avec un coureur en 3 et 1 retrait, Rouen pouvait encore être dangereux, mais 2 lancers plus tard, les Huskies retournaient en défense, avec 2 retraits rapides. \n_ Les choses allaient devenir un peu plus intéressantes en dernière manche. Après un retrait, Brelle concédait un simple et un BB et était relevé par Legra qui allait connaître quelques problèmes avec sa motion, accumulant les balks. Lefevre scorait ainsi sur une feinte irrégulière, puis Hagiwara sur le ballon sacrifice de Morillo. Ramirez puis Marche soutiraient 2BB, un nouveau balk les faisait avancer d’une base. Sénart décidait de donner un BBI à Piquet pour affronter Gauthier. La stratégie fonctionnait puisque le frappeur désigné des Huskies ne pouvait faire plus qu’un faible ballon dans la droite pour mettre fin au match. \n\n\n\n_ Dans le 2ème match, Sénart fut le premier en action face à Jason Daniels. Après un retrait, Mayeux soutirait un but sur balle, et confirmant la volonté des Templiers d’être très actifs sur les sentiers, volait la 2, puis la 3. Sur cette action, le relai de Dylan Gleeson se retrouvait dans le champ gauche, permettant à Sénart d’ouvrir le pointage. Après deux retraits, Legra frappait un coup de canon dans la gauche qui touchait le haut de la clôture pour un double. Peyrichou, toujours aussi dangereux, n’allait pas rater l’occasion et son simple doublait l’avantage des Templiers. \n_ Ce fut le coup d’envoi d’une bonne période pour les rouennais, parfois en difficulté face aux balles tombantes de Silvino, mais trouvant aussi des solutions, à l’exemple de Dylan Gleeson qui soutirait un BB et filait en deux sur une balle au sol. Un double dans la gauche de Lefevre donnait le 1er point à Rouen. Les Huskies passaient devant à la manche suivante. Après un retrait trois simples de suite signés Ramirez, Paturel (un hit and run parfaitement exécuté) et Aponte créaient l’égalité, et Gleeson frappait un ballon sacrifice pour mettre son équipe en avant. En 5ème manche, la vitesse de Maxime Lefevre faisait des dégats. Après un BB, il volait la 2 et la 3 (son 5ème vol de la journée) et scorait sur le roulant de Piquet, bien que la défense des Templiers soit en position avancée. A 4-2, les Huskies pouvaient nourrir quelques espoirs, mais les Templiers n’allaient pas lâcher. Ils revenaient à 3-4 en 7ème manche, sur une balle bondissante de Martinez dont Lefevre ne pouvait contrôler le haut rebond (une erreur scorée à la table de marque, cela aurait pu être un hit). J.Brelle frappait à son tour un simple, Mayeux déposait un sacrifice parfait et Boucheron faisait le travail par un roulant productif. \n_ Legra entrait au monticule pour Sénart. Ayant sans doute révisé le manuel du lanceur, il ne faisait plus de balk, et ne concédait rien en deux manches, hormis un simple de Combes vite effacé par un double jeu. \nLe ciel allait tomber sur la tête du bullpen des Huskies en 8ème manche. Roy commençait par lancer 4 balles à Peyrichou qui volait aussitôt la 2 et marquait sur le simple au centre de Betancourt. Après un BB à Lemestre, un roulant de M.Brelle était cafouillé par Morillo permettant à tout le monde d’être sauf avec les buts remplis. R.Martinez frappait alors le simple qui donnait l’avantage à Sénart. Rouen s’en sortait bien par la suite, sur un double jeu 3ème base – marbre sur un roulant de J.Brelle. Après un nouveau BB à Mayeux, Perez entrait en relève pour retirer Boucheron, mais le mal était fait, Sénart menait 5-4 et donnait la balle à son catcher du jour, Pierrick Lemestre, pour mettre facilement fin au match en retirant sans trembler les trois frappeurs rouennais. \n\n\n_ Les Huskies devront se montrer plus convaincant dimanche prochain à Beaucaire, face à un des outisders du championnat, avant de retrouver les Templiers dans quinze jours à Rouen. Quatre rendez-vous qui donneront certainement une indication intéressante de la capacité des rouennais à hisser leur niveau de jeu et à se mobiliser avant de partir à Toulouse défense leur titre au Challenge. \n\n