Rouen, Champion de France 12U

| Publié par | Catégories : Non classé

\r\n\r\n\r\n_ {DEMI FINALE: ROUEN BAT MONTPELLIER 5/1}\r\n\r\n\r\n|Montpellier|0|0|0|1|0|1|\r\n|Rouen|0|0|0|5|X|5|\r\n\r\nLe tirage au sort réalisé en Fédération n’a pas gâté les Huskies ; tout d’abord parce que les Huskies ne connaissent pas leur adversaire, ensuite parce que cet adversaire s’avère d’emblée très coriace avec notamment l’un des tous meilleurs lanceurs Français de sa catégorie. Et les Huskies se font peur d’entrée lorsque sur une erreur de Quentin ROY ( ce qui sera la seule erreur défensive du tournoi pour les Huskies .. ), le lanceur Yoan ANTONAC atteint la 3ème base après un seul retrait. Mais Quentin se rachète immédiatement en éliminant sans trembler les deux frappeurs suivants … Les Huskies peuvent ensuite mesurer la qualité du lanceur Montpelliérain. Tout comme les Montpelliérains, celles du lanceur Rouennais. \r\n\r\nTous les deux dominent leur sujet et c’est 0 partout après 3 manches pleines. Le match peut alors basculer dans un sens comme dans un autre alors que le lanceur des Barracudas doit laisser sa place pour avoir atteint son quota de 50 lancers et qu’il est décidé coté Huskies de préserver Quentin pour le lendemain en lui économisant une dizaine de lancers. \r\n\r\n\r\n\r\n\r\n\r\nOn pense que le match va tourner à l’avantage des Barracudas lorsque Manon ROLLAND entrée en relève ne peut pas éviter l’ouverture du score. Ce point aura finalement eu le mérite de réveiller l’équipe ; profitant de quelques buts sur balles, frappant deux gros coups sûrs, le premier de Victor GRANDIN bon pour un point puis de Auguste GUERN, bon pour deux points et les Huskies mettent fin aux espoirs adverses ; Manon retirera ensuite les 3 frappeurs suivants sur strike-outs (comme si elle sentait déjà qu’elle aurait besoin de revenir le lendemain…..) pour une victoire par 5 à 1, logique mais longue à se dessiner. \r\n\r\n\r\n\r\n\r\n\r\n\r\n_ {FINALE: ROUEN BAT MONTIGNY 3/2}\r\n\r\n|Montigny|0|0|0|0|0|2|2|\r\n|Rouen|0|0|0|0|0|3|3|\r\n\r\nMickaël CERDA a eu la bonne idée de gagner le tirage au sort et a choisi d’être home team. \r\n\r\n\r\n\r\nRouen connaît beaucoup mieux Montigny, adversaire déjà rencontré à diverses reprises lors des Rookie-ball de Vauréal, des Coupes de France 9U et plus récemment du tournoi de la Guerche. Rouen sait que la tâche va être compliquée, d’autant plus que les Cougars ont pu laisser au repos le bras de leur lanceur N°1 ( victoire 12-2 contre La Teste le samedi )\r\n\r\nEt comme la veille, Rouen se fait peur d’entrée. Les Cougars sont très agressifs au bâton, frappent deux gros coups sûrs, remplissent les bases après un retrait mais Quentin sort une nouvelle fois le grand jeu pour mettre fin aux velléités des Cougars. \r\n\r\nIllan MERRIEN SANTISTEBAN maîtrise de son coté le sujet et les Huskies peinent à atteindre les sentiers. \r\n\r\nEn deuxième manche, les Cougars restent menaçants, obligent Quentin à sortir à deux retraits pour avoir atteint ses 75 lancers du week-end, mais Luc VIGER le relève sans faute pour mettre fin à la manche avec un strike-out. \r\n\r\nEn 3ème manche, ce sont les Huskies qui montrent à leur tour les crocs. Profitant d’une baisse de régime d’Ilan, les Rouennais remplissent à leur tour les bases à un seul retrait, mais un ballon et un strike-out plus tard et les Huskies ne marquent pas ; \r\n\r\n\r\n\r\nLuc VIGER fait le travail et la pression se fait de plus en plus rouennaise. En 5ème manche notamment, toujours 0 partout ; Louis MOREAU frappe d’entrée un solide coup sûr en champ centre sur Clément MONTFORT entré en relève en fin de 3ème manche. Gabriel HARRISON laissé au repos ( blessure au pouce la veille contre Montpellier ) entre en coureur d’urgence pour aller chercher le point de la victoire. Antonin DUBOS frappe alors une line-drive solide qui file droit dans le gant du 1ère base pour un double jeu cruel. Montigny montre ensuite quelques signes de fébrilité dans la manche mais ne prend pas de point. \r\n\r\n\r\n\r\nC’est 0 partout après 5 manches (et aucune erreur dans le match) et il faut donc jouer une manche additionnelle (extra inning) selon les nouvelles règles imposées par l’IBAF ( deux coureurs en bases 1 et 2 pour démarrer la manche ) ; c’est un peu la panique coté Rouennais qui doivent changer de catcheur ( 5 manches maximum ) et donc de lanceur car c’est luc VIGER qui endosse l’équipement ; Manon ROLLAND entre de nouveau en relève et c’est Martin VISSAC qui prend le 1er but. \r\nUn 1er retrait est réalisé ( roulant sur Manon qui fait le retrait en 1ère dans le gant de Martin ) mais les deux coureurs de Montigny se rendent en 3ème et 2ème bases. Manon doit ensuite faire face à Illan au bâton. Elle est en avance sur le compte ; 2 strikes pour 1 seule balle ; l’arbitre n’appelle pas les deux lancers suivants et c’est compte plein. C’est alors qu’Illan choisit de frapper solidement en champ centre pour les deux premiers points du match. Illan est en deux et le restera, Manon retirant dans l’ordre les deux frappeurs suivants. \r\n\r\nLes Rouennais sont alors dos au mur. Antonin DUBOS et Luc VIGER sont choisis pour aller sur les sentiers. Quentin ROY soutire d’emblée un but sur balles pour remplir les bases. Le moral remonte coté Rouennais lorsqu’Auguste GUERN se présente au bâton. Auguste est « retiré » sur décision, avant que Théotime TRANCHANT après un at-bat accroché ne frappe un ballon en champ intérieur pour le 2ème retrait de la manche. Le moral en prend un coup. \r\n\r\n\r\nC’est Manon qui se présente au marbre pour ce qui sera sa petite minute de gloire. Elle s’élance sur le 1er lancer pour catapulter la balle loin dans le champ centre ; le défenseur de Montigny réalise une excellente course, la balle est toute proche, il plonge ….. manque la balle de quelques petits centimètres ; il a à peine le temps de se relever que les jambes de Quentin Roy lancé depuis la 1ère base atteignent déjà le marbre ; c’est 3-2 pour les Huskies, synonyme de titre de Champion de France, le premier dans cette catégorie pour le Club. Coachs et joueurs peuvent laisser éclater leur joie et savourer ce grand moment de bonheur. \r\n\r\nQuelques minutes plus tard, c’est le benjamin de l’équipe, Rodrigue LOUVRY qui soulève la coupe, les yeux brillants et le sourire jusqu’aux oreilles. Il lui reste encore 2 saisons à évoluer avec les 12U ; Nul doute qu’il rêve déjà à l’an prochain !! \r\n\r\nAu chapitre des récompenses, Quentin ROY est élu meilleur lanceur du tournoi ( aucun point encaissé en 4 manches 2/3 ), Manon ROLLAND est élue MVP ( 2 victoires au lancer et 3 points produits en finale ) et c’est à Yoan ANTONAC de Montpellier que revient le titre de meilleur frappeur ( 667 de moyenne sur les deux jours ) \r\n\r\n\r\n