Moscou et Anvers défient Rouen

| Publié par | Catégories : Non classé

Depuis 2003, les Huskies ne sont jamais descendus en groupe B, la seconde division européenne. Une performance qu’aucun autre club français n’a réussi. \n_ Les joueurs de Keino Perez savent ce qu’il faut faire pour maintenir cet exploit. \n\n_ En terminant 6me de la Coupe d’Europe dans sa poule à Barcelone en juin, lors de la Coupe d’Europe des clubs champions (groupe A), Rouen s’est compliqué la tache. Il faudra passer un barrage pour que les Huskies maintiennent la France dans le groupe A, le top niveau européen. \nAu programme, trois équipes qui s’affrontent. Le vainqueur offre le billet européen dans le groupe A en 2014 à son pays. \n\n\nL’AVIS DE BORIS MARCHE\n_ Le capitaine rouennais a rencontré plusieurs fois Belges et Russes. Surtout avec l’équipe de France. Son regard sur ces adversaires. « Les Belges, on les connait bien. En Coupe d’Europe ou avec l’équipe de France, on les a souvent rencontrés. \n_ Ce ne sont jamais des matchs faciles. Globalement, le niveau du championnat belge augmente. Ils ont de bons fondamentaux, ils sont accrocheurs. On ne va pas les ous estimer, on le paierait cher. \n_ Les Russes ? On les connaît moins. Généralement, ce sont des équipes très agressives au bâton. Ils ne doutent pas. C’est fort mentalement. Ils ne vont pas faire ce long déplacement pour faire du tourisme, ça c’est certain. On connaît les Lobanov, ce sont de très bons joueurs. \nMaintenant, c’est la Coupe d’Europe, ils ont remporté leur poule, ce sera forcément de matchs difficiles, mais on a aussi des atouts, non ? » \n\n\n\n_ Rouen n’a pas souvent affronté les clubs belges et russes en Coupe d’Europe. \nMais en tout cas n’a jamais perdu contre des clubs de ces deux pays.\n\n_ 2005 à Prague, seule confrontation Rouenno-russe. \nRouen bat facilement Moscou avec une équipe très rajeunie (Le Guillou, Lecourieux, Gosselin..) \nYann Monnet avait frappé un homerun. \n\n_ 2008, à Grosseto en Italie, Rouen bat Anvers 7/0. \nLe lanceur rouennais Jason Kosow est monstrueux : \n18 strike outs ! Et le bâton de Flavien Peron est chaud : 4 en 4. \n\n_ 2009 : à Nettuno en Italie. Rouen souffre face aux Greys d’Anvers. \nIl faudra attendre la 11me manche pour voir Rouen s ‘imposer 5/4. \nAvec les buts remplis, Kenji Hagiwara est atteint par un lancer. Un Hit by pitch décisif. \n\nSENART AUSSI\n_ Dans l’autre poule de barrage qui se déroule à Zurich en Suisse, Sénart est face au même défi que Rouen. Les Templiers vont affronter les Cardinals de Berne (vendredi 20 septembre à 19 heures) et les Ukrainiens du KNTU Elizavetgrad (samedi 21 à 14 heures).