Le fol été de Bastien Dagneau

| Publié par | Catégories : Non classé

\n\nIl est parti se reposer et se détendre quelques jours à Londres. Bastien Dagneau, 18 ans, vit peut-être l’été le plus intense de vie. \nAprès la Coupe d’Europe en juin à Barcelone avec le Huskies, il vient de participer aux championnats d’Europe juniors à Prague avec à la clé une décevante 8me place pour les jeunes français (qui assure malgré tout une place dans le groupe A à la France). Malgré un Bastien en feu. Il termine en effet 3me meilleur frappeur de la compétition avec un moyenne de .545 avec 12 hits en 22 at bats (2 triples 1 HR). « {Il a répondu à nos attentes} », confirme Sylvain Virey, membre du coaching staff des Bleus à Prague. « { Il a été au dessus du lot. Il a performé, il a produit… Il a encore une grosse marge de progression en attaque comme en défense, il doit continuer à travailler fort. Il fait partie des tous meilleurs de sa génération en Europe.} »\n_ Le patron du Pôle France de Rouen, qui le connaît bien, apprécie aussi l’envergure prise par le jeune tricolore. « { Il a demandé à prendre la parole devant le groupe quand l’équipe était en difficulté. Il a cherché à rassurer ses coéquipiers, a parlé de ses propres expériences. Il a eu une vraie attitude de leader. } »\nIllustration du poids qu’a pris Bastien ? Le match contre l’Allemagne. Les Bleus ont été battus 7/6 mais le champ extérieur des Huskies de Rouen a produit les 6 points ! Quatre hits en 5 passages au bâton avec un simple, un double, un triple, un homerun ! Au baseball, on appelle cela un carrousel ! Très rare. \n\n\n{Sur la piste de Bert et de Roy ?}\n\nEt cela n’est pas terminé pour Bastien. Dans une semaine, il s’envole pour l’Allemagne pour participer au camp de recrutement de la MLB en Europe. Sous les yeux de nombreux recruteurs (scouts), les 50 meilleurs espoirs d’Afrique et d’Europe vont suer durant une vingtaine de jours. A la clé, de possibles contrats pros. C’est dans ce camp de recrutement que le Rouennais Joris Bert (ex Los Angeles Dodgers) et Alexandre Roy (Seattle Mariners) ont été repérés. Quelques scouts ont d’ailleurs approchés le champ extérieur rouennais, impressionné par son gabarit (1m92 pour 91 kgs) et sa puissance au bâton. Chaque année, plusieurs espoirs rejoignent les franchises américaines. \n\n\n\nC’est l’ambition du numéro 30 des Huskies qui pourra s’exprimer à Regensburg avec un peu moins de pression, car en l’absence dès cette année d’un contrat pro, il pourra se consoler avec un scolarship qui l’attend au Texas. Il va en effet intégrer l’équipe du College de Cisco au Texas et suivre ses études en parallèle. Seul regret, il va rater les phases finales du championnat de France avec les Huskies. « { C’est sûr qu’on aurait aimé l’avoir à nos côtés }, reconnaît Xavier Rolland, le Président rouennais. {Mais on est très heureux pour lui. C’est l’objectif du club d’envoyer nos jeunes aux Etats-Unis. C’est notre objectif premier: leur donner toutes leurs chances de faire de leur passion leur métier. Il va vivre un expérience extraordinaire, va grandir et je l’espère signer pro. Quand nous avons discuté de sa venue à Rouen avec ses parents (il a évolué jeune aux Frogs d’Orgeval et aux Cougars de Montigny), je leur avais promis qu’il jouerait en Elite, en Coupe d’Europe… Et qu’il progresserait pour pouvoir franchir le pas et partir aux Etats-Unis et attirer l’attention des recruteurs. Nous en sommes là, je suis heureux que nous ayons pu respecter nos engagements auprès de ses parents et auprès de Bastien »} . Sera-t-il le quatrième Huskies à signer professionnel (Bert avec Los Angeles, Roy avec Seattle, Lefèvre avec Québec) ? « { On l’espère tous. On va le soutenir à fond, il a toutes les qualités pour s’imposer là bas. Le physique et la tête… } » \n\nVers le 20 août, Bastien prendra le vol vers San Antonio, Texas. Il suivra la trace d’autres Huskies, partis avant lui. Bert au Texas, Fessy, Hagiwara et Lefevre en Arizona, Marche et Rothermundt en Californie, Combes au Québec, Becquey à Chicago, Lecourieux au Dakota….\n\nEt ce n’est pas terminé. En janvier, Dylan Gleeson (Cleveland ?) et Minh Vallon (Texas) traverseront à leur tour l’Atlantique. \n\n\n