Ils sont fans de Yoann Vaugelade

| Publié par | Catégories : Non classé

Le premier l’entraîne chaque jour au Pôle France de Rouen. Le deuxième est son pitching coach et manager à Rouen. Le troisième est son binôme et le dirige en match derrière le marbre. Sylvain Virey, Keino Perez et Boris Marche nous parlent de Yoann Vaugelade. \n\n\n\n{« YOANN PEUT ALLER LOIN »}\n{SYLVAIN VIREY} \n\nEtonné de la perf de Yoann ?\n_ Oui et non… J’avoue avoir espéré le voir sur le monticule pour ce dernier match de finale. Ce fut un excellent choix de Keino.\nJe ne pensai pas par contre qu’il puisse tenir l’attaque de Sénart pour un match complet ! \n_ J’ai eu un peu peur sur le début du match ou le contrôle n’était pas toujours là… Sans doute le stress d’un début de rencontre à haut risque et à grande responsabilité.\n_ Il faut d’ailleurs remercier et féliciter Boris Marche aussi pour cette performance. C’est aussi grâce à lui que Yoann a été aussi performant en le mettant en confiance et en le guidant sur ses lancers.\n\nQuelles sont ses qualités ?\n_ Yoann est une très belle personne. Respecté et ami avec tous les joueurs du Pôle. Il reste discret, très souriant et ouvert aux autres. Il a cependant du caractère et ne se laisse pas marcher sur les pieds. \nJ’apprécie beaucoup cet équilibre entre son égo et son contrôle de lui même lors de ses performances.\n_ Yoann sait se contenter de ce qu’il sait faire sans forcer ses lancers et dispose de suffisamment d’arrogance et de fierté pour défier les frappeurs (même ceux qui sont supposés être plus fort que lui). En d’autres termes, il n’a pas peur et n’accorde pas trop de respect au line up adverse.\n_ De part son action de bras, c’est un joueur qui sait créer du mouvement dans ses lancers et qui garde la balle basse.\nIl est arrivé au Pôle il y a 3 ans comme infielder (c’était le 3ème base / SS de l’équipe nationale 16U lors du tournoi USSSA en Floride en 2011). Il dispose de très bonnes habiletés défensives mais manque de puissance à la frappe.\n_ La qualité de son action de bras et de sa rotation de balle nous a convaincu (Keino et moi) de l’intérêt de travailler avec lui sur le monticule.\nJ’étais persuadé de son intérêt et de son avenir avec le groupe national senior mais je ne l’imaginai que dans 3 ans. Je me suis trompé sur ce point… même s’il reste encore beaucoup à faire pour s’imposer comme un lanceur dominant avec notre groupe senior, Yoann est allé plus vite que moi sur ces prédictions !\n\nIl peut aller loin ?\n_ Bien entendu !\n_ Ce sera, lors du stage de l’équipe de France senior en Floride cette année, le plus jeune joueur du groupe !\nSa détermination, son assiduité au travail, sa capacité de résister à la pression en font un des éléments fort du collectif national senior futur.\n\n\n\n{« YOANN NE M’A PAS \nSURPRIS »}\n{KEINO PEREZ } \n\n\nPouvez-vous nous dire un mot sur Yoann ?\n_ Jour après jour, semaine après semaine, il a travaillé fort. Il est patient, persévérant, discipliné… Il s’est donné les moyens de s’offrir cet incroyable cadeau ! \n_ Je ne suis pas étonné. Il nous a montré en Coupe d’Europe face aux Italiens de Rimini, vice champions d’Europe, qu’il était capable d’une telle performance, qu’il était capable de gérer la pression d’un gros Game. Ce match lui a donné beaucoup de confiance. Et c’est pareil pour nos autres jeunes, Bastien et Dylan.. Pour ce 5me match, je lui ai juste demandé de nous refaire la même performance et qu’il pourrait compter sur sa défense et son attaque. \n\nQuelles sont ses qualités ?\n_ Il est sérieux, intelligent, hard worker, constant… \n\nIl peut aller loin ?\n\n_ En France, c’est sûr. Il doit prendre du volume, des kilos… S’il gagne ensuite de la vitesse dans sa balle, dans son contrôle, dans sa connaissance du jeu.. \n_ Alors oui, il pourra surement jouer dans des ligues plus fortes et ce sera l’un des aces de l’équipe de France sénior dans 3, 4 ans.\n\n\n{« IL PEUT COMPTER SUR MOI POUR NE PAS LE LACHER»}\n{BORIS MARCHE} \n\n\n\nComment l’avez-vous senti dans le bullpen ?\n_ Il était bien et son contrôle était bon. Il ne semblait pas impressionné par l’enjeu. \n\nQuelle stratégie avez-vous mise au point pour affronter les frappeurs de Sénart, notamment des cogneurs puissants comme Betancourt et Martinez ?\n_ En début de match, l’objectif était d’avoir une intention derrière chaque lancer, de lancer bas et de ne pas avoir peur de lancer à l’intérieur. Ensuite de prendre les manches les unes après les autres et d’aller chercher des contacts. Pour Martinez et Betancourt qui sont de très bons frappeurs, je me suis dis qu’il fallait surtout être agressif, bas dans la zone de strike, pour éviter les extras base hit et espérer qu’ils frappent sur notre défense qui jouait très bien. \n_ Yoann avait déjà eu du succès contre des frappeurs de ce calibre contre Rimini et je savais qu’il était capable de le faire.\n_ Ensuite, dès que Sénart est passé derrière dans le score, leurs frappeurs étaient plus anxieux et tendus, ils ont commencé à sortir de la zone de strike et nous avons agrandi la zone en variant les lancers et les localisations.\n\nQuels sont les lancers que vous avez le plus souvent appelés ?\n_ La balle rapide et la slider qui fonctionnait bien ce jour là.\n\nQuel est l’arsenal de lancers de Yoann ? Quel est son meilleur pitch ?\n_ Yoann lance une balle rapide qui a du mouvement, une slider et une change up. \n\nA-t-il refusé souvent vos appels, ou étiez-vous sur la même longueur d’ondes ?\n_ Aucun refus il m’a fait confiance tout le match.\n\nAprès une première manche difficile, avez-vous douté ?\n_ Non, je ne me suis pas permis de douter, c’était le dernier match d’une finale!!!\n_ Nous avons su garder le score serré je lui disais qu’il fallait continuer à être agressif avec notre défense qui jouait le feu.  Je savais aussi que chaque manche allait être difficile.\n\nPendant le match, y-a-t-il eu beaucoup de communication entre vous et Yoann, notamment entre les manches ? \n_ Yoann était vraiment dans son match je lui disais juste de ne pas changer et de continuer à chercher des contacts.\n\nQu’est-ce-qui vous a le plus impressionné dans sa prestation de dimanche ?\n\n_ Il a eut une grosse responsabilité et il a montré des qualités de compteur impressionnantes. Il est plusieurs fois tombé derrière dans les comptes et il est revenu avec succès. Même mené en première manche, il a réussi à nous sortir de situations difficiles. Ensuite, il n’a pas lâché.\n_ Je lui parle souvent d’attitude sur le monticule et je suis fier de l’avoir vu se battre comme ça ce week-end.\n_ Pour moi, ce n’est pas un hasard, c’est le résultat de tout le travail fait cette année au Pôle France avec Sylvain Virey et Keino Perez et de son investissement au quotidien. \n\nSur quels points doit-il le plus travailler désormais ?\n\n_ Sur tous !!! Il n’a que dix huit ans \n_ J’aimerais le voir travailler dur cet hiver physiquement, car à son âge, les changements physiques sont importants.\n_ Il peut compter sur moi pour ne pas le lâcher (lol)\n\nVous avez catché de grands lanceurs dans de grands matches. La performance de Yoann rentre-t-elle dans les meilleures que vous avez vues ? \n_ C’est la meilleure que j’ai vu d’un lanceur de son âge dans une situation de pression comme celle là, ça s’est sûr !\n\n