D1: Le point avant le sprint

| Publié par | Catégories : Non classé

\n

{Crédit Christophe Elise}
\n\nAvec 6 matches à disputer, les Huskies de Rouen semblent bien partis pour décrocher la 1ère place de la saison régulière. Ils ont trois victoires d’avance sur leurs rivaux sénartais et montpelliérains, et une fiche favorable dans les têtes –à-têtes. Même si Keino Perez continue à devoir jongler avec un effectif très changeant d’une journée à l’autre, il réussit pratiquement à chaque journée à former un neuf de départ solide, capable de tenir la barque dans la tempête. Les récentes doubles victoires contre Montpellier et le PUC ont confirmé à la fois la solidité du pitching rouennais et la profondeur de l’effectif.\n\n_ La 2ème place devrait se jouer entre Templiers et Barracudas. Les deux équipes s’affrontent d’ailleurs le 14 juillet, un affrontement qui pourrait être décisif. Montpellier a su digérer son mauvais challenge de France pour venir semer le trouble dans ce qui paraissait devoir être un mano-à-mano Rouen – Sénart. Les Barracudas fonctionnent par séries : 2 fois 7 succès consécutifs, et s’appuient sur un pitching staff très performant. Sénart, même si son attaque produit un peu moins qu’il était possible d’envisager, est complet dans tous les secteurs du jeu, là aussi avec un très fort pitching. Grâce à l’expérience du groupe des Templiers, on leur donnera un petit avantage pour aller chercher au moins la 2ème place. \n\n_ Le PUC reste en embuscade. Les parisiens ont raté leur début de saison, mais se sont repris en infligeant à Beaucaire un 4-0 qui pourrait être décisif pour la suite. Ils doivent toutefois encore affronter les deux équipes classées devant eux. C’est peut-être du quitte ou double pour les parisiens. Une série de défaites (après le 0/2 face à Rouen) pourrait les éloigner du top-4, alors que de belles performances pourraient leur permettre de viser le podium. Pour cela, il faudra notamment que la défense parisienne vienne mieux en appui de ses lanceurs. \n_ Beaucaire réussit une bonne deuxième saison. L’arrivée d’un très bon duo de joueurs étrangers n’y est sans doute pas étrangère, ainsi que la structuration générale du club. Au complet, les Chevaliers peuvent désarçonner n’importe quel adversaire. \n\n_ La dernière place pour les play-offs se jouera entre Toulouse et Savigny. Les stadistes sont capables du meilleur (victoire contre Sénart et Rouen), mais laissent aussi filer quelques matches qui peuvent leur couter cher. Savigny a eu du mal à digérer son triste hiver, mais semble retrouver des couleurs, emmené par un Peyrichou qui frappe tout ce qui passe à sa portée (.450 de moyenne). Les Lions semble favoris pour chercher la 6ème place, et on sait ensuite à quel point ils peuvent être dangereux dans les matches couperet. \n\n_ Reste à savoir ce que vont donner play-offs à 6. En 2011, pour leur 1ère année d’existence, ils avaient permis à Rouen et à Montpellier, classées 3è et 4è de la saison régulière, d’accéder en finale. L’an passé, ce sont les 2 premiers de la saison régulière qui ont passé le cap de la demi-finale. Impossible donc de dégager une tendance avec deux exercices si différents. Mais si les paris existaient dans le baseball français, on mettrait bien une petite pièce sur des retrouvailles sénarto-rouennaises. Après la finale à couper le souffle du challenge, les deux grands ennemis du baseball français rêvent en tout cas d’en découdre. \n\n\n