Combes: Oscar de la révélation 2013

| Publié par | Catégories : Non classé

\n{On ne peut pas parler vraiment de révélation 2013 en citant Oscar Combes.\nLe jeune Rouennais évolue en effet en Elite depuis la fin 2010. \nMais indéniablement, il a pris une toute nouvelle dimension cette saison.\nEt, aux yeux de Keino Perez, le manager, il est devenu indispensable.} \n\nOscar, peux-tu te présenter ? \nPourquoi as-tu eu envie de jouer au baseball ? \n_ J’ai 20 ans et je suis un joueur de l’équipe Elite des Huskies de Rouen. J’ai commencé le baseball assez tard, à 14 ans, après avoir fait 11 ans de tennis à haut niveau et 10 ans de foot. \n_ Après avoir arrêté la compétition et le sport-études au tennis, j’avais besoin de faire quelque chose de nouveau, je me suis essayé au baseball en vacances en République Dominicaine, dans le pays natal de ma mère,et en rentrant je me suis inscrit au club en cadet. \n_ J’ai commencé donc à 14 ans, j’étais en classe de 3ème. Je connaissais à peine les règles, mespremiers coaches en cadet à l’époque étaient Giovanni Ouin, Romain David et Mickael Cerda. \n_ Un jour avec les cadets, on a fait un match contre les candidats au Pôle Espoirs de Rouen lors d’une journée de détection. J’ai réalisé un plongeon à l’arrêt court, et j’ai frappé un coup sûr.. A la fin du match Sylvain Virey(le patron su Pôle) m’a appelé et j’ai passé les tests juste après. 60 yards,Batting practice, radar gun… Six mois plus tard, j’entrais au Pôle espoir, en classe de seconde.\n_ En 2010, j’ai participé aux Championnats du Monde Juniors au Canada. Cela demeure encore la plus belle expérience sportive de ma vie, malgré le résultat. \n_ En 2011,ce sont les championnats d’Europe Junior et ma première coupe d’Europe avec Rouen… \n_ En 2012, les Championnats d’Europe U21 à Brno (République tchèque), et le Final Four en Italie avec Rouen.\n_ Et en 2013, je suis sélectionné pour la première fois en équipe de France Sénior.\n_ Je suis champion de France depuis 2010, j’ai aussi à mon palmarès deuxChallenges de France. \n\n\n« ILS DEVAIENT SE DIRE  » MAIS C’EST QUI CE KID QUI JOUE LÀ ? »\n\n\n_ Tu as passé une saison au Québec. Ce séjour a été enrichissant ? \n_ Mon séjour au Québec m’a énormément appris, notamment à la frappe avec des grands coaches comme Pat Scalabrini (le manager des Capitales de Québec), et sur l’importance de la préparation physique hivernale et in-season. \n\n_ Quelles sont tes qualités ? \n_ J ‘ai un bon oeil à la plaque, je lis bien les courbes ou les sliders,j’ai un bon swing, je suis beaucoup plus rapide qu’avant (0 cutstealing cette année sur 15 bases volées), mon bras est average je dirais… Et je suis polyvalent, car depuis l’année dernière, j’ai occupé toutes les positions sauf lanceur et 1erBut. \n\n_ Tu as connu une saison pleine en 2013. As tu le sentiment de devenir un joueur majeur des Huskies ? Et qu’est e que cela fait d’être un titulaire indiscutable ? \n_ Oui, c’était ma première saison complète avec l’équipe cette année. Si avant la saison, on m’avait dit que je serai titulaire chaque match, je ne l’aurai pas cru. Je suis très satisfait de ma saison, et je me prépare déjà pour la prochaine. _ C’est un très grand accomplissement. C’est aussi un sentiment assez bizarre, se voir titulaire et voir des grands joueurs comme Fessy ou Goniot sur le banc ! _ J’ai rencontré ces deux gars seulement cette année, alors que j’en entends parler depuis des années. Ils devaient se dire  » mais c’est qui ce kid qui joue là ? ». Un grand merci au coaching staff qui m’a fait confiance cette année. \n_ Le meilleur dans tout ca, c’est que j’ai juste 20 ans. \n\n_ Tu as beaucoup travaillé cet hiver ? Notamment au catch ?\n_ J’ai principalement axé ma préparation sur le renforcement physique, je me suis jamais arrêté de m’entrainer au gym depuis que je suis revenu du Canada l’année dernière. \n_ J’ai changé mes méthodes d’entrainements, créé mes propres programmes… Un pari risqué qui s’est avéré gagnant. On a repris le baseball assez tard, au mois de février, après un long break de 5 mois (final four 2012). \n_ Cette année, je ne vais pas changer grand chose, à part reprendre le baseball plus tôt que l’année passée. \n\n\n{« APRÈS LA VICTOIRE AU CHALLENGE, LE SPEECH DE KEINO(PEREZ, LE MANAGER NDLR) À LA FIN DE CE MATCH M’A DONNÉ ÉNORMÉMENT DE CONFIANCE »}\n\n_ Quels seront les moments forts que tu garderas en tête en 2013 ? \n_ Quand je pense à 2013, je vois spontanément trois beaux moments. \n_ 1. La finale du Challenge contre Sénart. Nous sommes menés 8-1 en 6ème manche, pour finalement gagner 9-8.\nLe speech de Keino(Perez, le manager NDLR) à la fin de ce match m’a donné énormément de confiance. \n_ 2. La victoire face àKinheim(champion des Pays-Bas) en Coupe d’Europe. C’était très émouvant avec un José (Rodriguez) intense comme toujours, et Keino qui close. \n_ 3. Et enfin ce dernier week end des finales, lorsque l’on remporte la série après avoir été menés 2-1. Je n’ai jamais douté une seule seconde ! Perdre le 3me match a renforcé la détermination de tout le monde. Je n’avais qu’une envie, c’était de retourner sur le terrain et me battre à nouveau, pour 18 manches, et c’est ce qui est arrivé, derrière un Yoyo (Yoann Vaugelade) incroyable sur le monticule…\n\n_ Comment expliques-tu le succès des Huskies ?\n_ Le succès des huskies ?C’est avant tout cette culture de la gagne, l’art de gérer un match, de cette capacité à réagir lorsqu’on se fait bousculer, de pousser encore plus quand on est devant. Cet esprit d’équipe qui règne tout les ans, malgré un effectif qui change souvent, la complicité qu’on a entre nous, entre joueurs étrangers,joueurs d’expérience et jeunes joueurs. C’est plus qu’une équipe pour moi, c’est plus qu’une bande de copains, c’est une famille. \n\nComment vois-tu la saison prochaine ?\n_ Je n’aime pas me projeter comme cela, chaque année les équipes changent. Personnellement l’année 2014 va êtretrès importante, avec les Championnatsd’Europe U21, et j’espère faire partie de l’équipe de France sénior qui ira àRegensburg(Allemagne) pour les Championnats d’Europe.\n_ Et puis bien sûr, la Coupe d’Europe avec Rouen, qui est pour moi chaque année LE rendez vous de l’année. \n\n\n\n\n_ «Oscar a travaillé fort l’hiver dernier, il était prêt physiquement.\nIl cherche toujours à progresser, il est exigeant.\nIl voulait gagner sa place et il a fait ce qu’il fallait pour cela. \nIl ne voulait pas regarder la finale depuis le banc, il a réussi…. \nMais il ne doit pas se contenter de cela. \nIl peut faire mieux, frapper pour .400dans le championnat. \nIl courre vite, il a du pop (puissance), peut frapper partout sur \nle terrain… Il lui manque juste la maturité et l’expérience. \nA son âge, le risque de perdre sa concentration lors de matchs \nfaciles, sans intensité, est réel… Mais il apprend vite… \n\n_ C’est clair qu’il a fait de gros progrès cette saison, \nmais je vais lui demander plus car il a encore une belle marge \nde progression.\n\n_ Il a du charisme… Il est fort mentalement et ambitieux.\nIl sait se sacrifier pour l’équipe. Je l’ai fait travailler au catch \npour soulager Boris Marche, il s’est investi à fond… \nJe le place premier ou neuvième frappeur, pas de souci \nil performe de la même façon. C’est un joueur heureux dès \nqu’il est sur le terrain et c’est précieux pour un manager. \n\n_ Merci à lui et félicitations pour sa sélection en équipe \nde France A. C’est mérité et il y sera à sa place.»\n