1/2 Finale: réactions (match 2)

| Publié par | Catégories : Non classé

\n\nOwen Ozanich, lanceur\n_ Comme hier, ce fut un gros match de lanceurs. José a très bien lancé. \n_ On n’a pas bien frappé, on était un peu anxieux dans la boite, mais ils ont bien lancé, ils ont changé leurs lanceurs (trois) et on a pas su s’ajuster assez rapidement. \n_ On n’a pas d’excuses, c’est le baseball. On est parfois moins bien, on a parfois moins de chances… Et encore une fois, Montpellier a très bien joué. Musson par exemple a été dominant lors du premier match en mélangeant bien ses trois lancers. \n_ On savait qu’il fallait aller chercher une victoire dans le Sud. C’est fait. C’est cela l’important. On a une semaine encore pour bien s’entrainer, retrouver un meilleur rythme. On sera plus au complet aussi. \n_ On reste en bonne position dans cette demi finale. \n\n\nFrançois Colombier, coach\n_ En play offs, il faut gagner. On l’a fait. Mais on aurait du tuer le match beaucoup plus tôt. Nos bâtons n’étaient pas là. Après, plus le match avance, plus cela devient compliqué.. Montpellier s’est bagarré, n’a rien lâché… On sort de trois semaines sans jouer, eux ont joué les quarts de finale, ils étaient plus dans le rythme que nous. \n_ Heureusement, nos lanceurs ont fait un très bon boulot. C’était du très bon José et Keino est entré pour closer.. Il a lancé intelligemment. Et notre défense a été solide. \n_ Coup de chapeau aussi à notre bas de lineup. Dylan Gleeson va quatre fois sur les buts (1H, 2BB, 1HP), Owen Ozanich produit un point. Quentin Becquey frappe trois hits.. D’ailleurs c’est notre meilleur frappeur et il rentre cette semaine à Chicago… Il ne sera plus là pour la fin de saison. C’est le symbole de notre saison qui est compliquée au niveau de l’effectif. \n_ On aurait eu des regrets si on avait été battus. \n_ maintenant, c’est chez nous que cela va se jouer. Mais ce sera forcément compliqué face à Montpellier, ils sont toujours accrocheurs. \n\nXavier Rolland, Président\n_ « On a souffert. Mais on s’y attendait. On savait que c’était un week end à haut risque. Jouer des play offs à Montpellier, c’est toujours très compliqué. Cela sentait le guet-apens ! Et ce le fut face à une très bonne équipe de Montpellier, fidèle à ses valeurs collectives. \n_ On était moins bien, pas dans le rythme, mais on su trouver des ressources mentales pour aller chercher cette victoire si importante. Bravo aux gars et aux coachs. \n_ Cette victoire peut peser lourd au décompte final, on rentre à la maison à égalité. Mais attention, rien est joué. Il faut s’attendre à de nouveaux bras de fer le week end prochain.