Xavier Rolland – « la finalité de notre travail, c’est avant tout de progresser »

| Publié par | Catégories : Baseball, Clubs, Fédé et Ligue, Infos Générales

Xavier, la saison va reprendre. Quelles sont les ambitions du Président ?\r\n\r\nDevinez ! On veut gagner toutes les compétitions dans lesquelles nous sommes engagés. C’est aussi vrai en Coupe d’Europe comme en championnat 12U. Mais les titres, c’est la partie visible de la réussite d’une saison car la finalité de notre travail, c’est avant tout de progresser. Développer le baseball, gagner en visibilité, améliorer nos infrastructures, donner aux différents coachs les outils pour bien travailler avec nos joueurs, nos jeunes. C’est un travail tous azimuts. A la fin de chaque saison, on veut faire un bilan et se dire qu’on est un peu plus forts que la saison précédente. En 2014, nous avons perdu notre titre de champion de France mais nous avons inauguré la Tanière, les tunnels de frappe indoor, envoyé nos 12U en stage au Canada puis aux Etats-Unis au tournoi de Cleveland, etc etc… 2014, une mauvaise saison ? Pas sûr (sourire)… Même si on n’aime pas perdre son titre.\r\n\r\nJustement, quel bilan avez-vous tiré de 2015 ?\r\n\r\nSur le plan humain et sportif, un très grand millésime. En Division 1, champion de France pour la 11me fois et vainqueur du challenge de France pour la 7me… Et l’équipe a montré une très belle image. La réserve a également été championne de Nationale 1 à St Étienne (Saint-Just- Saint Rambert). Le doublé division 1/Nationale 1 est une première dans le baseball français. On adore être les premiers, à Rouen (sourire)… En catégorie jeunes, 3me au niveau national en 15U et 12U… Plus des titres de Champions de Normandie en sotfball mixte ou en régional senior, l’équipe 3 qui se qualifie pour les play offs de Nationale 2…. C’est aussi le succès populaire de la finale de Division 1 face à Montpellier avec un terrain Pierre Rolland trop petit pour accueillir tout le public…\r\n

« Remporter la Coupe CEB, ce serait une première pour le baseball français ! »

\r\nRevenons à 2016. L’année sera riche…\r\n\r\nOui, nous allons accueillir de beaux événements. Du 1er au 5 juin, la Coupe CEB. Ce n’est pas la Coupe des champions à laquelle nous avons participé ces dernières années. On peut la comparer à l’Europa league en football ou à la Continental cup que Rouen vient de gagner en Hockey sur glace. Cinq jours de baseball à Rouen avec trois matchs par jour. Belle fête ! Une compétition que nous organisons avec nos amis de Chartres. L’objectif sera de remporter cette compétition qui regroupera huit équipes. Remporter la Coupe CEB, ce serait aussi une première pour le baseball français ! Et cela offrirait à la France un retour en Coupe des Champions en 2017, dans le Top 8. C’est devenu une habitude. En 2003 et en 2005, nous avons fait remonter la France au meilleur niveau européen, et nous ne l’avons jamais fait redescendre.\r\n\r\nEnsuite, toujours avec Chartres, nous accueillerons les championnats d’Europe des nations 15U du 19 au 23 juillet. Il y aura un match par jour avec notamment un match de l’équipe de France. Certainement le mercredi 20 à Rouen, mais le calendrier n’est pas encore sorti .\r\n\r\nLe 30 avril, nous accueillerons aussi la première Coupe de France universitaire de sotfball.\r\n\r\nOn espère aussi des playoffs en division 1 en août… Cela fera des événements importants à Rouen et un beau coup de projecteur sur le baseball et les Huskies.\r\n\r\nAu niveau des infrastructures, des nouveautés ?\r\n\r\nOn va relooker le terrain. Le nouveau visuel des Huskies va fleurir autour du terrain. On va également accompagner les Espaces verts de la ville de Rouen qui vont construire un deuxième bullpen dans le prolongement du dugout des visiteurs. Ensuite, on regarde pour agrandir un peu les dugouts, et on souhaite développer le wifi au terrain pour pouvoir dans la foulée s’équiper en vidéo pour retransmettre les matchs sur internet. On étudie la chose. On a senti une vraie poussée populaire en 2015 et il faut confirmer en continuant à nous développer, à nous structurer. Il y a toujours du boulot.\r\n

« Quand je vois la vitalité de Chartres, de Montpellier, le retour de Clermont, de la Rochelle, de Valenciennes, le projet lyonnais… Rennes qui va avoir son terrain. Strasbourg qui a inauguré le sien en synthétique aux pieds du Parlement européen… Je me dis que le baseball est en train de s’installer dans des villes où il peut grandir. »

\r\nVous dites que le club a des devoirs ? \r\n\r\nOui, bien sûr. Être le meilleur club français depuis si longtemps nous impose des devoirs. Nous devons être une locomotive pour le baseball français, être en pointe pour médiatiser notre sport, le développer, montrer ses valeurs, former des joueurs pour l’équipe de France. Nous sommes toujours à la disposition d’un club ou d’un dirigeant qui estime que nous pouvons le conseiller ou partager une expérience. Nous sommes aussi là pour accueillir les équipes de France et mettre nos infrastructures à disposition. La fédération prend ou pas, mais c’est notre rôle. On doit et on peut faire plus. De la même manière, on regarde aussi en Europe ce qui marche. C’est normal.\r\n\r\n

XAVIER

Xavier Rolland, le Président des Huskies de Rouen

\r\n\r\nEn Europe, quelle est votre référence ? \r\n\r\nJe trouve que les Tchèques font du très bon boulot avec les petits. Mais c’est l’Allemagne qui se transforme. C’est impressionnant. Formation, stades, joueurs qui signent pros… Il faut s’en inspirer.\r\n\r\nIl faudra aussi que nous créions enfin la Ligue nationale de Baseball pour gérer le championnat de Division 1 et de Division 2, pour travailler plus collectivement, pour partager nos expériences de club, pour avoir une puissance de feu plus efficace. Par ce que seul, c’est difficile. Mais quand je vois la vitalité de Chartres, de Montpellier, le retour de Clermont, de la Rochelle, de Valenciennes, le projet lyonnais… Rennes qui va avoir son terrain… Strasbourg qui a inauguré le sien en synthétique aux pieds du Parlement européen… St Just St Rambert (St Etienne), Dunkerque… Metz… Je me dis que le baseball est en train de s’installer dans des villes où il peut grandir. Et comme le nombre de licenciès augmente…\r\n\r\nLe club présente aussi cette saison une section sport adapté\r\n\r\nC’est aussi une première dans le baseball et en sport collectif dans le département de Seine-Maritime. Je tiens à saluer l’énorme travail effectué par Sabine Plouviez qui a monté au sein du club cette structure avec Mickael Cerda. 20 enfants l’ont intégrée. Le club a toujours été conscient du rôle social qu’il devait jouer. Nous sommes très présents dans le quartier de la Grand Mare par exemple, dans les écoles, dans les animations et avec la présence de notre siège social rue Verdi… La section Sport adapté entre dans cette volonté. Nous travaillons avec l’IME de Canteleu pour commencer mais l’objectif est d’ouvrir le partenariat à d’autres IME.\r\n\r\nLes Huskies, 8me meilleure équipe d’Europe 2015 selon le site mister-baseball\r\n\r\nOui, on est très fiers de donner une belle image de Rouen, de la Métropole, de la Seine-Maritime, de la Normandie, de nos partenaires, du Baseball français… C’est très gratifiant de devancer de grands clubs européens qui ont bien plus de moyens que nous et de figurer à une telle place. C’est surtout la régularité de notre présence au plus haut niveau depuis si longtemps qui fait le plus plaisir. Cela démontre un travail de fond, de qualité. On va tout faire pour rester tout en haut de l’Europe du baseball…\r\n

« Les Huskies 2016 semblent bien armés. Après, on le sait, il n’y a pas de saison facile. Mais, bon, on a fait notre boulot de dirigeants. « 

\r\nUn mot sur le recrutement. Satisfait ?\r\n\r\nOn sort d’une saison inoubliable avec un groupe exceptionnel. Jeff McKenzie et Kevin Lusson sont partis. Ils ont laissé une marque indélébile par leur performance mais aussi par leur investissement. On va les regretter et ils font partie de la meute à vie. Certes, nos recrues doivent performer le dimanche mais le reste de la semaine, elles s’occupent des enfants, travaillent à l’Académie, participent aux animations… Elles doivent être des modèles, avoir du leadership… Aux nouveaux d’écrire leur histoire avec le club. On est en tout cas satisfait de notre recrutement pour répondre à votre question. Avec Mike Taylor et Andrew Médeiros, on a choisi des garçons avec de l’expérience, polyvalents, puissants au bâton…. Marc André Habeck va étoffer notre pitching staff. Les internationaux de l’équipe l’ont côtoyé en équipe de France et en disent tous le plus grand bien. 2016 sera aussi une année importante pour nos jeunes lanceurs Yoann Vaugelade et Esteban Prioul qui vont monter en puissance. On comptera aussi sur le leadership et l’expérience d’Anthony Piquet… Avec Owen Ozanich et Pablo Ossandon, on a un staff de lanceurs très riche ! Avec Keino Perez, on a décidé de ne pas recruter de lanceur étranger justement pour donner du temps de jeu à nos jeunes lanceurs. Ce sera leur saison, j’en suis convaincu. Je pourrais vous parler de tous les garçons et de leurs qualités pendant des heures. Kenji Hagiwara, Luc Piquet, Oscar Combes, Maxime Lefevre, Sébastien Duchossoy, les jeunes Bastien Dagneau, Dylan Gleeson, Arthur Paturel.. C’est très fort ! On est heureux de compter à nouveau sur Larry Infante. On aime l’avoir dans l’équipe. Des lanceurs, une défensive solide, de la vitesse, de la puissance… Les Huskies 2016 semblent bien armés. Mais on le sait, il n’y a pas de saison facile. Les autres aussi se sont bien renforcés. Sénart, Montpellier, Chartres… Mais bon, on a fait notre boulot de dirigeants. La balle est entre les mains des joueurs désormais. A eux de jouer.\r\n

« Intégrer l’ELB reste un objectif majeur »\r\n

\r\nEt un manager ambitieux…\r\n\r\nOui, nous avons le meilleur manager en France. Quelle chance d’avoir Keino Perez avec nous. Il va attaquer sa onzième saison au club. Sa cinquième comme manager. Il est compétent, exigeant, rigoureux, sait ce qu’il veut, il aime le club… C’est un ami. C’est l’arme numéro 1 des Huskies.\r\n\r\nDes joueurs arrêtent également…\r\n\r\nOui, je sais que cela fait partie de la vie d’un club et que les joueurs, un jour, raccrochent leur gant. C’est le cas de David Gauthier qui part vivre du côté de Grenoble. C’est aussi le cas de Boris « captain » Marche…. Lui pour des raisons personnelles même s’il s’interroge quant au rôle qu’il pourrait jouer au club. On a besoin de lui, j’espère qu’il pourra nous rejoindre avec une autre casquette. Ce sont deux énormes joueurs de Rouen bien sûr mais aussi du baseball français. Alors, oui, je suis triste de savoir qu’ils ne seront pas dans la meute. J’aime les joueurs et Boris et David nous ont donné tellement de bonheur … De grands champions !\r\n\r\n

Gauthier-et-marche

David Gauthier et Boris Marche

\r\n\r\nOn pensait voir les Huskies en EuroLeague…\r\n\r\nNous aussi. On a beaucoup travaillé, croyez-moi. Mais il aurait été dangereux financièrement de se lancer dans l’aventure dès cette saison. Nos partenaires ont trouvé le projet pas assez mûr. Pas facile en effet de convaincre quand on ne connaît ni les adversaires, ni le nombre de clubs, ni le calendrier… Mais on reste membres de l’association et intégrer l’ELB reste un objectif majeur. Si ce championnat se met en place sans club français, ce serait un terrible échec pour tout le baseball français. Le fossé serait immense avec les tchèques, les Allemands, les Hollandais qui continueront à se développer. Sans la France. L’équipe de France en souffrirait.\r\n\r\nL’équipe de France justement a également  une saison riche et passionnante en 2016. Avec des Rouennais…\r\n\r\nOn est très fiers d’avoir été le club le plus représenté dans la sélection de la World Baseball Classic (8 joueurs, voir à partir de la page 114 ). Et très heureux pour nos gars qui travaillent fort pour cela. L’équipe de France est la plus belle des récompenses pour un joueur. Après, quand ils enfilent tous le maillot des Bleus, on ne fait plus de différence entre les Rouennais et les autres. On aime les Bleus. Ils ont un programme chargé et très excitant. Ils nous ont déjà fait vibrer au Panama et vont vivre encore de grands moments. La France doit aller aux championnats d’Europe en septembre avec de hautes ambitions.