Tokyo – « Je me sens prêt » Owen Ozanich

| Publié par | Catégories : Infos Générales, Joueurs

« On attend avec impatience les matchs, explique Owen, depuis Tokyo. Nos journées sont plutôt chargées, on se réveille tôt, on s’entraine toute la journée et on rentre à l’hôtel vers 17 heures.\r\n Nos entrainements sont longs, mais je tiens le coup et je m’intègre bien dans l’équipe. J’essaye de gagner ma place, de tout donner. Je me sens trèss en forme. Je suis le plus jeune lanceur dans le groupe, il n’y a qu’un lanceur allemand plus jeune que moi.. Donc, je me donne à fond sur le terrain pour gagner le respect des vétérans. Le fait que j’ai habité à Aruba dans mon enfance et que je parle un peu Papiamento, Espagnol et Anglais, m’aide à parler avec les gars. Je bosse en groupe avec Cordemans (qui startera le premier match) et Markwell, les deux starters Hollandais. Ils sont très sympas avec moi et sont des exemples dans leur attitude et dans leur professionnalisme ».\r\nLa pluie qui tombe depuis plusieurs jours sur Tokyo a perturbé la préparation du groupe, qui a dû, d’un part, s’entrainer en Indoor et, d’autre part, annuler son match de préparation contre l’équipe de Minor league des Giants de Yomiuri. « C’est rageant, ajoute Owen dans une grimace. J’allais starter ce match en plus. Du coup, dimanche, j’ai lancé trois manches contre nos frappeurs, et cela s’est bien passé avec trois strike outs et aucun point.« \r\n\r\n

080315_training_europa10

Owen Ozanich lors d’un bullpen avec Team Europe (Edi Photos)

\r\n\r\nDe quoi séduire les coachs ? « Ils ne nous disent pas grand chose. Ils nous ont choisi, ils nous connaissent. Moi, je me prépare. Si besoin, je suis dispo en tant que releveur… Si je joue ou pas ? Tout dépendra du score du match, mais je suis prêt! En tout cas je vais revenir en France en forme, ça c’est sûr !« \r\n\r\nEn tout cas, le droitier rouennais a tapé dans l’œil des Japonais, omniprésents. « Ils attendent avec impatience ces deux matchs, les médias Japonais sont partout. Il y avait beaucoup de scouts de la NPB (l’équivalent de la MLB au Japon) et de ligues indépendantes. Après mes trois manches lancées, hier, j’ai reçu une offre pour jouer pour les Musashi Bears. Mais j’ai dit non ! J’aime bien le Japon, mais ce n’est pas pour tout de suite (sourire) ».\r\n\r\nOwen a-t-il le temps de faire du tourisme ?  » J’ai eu la chance de visiter un peu Shibuya, un quartier connue un peu comme Times Square à New York, avec Yuki et Daisuke, deux Japonais qui ont joué en France et que je connais. Nos soirées sont libres, j’essaye de visiter un peu Tokyo, mais après nos journées au terrain, je n’ai qu’une envie et c’est de me reposer. « \r\n\r\n
europe-japon

A gauche, Owen avec Daisuke Ikenaga, ex joueur de Savigny et de Barcelone. Au centre, les médias japonais et le Tokyo Dôme à droite (Edi photos).

\r\n\r\nLes matchs débuteront à 18h au Japon (10h du matin en France) et seront retransmis à la télévision en France sur Eurosport 2.\r\nA suivre également sur Internet ici http://www.japan-baseball.jp/en/\r\n\r\nowen au japon