Rouen s’impose deux fois face à Montpellier

| Publié par | Catégories : Baseball, Clubs, Compétition, Équipes, Fédé et Ligue, Infos Générales

Rouen avec sérieux

Deux victoires convaincantes des Huskies face à Montpellier. Les rouennais ont hissé leur niveau de jeu et ont fait preuve de beaucoup de caractère pour s’imposer.

Les Huskies attendaient avec intérêt et  impatience le premier vrai test de la saison face aux ambitieux Barracudas. Ils n’ont pas déçu en s’imposant deux fois, faisant preuve de beaucoup d’énergie dans la fin du 1er match pour renverser une situation compromise et de beaucoup d’autorité dans le 2ème match pour chasser l’as des Barracudas, le vénezuelien Rojas, en 4ème manche. La marque de commerce des Huskies cette saison, la longue balle, a encore été de la partie avec 3 nouveaux home-run de Lefevre, Jaspe et Infante. Mais ce n’est pas la seule clé du succès rouennais. Dylan Gleeson a de nouveau été solide au bâton (et derrière le marbre aussi)), Luc Piquet a été productif La défense a encore été très performante avec des doubles-jeux à des moments importants, ainsi que des gros retraits venus du champ extérieur. Enfin, le pitching des rouennais a été très solide, même si Bastien Dagneau, manifestement très motivé face à son ancienne équipe, lui a causé quelques misères.

MATCH 1- ROUEN BAT MONTPELLIER 5/4

Les Huskies ont joué du baseball de rattrapage dans le 1er match. Montpellier a pris les devant en 2ème manche, après un simple de Dagneau puis un hit-by-pitch reçu par Héreaud. Le sacrifice bunt de Walter ne pouvait être joué par la défense rouennaise et Ozanich se retrouvait face aux buts remplis avec aucun retrait. Kovacs en profitait pour frapper un ballon sacrifice, puis un double-jeu mettait fin à la menace. A leur retour en attaque, les Huskies répliquaient aussitôt : Lefevre catapultait l’offrande d’Antonac sur le toit des tunnels de frappe, une frappe étonnamment semblable à son précédent HR, lors de son précédent at-bat, face à Montigny. Les débats s’équilibraient ensuite, les Huskies connaissant les pires difficultés face aux lancers du jeune Antonac, très impressionnant. Il ne pouvait rien toutefois face au meilleur frappeur du championnat, Jonathan Jaspe, qui cognait sa 3ème bombe de l’année en 5ème manche.
Rouen pensait avoir fait le plus dur, mais Montpellier n’est pas du genre à baisser le bras. En 6ème manche, Le Pichon gagnait une longue bataille face à Ozanich a frappait un simple qui échappait à Combes et offrait le 2ème coussin au montpelliérain. Ozanich retirait Perdomo et Boucheron, puis avec le 1er but ouvert, donnait un but sur balles semi-intentionnel à Carter. Dagneau se présentait alors à la batte, et avec un compte de 2-2 frappait une retentissante flèche au champ-centre droit, bonne pour deux points, que « Balou » couronnait un gros cri de rage.

Maxime Lefevre et Jonathan Japse ont tous les deux cogné un homerun dans le match 1. Le 2me de la saison pour maxime, le 3me pour Jonathan. Crédits Romain Flohic

Dagneau fait le show
Montpellier avait l’occasion de faire mal aux Huskies en 8è manche. Après 1 retrait, Perdomo frappait un double puis Boucheron un simple. Il volait la 2 pour donner aux Barracudas deux frappeurs en positions de marquer. Vaugelade entrait alors en relève, dans cette situation compliquée. Il forçait Carter à frapper un haut ballon derrière le marbre, donnait un but sur balles à Dagneau pour remplir les coussins, et s’en sortait sur un roulant à Héréaud en 3ème base.
C’était le signal du réveil pour Rouen. Face à Meley, entré en relève en 6ème manche et dominant pendant 2 reprises, Cespedes commençait par une line-drive au centre, puis Piquet déposait un amorti parfait. Coureur en 1 et 2, puis en 2 et 3 sur une balle passée. Combes frappait un solide roulant en 1ère base, mais Dagneau, d’un plongeon spectaculaire, empêchait la balle de franchir l’avant champ. Gleeson se présentait pour un hit au centre qui créait l’égalité.
On s’en allait en 10ème manche. La défense rouennaise était d’abord très solide. Une défense de bunt bien exécutée pour le 1er retrait en 3ème base. Puis Perdomo frappait un flèche au centre, Combes la captait pour le 2ème retrait et lançait une prise en 3ème base pour retirer Zan qui tentait sa chance depuis la 2ème base. Luc Piquet jouait alors les héros : avec les bunts remplis, sa flèche au centre était suffisante pour permettre à Jaspe de croiser le marbre et d’offrir le 2ème succès sur walk-off cette saison des Huskies.

MATCH 2- ROUEN BAT MONTPELLIER 5/1

 

Rouen fait craquer Rojas
Le match 2 opposait un jeune vénézuélien, Rojas, à son aîné Granados. La défense rouennaise était toujours très éveillée en 1ère manche. Perdomo était posté en 3ème base avec un retrait. Sur le roulant de Carter, il était pris en souricière entre le 3 et le marbre, puis retiré, et la même médecine était servie à Carter qui avait tenté de filer en 2 sur le jeu. Un gros double jeu pour commencer. Pendant 2 manches, les lanceurs faisaient le travail, puis Rojas allait craquer en 3ème manche. Il s’en sortait toutefois bien, puisqu’avec un frappeur atteint en 4 buts sur balles, il ne concédait qu’un seul point. Mais le doute était installé, et Rouen allait en profiter à la manche suivante. BB à Cespedes, gros double de Piquet d’un point, BB à Combes  au centreb, wild-pitch et line-drive de deux points de Gleeson. 4-0, Martin entrait en relève, mais le mal était fait pour les BArraducas, mais si le jeune lanceur allait parfaitement s’en sortir, ne concédant qu’un seul point, un Home-run d’Infante.
Granados était solide pendant 6 manches avec 2 doubles jeux pour l’aider, et une sixième manche dominante de 3K. Il avait toutefois du s’avouer vaincu face à Dagneau qui propulsait la balle dans l’enclos des releveurs des visiteurs en 5ème manche. Perez (2 manches) puis Prioul complètaient le travail et permettaient aux Huskies de rester invaincus et de creuser un écart de 5 matches sur leurs adversaires du jour.

Rouen Montpellier 5/4 et 5/1
Senart Clermont 18/3 et 8/4
Savigny Paris 5/3 et 1/16
Montigny St Just 9/4 et 10/9

 EQUIPESVICTOIRESDEFAITESAVERAGE
1.ROUEN23W1D.958
2.SENART18W6D.750
3.MONTPELLIER16W8D.667
4.MONTIGNY12W12D.500
-.SAVIGNY10W14D.417
5.PARIS9W15D.375
6.CLERMONT4W20D.167
8.ST JUST ST RAMBERT4W20D.167

21 MAI
St Just Rouen
Paris Senart
Savigny Montpellier
Clermont Montigny

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *