Rouen, champion de France 15U

| Publié par | Catégories : Baseball, Clubs, Compétition, Équipes, Fédé et Ligue, Infos Générales, Jeunes

SUR LE TERRAIN\r\n\r\nAprès avoir battu Meyzieu (69) 8 à 0 en quart et Montpellier (34) 13 à 2 en demi, la meute a échoué en finale face à Paris 5/2.\r\n\r\nEn quart de finale et surtout en demi, les jeunes Huskies ont été impressionnants. Solides en défense, disciplinés en attaque, l’équipe a développé du très bon baseball. De quoi en faire un favori pour le titre ?\r\n\r\nEn finale, face à Paris et son excellent lanceur gaucher Pierre Monbeig, les Rouennais ont paru fébriles, impatients au bâton, s’élançant trop souvent sur de mauvais swing. En face, opportuniste, Paris a construit peu à peu sa victoire, logique. À tel point que l’amorce de la dernière manche, Rouen est mené 5/0.\r\n\r\nMais à Rouen, certaines valeurs sont partagées à tous les niveaux. Et notamment une. A Rouen, on ne lâche jamais. Les Huskies remplissent les buts, scorent deux fois. À 5/2 avec un seul retrait et les buts remplis, l’espoir change de camp. Le public se réveille mais le jeune lanceur parisien va démontrer beaucoup de talent et de maturité en retirant sur strike out les deux frappeurs suivants. Le sol se dérobe sous les pieds des jeunes baseballeurs rouennais… larmes et rires s’entremêlent sur le terrain…\r\n\r\nKeino Perez, le manager élite des Huskies, a, malgré la défaite, apprécié de nombreuses choses au sein de la jeune meute…. « C’était intéressant de voir une version minimes des Huskies en terme d’état d’esprit, d’ambition, de maturité… le niveau de connaissance du jeu… tout cela m’a plu. Mais plus que tout, c’est le final. Ils avaient 5 points de retard et ils se sont battus jusqu’au bout, n’ont pas abandonné et cela, c’est la marque de fabrique de Rouen. En 15u comme en Nationale 1 aussi (la réserve rouennaise s’est qualifiée pour la finale de la N1 en battant St Lô 3/2, 4/5 et 5/3 après prolongation lors du match décisif) ou en Elite…. ok, ce n’est pas passé cette fois mais ils se serviront plus tard de cette défaite pour gagner des titres, il se serviront de cette épreuve. Car il y a des joueurs qui ont un gros potentiel, un bel avenir et qui doivent viser l’équipe de France et l’équipe élite de Rouen dans un futur proche ».\r\n\r\nENSUITE,  EN COMMISSION\r\n\r\nAucun club n’a officiellement déposé de réclamation mais la Commission fédérale jeunes, assistée par la Commission juridique, a relevé quelques irrégularités et notamment la présence d’un joueur Parisien non qualifié.\r\n\r\nLa CFJeunes déclare : « Ce joueur est licencié régulièrement au club de Paris UC mais il n’était pas licencié au 15 juin de l’année en cours. Sa licence a été demandée par le club le 22 septembre 2016 et validée par la FFBS le lendemain. Ce joueur apparait dans 4 matchs pendant la compétition (N°1 remporté par Paris UC contre la Vallée du Gapeau sur le score de 6 à 2 – N°5 remporté par Paris UC contre Metz sur le score de 9 à 1 – N°7 remporté par Paris UC contre Anglet sur le score de 7 à 0 – N°9 remporté par Paris UC contre Rouen sur le score de 5 à 2). »\r\n\r\nLa CFJeunes a donc pris certaines sanctions contre les clubs concernés par ces irrégularités.\r\n\r\n« Nos textes prévoient des sanctions financières et sportives pour les clubs ne respectant pas les règles de qualification des joueurs. La CFJeunes propose au Comité Directeur Fédéral d’établir un nouveau classement prenant en compte les différentes sanctions retenues. Il n’est pas possible de dire ce qu’il se serait passé si les résultats des matchs avaient été différents. Par conséquent la CFJeunes doit proposer un déclassement des clubs fautifs et faire remonter d’un ou plusieurs crans les clubs ne l’étant pas.\r\n\r\nNouveau classement proposé\r\n

    \r\n

  1. Rouen
  2. \r\n

  3. Anglet
  4. \r\n

  5. Montpellier
  6. \r\n

  7. Vauréal
  8. \r\n

  9. Meyzieu
  10. \r\n

  11. Bréal-sous-Montfort
  12. \r\n

  13. Metz, Paris (UC) et Vallée du Gapeau
  14. \r\n

\r\nCe « déclassement » peut sembler sévère mais la CFJeunes souhaite garder à l’esprit une valeur sportive non négociable, celle du respect des règles.\r\n\r\nLa CFJeunes met donc l’accent sur les clubs qui ont respecté les règlements et précise qu’il a été annoncé le dimanche matin au championnat de France 15U à l’ensemble des coaches de probables irrégularités, mais que les matchs prévus se dérouleraient normalement pour ne pas léser les enfants et l’organisation. Cependant ces matchs étaient susceptibles d’être déclassés après vérification de la CFJeunes et avis de la CFR. L’ensemble des coaches présents a approuvé et accepté cette démarche. »\r\n\r\nLE COMITE DIRECTEUR DE LA FEDERATION\r\n\r\nL’instance dirigeante du baseball français, saisie, a confirmé lors d’un vote, ces sanctions et ce nouveau classement.\r\n\r\nLA RÉACTION DES HUSKIES\r\n\r\n« Nous sommes désolés pour les jeunes parisiens qui avaient gagné le titre sur le terrain. C’est cruel pour eux. Nous étions au courant de la situation de ce jeune américain, et nous avions décidé malgré tout de ne pas faire appel. Nous prenons aujourd’hui acte de la décision de la fédération qui applique les règlements» a expliqué le club. Quant à Owen Ozanich, le coach rouennais, il aurait préféré un autre scénario. « Ça aurait été mieux de gagner ce titre sur le terrain. Il y a plein de règlements comme celui là, à tous les niveaux en France. Évidemment, cela doit être frustrant pour Paris. Dans tous les cas, je suis fier de mes joueurs, ils méritent leur place, ils ont travaillé très fort pour arriver à ce niveau. Nous sommes ensemble depuis 2011 et ce groupe gagnera d’autres titres dans l’avenir. Les gars ont montré beaucoup d’émotion après la finale, cette émotion me montre qu’ils sont sérieux et que le baseball reste très important pour eux. Ils arrivent à un âge où la vie propose plein de chemins différents, mais vivre ces émotions ensemble ne peut arriver qu’en sport d’équipe. C’est juste le début de leurs aventures!« \r\n\r\nLes Huskies, champions de France Auguste Guern, Rodrigue Louvry, Gabriel Harrison, Antonin Dubos, Victor Grandin, Louis Moreau, Paul Guilloteau, Theotime Tranchant, Clement Vissac, Julien Piednoel, Henry Guilloteau, Arthur Magnien, Xavier Blaiset – Coachs : Owen Ozanich et Dylan Gleeson