Pierre-Yves Rolland, nouveau Président de la Ligue de Haute-Normandie

| Publié par | Catégories : Baseball, Fédé et Ligue, Infos Générales

Pouvez-vous vous présenter ? \r\n\r\nJe suis né le 11 janvier 1965, je suis marié, j’ai trois enfants. Mathilde, Thomas et Manon. Manon joue au Baseball en catégorie 15U, et désormais un peu plus au Softball.\r\n\r\nQuel est votre parcours dans le baseball ? \r\n\r\nJe fais partie des pionniers qui ont créé le Club de Rouen en 1986. J’ai d’abord joué, entrainé, puis je me suis tourné vers un poste de dirigeant que j’occupe depuis plus de 20 ans au sein des Huskies, mon club de cœur.\r\n\r\nQuelles sont tes ambitions pour la ligue ? \r\n\r\nLa Ligue, je connais bien pour en être dirigeant depuis son origine. J’en ai même occupé la Présidence pendant 6 ans avant de laisser les rênes à Benoit Piquet car le Club de Rouen était à l’époque en plein développement et il avait fallu choisir pour ne pas tout faire mal.\r\n\r\nMa première ambition est d’assurer une base beaucoup plus solide de jeunes joueurs. Asseoir notre structure pyramidale. Pour cela, il faut à mon sens travailler encore plus fort sur le primaire, multiplier les stages joueurs en catégories 12 et 15U, accompagner progressivement les plus motivés vers les structures d’entraînement que nous avons créées pour légitimer leur existence.   Il faut redonner de la cohérence dans notre système de développement et de progression des jeunes.\r\n\r\nMa seconde est de développer nos deux disciplines. Le Baseball et le Softball. Le curseur est aujourd’hui défavorable au Softball alors même que cette discipline est – j’en suis convaincu – un vivier extraordinaire de développement de nos clubs, notamment concernant la pratique féminine.\r\n\r\nQuels sont les dossiers urgents ? \r\n\r\nLe dossier le plus urgent concerne les deux structures d’entraînement. Le Pôle France redevenu Pôle Espoirs à compter du 1er septembre 2015 et l’Académie Universitaire que nous avons ouvert à la rentrée 2014. Plus de 40 joueurs intègreront les deux structures en septembre. Il va non seulement falloir assurer la pérennité du dispositif mais surtout lui redonner de la fluidité. Le Pôle accueille les joueurs de 14 à 16 ans, l’Académie à partir de 18 ans. Je n’ai pas aujourd’hui la solution mais il va falloir la trouver rapidement. Il est d’ailleurs important et nécessaire de retrouver des relations apaisées avec notre Fédération sur ce dossier. Le Baseball Français est trop petit pour se payer le luxe de ne pas tous travailler dans le même sens.\r\n\r\nQuelle est la situation du Baseball en Haute Normandie ? \r\n\r\nBenoit Piquet a laissé une situation saine sur le plan financier, avec deux structures d’entraînement, une ETR, des conventions avec l’Etat ( DRJSCS ) et la Région Haute-Normandie, des Tunnels couverts. La Ligue a par ailleurs la chance d’avoir un club phare. Il y a pire comme situation. Nous sommes par contre très fragilisés par le départ de Sylvain Virey. C’est d’ailleurs une page qui se tourne pour moi. Nous avions l’habitude de travailler à trois avec Benoit et Sylvain. Je garderai toujours en mémoire la manière dont nous avons sorti de terre les tunnels de frappe couverts. Un vrai beau projet et un vrai travail d’équipe. Ce sont deux personnes que j’apprécie énormément mais il va falloir apprendre à travailler sans eux et donc différemment.\r\n\r\n

pepe-et-sylvain

Pierre-Yves Rolland avec Sylvain Virey. Une grande complicité depuis des années.

\r\n\r\n
1978571_658626364174591_303547689_o

Benoit Piquet, lors de son discours, le jour de l’inauguration des tunnels de frappe en mars 2014. De gauche à droite, Pierre Léautey (Député 76), Xavier Rolland, (Président des Huskies de Rouen), Jean-François Mayer(Conseiller général 76), Cathy Bradley (Baseball Tomorrow Fund), Yvon Robert (Maire de Rouen), Kader Chekhemani (Vice-Président de la Région)

\r\n\r\nQuels sont les points forts de la ligue ? \r\n\r\nAu-delà de l’héritage de Benoit et Sylvain rappelé ci-dessus, je sais pouvoir compter sur des personnes motivées. Par exemple sur la formation, avec Mickaël Cerda et Sébastien Duchossoy sur l’entraînement, Stéphanie Raulet sur le scorage, Jean-Claude Lopez sur l’arbitrage, nous sommes aujourd’hui complètement autonomes pour assurer notre formation. Sous la direction de Gérard Moulin et Mickaël Cerda, les championnats séniors et jeunes sont par ailleurs assez bien rodés. Nous avons également la chance d’avoir une équipe technique régionale (ETR) importante pilotée par Lydie Pettinotti sur laquelle il est possible de s ‘appuyer pour développer nos projets. J’attends aussi de l’ETR qu’elle soit force de proposition pour aider les élus à prendre de bonnes décisions.\r\n\r\nLes points à améliorer ? \r\n\r\nLes Clubs restent fragiles. Je me donne quelques semaines pour faire le tour des clubs, recueillir leurs difficultés et voir de quelle manière la Ligue peut les accompagner (sans faire à leur place) dans leur structuration et leur développement. J’inclue dans cette fragilité la question des infrastructures ; il est difficile de se développer sans vrai terrain. Il va nous falloir également mieux communiquer sur nos projets, nos réalisations. Ce doit être une exigence car il est difficile d’exister quand vous n’êtes pas connus.\r\n\r\nHaute et Basse-Normandie vont elles fusionner avec la réforme territoriale ? \r\n\r\nAvec la Ligue de Basse-Normandie, nous avons déjà des habitudes de travail puisque nous avons développé depuis plusieurs années un Championnat commun. Les vacances scolaires communes vont d’ailleurs sur ce point nous faciliter la tâche. La Région normande et les services déconcentrés de l’Etat ne vont vouloir qu’un seul interlocuteur et nous n’aurons pas d’autre choix à mon sens que de fusionner. Il restera à définir la forme que devra prendre cette fusion. Dès constitution du nouveau comité directeur, je provoquerai une rencontre entre les dirigeants bas et haut-normands pour échanger sur ce dossier, et définir des axes de travail. C’est un mariage forcé ! Il nous faudra donc dégager les avantages qu’il est possible de tirer d’une telle fusion afin de dépasser cela.\r\n\r\nUne Assemblée générale se tiendra d’ici le mois d’octobre. Quel message voulez-vous adresser à tous ? \r\n\r\nQue les personnes motivées pour faire progresser nos disciplines n’aient pas peur de prendre des responsabilités au sein du nouveau comité directeur, et donc de se présenter pour occuper les quelques postes vacants. Il est important –surtout- que tous les clubs et les deux disciplines y aient des défenseurs. Le Comité sera un lieu d’échange et de construction de projets. Pour être efficaces, les affaires courantes seront gérées par ailleurs, entre les mains de personnes de confiance et responsables sur lesquelles je compte m’appuyer.\r\n\r\n
pepe-et-rudy

PIerre-Yves Rolland ave Rudy Bauer à Cleveland avec les 12U de Rouen.