Photographes du baseball, les capteurs d’émotions

| Publié par | Catégories : Baseball, Clubs, Infos Générales, Médias

Comment avez-vous découvert le baseball ? \r\n\r\nGlenn Gervot : En 1989, via le magazine de Baseball français, Strike. Puis en 1991, après mon Bac, j’ai enfin pu jouer à Rennes lors de mes années Universitaires, en Régional puis National 2.\r\n\r\nVincent Bernard: Moi, c’est la télévision, puis par l’intermédiaire d’un ami qui m’a dit qu’on y jouait en France, et enfin surtout grâce aux Huskies de Rouen ! Ils m’ont permis de connaitre ce sport et de le suivre, et ils m’ont expliqué lors des match les règles, je les remercie aussi pour m’avoir obtenu une accréditation au challenge de France, et pour leurs matchs.\r\n\r\nQue pensez-vous du Baseball ? \r\n\r\nGlenn Gervot : Outre le fait que se soit mon sport préféré, c’est un sport très atypique. Certes lent, mais tellement prenant.\r\n

Vincent Bernard: c’est un sport très actif avec des principes. Je pense notamment au respect (entre joueurs, avec l’arbitre), l’esprit d’équipe même un esprit de famille.

\r\nQu’est ce qui vous a surpris ? \r\n\r\nGlenn Gervot : Le sifflement de la balle et le bruit dans le gant du receveur alors que j’assistais à mon premier match MLB en 1991, entre Los Angeles contre Philadelphie. Les releveurs s’échauffaient, et étant assis au champ extérieur, juste au dessus de l’enclos des releveurs, je n’entendais plus que le bruit de leurs balles d’échauffement. Cette puissance était tellement impressionnante que je ne regardai même plus le match.\r\n\r\nVincent Bernard: la stratégie ! Ne connaissant pas ce sport auparavant, je pensais qu’il s’agissait surtout de rapidité, mais c’est loin d’être le cas\r\n\r\nPAROLES-DE-PHOTOS\r\n\r\nEst ce un sport facile à photographier ?\r\n\r\nGlenn Gervot : C’est difficile à dire. Comme pour tout sport que l’on photographie, il faut connaître les bases, les différentes phases du jeu, afin d’anticiper un maximum les actions potentielles. En même temps, il y a plein d’éléments extérieurs qui peuvent venir perturber la photo, un joueur, un coach, un arbitre, l’instant est alors gâché.\r\n\r\nVincent Bernard: comme tout sport, il faut faire preuve d’anticipation et savoir se positionner, avec l’expérience des reflexes sont pris, mais il n’est pas plus facile à photographier que les autres sports d’action.\r\n\r\nExcitant à photographier ? \r\n\r\nGlenn Gervot : Oh que oui! Tant de chose peuvent se passer et vous devez potentiellement couvrir 9 joueurs en défense. De plus, une balle courbe trop haute, une erreur, une décision d’un arbitre litigieuse, ou simplement un exploit en défense peuvent retourner la situation ou enterrer un match. Peu de sport offre une telle intensité.\r\n\r\nVincent Bernard: oui très, car il faut essayer d’anticiper, de suivre l’action.\r\n\r\nQu’est ce que vous recherchez dans vos photos lors des matchs ? \r\n

Glenn Gervot : Au-delà de retranscrire l’événement sportif, j’essaie de saisir l’émotion, que cela soit sur un jeu au marbre ou sur base, la réaction d’un lanceur lors d’un strikeout, tout ce qui peut sortir du cadre communs de la pure photo d’action. Je recherche en priorité une belle lumière, un bel arrière plan. Vous pouvez saisir un très beau moment qui sera complètement gâché par un arrière plan ou une lumière pourrie.

\r\nVincent Bernard: Figer le mouvement, essayer de trouver une esthétique dans l’action, mais aussi chercher les moments « à côté « , le regard des joueurs qui attendent, ceux qui se concentrent, les coachs….\r\n\r\nQu’est ce qui est difficile à saisir ?\r\n\r\nGlenn Gervot : Je ne sais pas si il y a quelque chose de difficile à saisir. Cela dépend surtout de certain moment dans le déroulement du jeu et des décisions que vous devez opérer face à des situations précises en fonction du nombre de retrait. C’est sûr qu’il faut être extrêmement rapide dans ces conditions pour ne louper ni l’action, ni la réaction.\r\n\r\nVincent Bernard: L’action !\r\n\r\n

Giants_mets_G3_1446-(1)

Glenn Gervot : Cette photo illustre je pense très bien ce que j’aime obtenir. Une belle lumière de fin d’été, un arrière plan qui ne distrait pas le regard et permet tout de suite de lire l’action. On voit très bien le mouvement du coureur essayant de casser le double jeu et le shortstop qui est obliger de sauter pour l’éviter. Avec cerise sur le gâteau, les poussières déplacées par le coureur dans son élan. Photo prise lors d’un match entre les New York Mets et les San Francisco Giants, à City Field le 19 septembre 2013.

\r\n\r\nAvez-vous un conseil à donner aux photographes amateurs ? \r\n\r\nGlenn Gervot : Mon conseil est plutôt simple et pourra, tout aussi bien, aider pour tout autre type de photographie. Il ne faut surtout pas s’attacher seulement à ce que l’on veut prendre, mais regarder l’ensemble du cadre. Une belle lumière, un arrière plan « propre » et dégagé, sont des éléments primordiaux pour une réussir une belle photo. Avant de couvrir un événement, j’essaie toujours de venir repérer les lieux en avance. Observer le terrain, les tribunes, les différents endroits ou je pourrais évoluer pendant le match et essayer d’avoir ce fameux arrière plan « propre » et dégagé. Ne surtout pas oublier que la courbe d’apprentissage est infini. A chaque sortie, à chaque match j’apprends quelque chose. Mais, plus encore, j’étudie mes photos, je regarde le travail d’autres photographes que j’admire. Pourquoi aujourd’hui ne suis je pas satisfait de mes prises de vue? Qu’aurais-je pu faire différemment? Aurais je du shooter plus large? Plus serré? C’est le coté fun de la photographie, ce n’est pas une science, on peut sans cesse se réinventer, essayer, encore et encore. A chaque match, je me dis que je sortirai LA photo. Je n’ai aucune idée de ce qu’elle sera, mais je sais qu’elle là, quelque part. Vincent Bernard: Pour photographier un sport, il faut le connaitre et l’aimer avant tout. Pour se faire plaisir, en suivant le match et photographiant,\r\n\r\n
20351511746_dc59e2b5d3_o

Vincent Bernard : j’aime cette photo pour le mouvement. J’ai encore des progrès à faire pour pouvoir saisir le bon moment, mais le fait de maintenant commencer à connaitre les règles me permettra de faire de belles images. Rouen Sénart lors du Challenge 2015 à Chartres.

\r\n\r\nQuel genre d’appareil utilisez-vous pour faire vos clichés de baseball ?  \r\n\r\nGlenn Gervot : Les besoins diffèrent bien entendu selon les sports. Le matériel que j’utilise n’est que le reflet de mes choix photographiques, qui par défaut s’attache le plus possible à isoler l’action, le/les joueur(s) de l’arrière plan.\r\n\r\nJ’ai toujours avec moi au moins deux boitiers, 3 lorsque je pose un appareil en remote (radio-commandé à distance).\r\n\r\nCanon EOS 1DX : La rolls royce des appareils numérique. Le meilleur reflex Canon à aujourd’hui. un vrai tank, rapide et précis, un vrai bonheur à utiliser.\r\n\r\nCanon 1D IV : la précédente mouture, soit un peu en retrait du 1DX, tant en terme de précision que de qualité d’image, c’est mon 3eme boitier.\r\n\r\nCanon 7D mark II : Ce n’est pas un boitier pro par définition mais cela reste un outil très impressionnant. son seul défaut est une monté en bruit trop rapide, à part cela rien à redire!\r\n\r\nCanon 400mm f/2.8 L IS II : Je réalise 95% de mes photos avec cet objectif « mythique ». Il n’y à pas d’égal à la qualité de cet extraordinaire 400mm, que ce soit pour les photos d’action, ou des portraits (non posés). Oui il est lourd, (3,6Kg) et ne se manie qu’avec un monopode mais il n’a clairement pas d’égal en terme de rendu.\r\n\r\nCanon 70-200mm f/2.8 L IS II : Mon objectif préféré lorsque je shoote « inside first/third », c’est a dire près du marbre et de la première/troisième base. C’est un objectif tout terrain, à la fois tailler pour l’action mais, aussi pour du reportage et des portraits posés ou non.\r\n\r\nCanon 24-70mm f/2.8 L II: Idem objectif tout terrain pour du portrait ou photos d’équipe.\r\n\r\nVincent Bernard: Un appareil photo reflex. Il faut un appareil qui monte en vitesse, pas forcément en rafales… un objectif à grande ouverture est conseillé pour détacher le sujet du fond.\r\n

RETROUVEZ LEURS PHOTOS

\r\nGLENN GERVOT \r\n\r\nBERNARD VINCENT