Ozanich « Une manche à la fois ! »

| Publié par | Catégories : Baseball, Clubs, Compétition, Équipes, Fédé et Ligue, Infos Générales

LE MATCH 1

Owen Ozanich : Beaucoup d’émotions, les fans, la première manche durant laquelle Montigny marque tout de suite, nous on répond avec un point aussi…. La manche de Montigny avec coureurs en 1 et 3 sans retrait et on sort sans donner de points, puis un énorme Homerun de Velazco. C’est ce qu’il nous fallait pour nous donner la confiance en face de Lopez (lanceur de Montigny). Puis, Yoann (Vaugelade) entre pour fermer la porte ! Superbe journée. Et puis vraiment cool de revoir le premier match à Rouen qui passe à la télé en livestream. Enfin, le public a été super.
Keino Perez : Pour moi, l’élément clé, c’est cette première manche quand Montigny marque un point et Rouen revient tout de suite en égalisant dans la même manche. On a montré que dans une finale, on n’accepte pas d’être derrière au score. Ozanich, comme d’habitude dans les matchs importants, a été solide et Vaugelade nous a sorti son niveau Coupe d’Europe. Ensuite, il y a bien sûr eu ce homerun de Velazco pour prendre l’avantage. La défense a fait un gros boulot.

Owen Ozanich (Crédit Glenn Gervot/FFBS)

LE MATCH 2

Owen Ozanich : Énorme match de Kender (Villegas). Il est venu à Rouen pour des matchs comme celui là. Il monte en puissance manche après manche. Comme notre attaque d’ailleurs qui se réveille après la bombe de David (Gauthier, homerun en 5me). Encore une fois, les tribunes sont remplies, la pluie n’arrive jamais… Deux matchs serrés, deux victoires, c’est un weekend parfait.
Keino Perez : oui, Villegas a encore été solide sur le monticule. Il a connu des problèmes dans les 6eme et 7eme manches, mais il revenu encore plus fort en 8eme et 9eme.
Il y a eu de très beaux jeux défensifs de Mendez au troisième but. Des frappes clés de Gauthier et de Brainville qui nous ont donné un avantage suffisamment grand pour aller chercher cette victoire qui pèse lourd.

David Gauthier vient de frapper son homerun (Crédit Glenn Gervot/FFBS)

LA SUITE

Owen Ozanich : Une manche à la fois, c’est comme ça que l’on construit un winning streak (nous avons maintenant 9 victoires consécutives)… On a hâte de jouer devant le public des Cougars, ça devrait être aussi brouillant qu’ici à Rouen. Mais on est confiant, il nous reste un match à gagner ensemble, avec tous nos lanceurs disponibles. On voulait sweeper (ne pas perdre un match) les playoffs, on est a 9 manches de le faire. Une manche à la fois.

Keino Perez : On l’a vu lors des deux premiers matchs. Rouen ne repose seulement sur deux ou trois joueurs. Samedi, c’était Velazco, Ozanich… Dimanche, Gauthier, Brainville, Villegas. Le week end prochain, peut-être Gleeson, Mendez, Piquet, Prioul, Hagiwara ou un autre qui seront déterminants. Donc comme toujours, Rouen gagne avec son collectif. Beaucoup ont douté de nous cette saison car nous avons terminé quatrièmes, mais on veut montrer que ce qui compte, ce n’est pas le début de saison, mais la fin. Rouen aujourd’hui, ce n’est pas la même équipe qu’il y a 6 mois. On savait qu’il y avait des choses à travailler, à améliorer. Nous ne sommes qu’à une seule victoire du titre, mais on va jouer comme si le score était inversé. On ne va rien donner.

LES SCENARII

Huskies et Cougars ont rendez-vous samedi à 15 heures à Montigny (Yvelines) pour le match 3.

Si Rouen gagne, les Huskies sont champions pour la 14me fois.

Si Montigny l’emporte, la série se poursuit dimanche.

Le match 4 se déroulerait dimanche à 11 heures, toujours à Montigny.

Si Rouen gagne, les Huskies ont champions pour la 14me fois.

Si Montigny l’emporte, la série se poursuit dans l’après midi.

Le match 5 débuterait à 14 heures. Le vainqueur serait sacré champion de France 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *