Mercato: le puissant californien Mike Taylor renforce Rouen

| Publié par | Catégories : Baseball, Compétition, Infos Générales, Joueurs

mike-jose

Mike Taylor, le néo rouennais, aux côtés de José Canseco

\r\n\r\nCity Park Field, Pittsburg, Californie. Sur son compte Instagram, Mike Taylor pose fièrement avec son coéquipier des Diamonds de Pittsburg, un certain José Canseco. L’ancienne star des A’s d’Oakland et de la MLB ( 1887 matchs en MLB, 1877 hits, 462 homeruns) est venu, comme d’autres vedettes de la Major league à la retraite, jouer les prolongations dans la Pacific Association, une ligue professionnelle indépendante en Californie. « C’est un privilège de jouer au côté de José. Il connaît tellement bien le jeu ! Il s’est très bien intégré dans le groupe, sans jouer les stars. C’est toujours un grand athlète. J’ai en mémoire ce match lorsqu’il était sur base. J’ai frappé derrière lui un homerun et quand je suis arrivé au marbre, il m’attendait pour me taper dans la main… Lui que je regardais à la télé et que j’ai tant admiré quand j’étais jeune »… José Canseco n’était pas la seule vedette de l’équipe. Le coach aussi, Aaron Miles, présente un joli CV. Une carrière bien remplie en MLB avec les White Sox ou les Cubs de Chicago, les Colorado Rockies, les Dodgers de Los Angeles ou les Cardinals de St Louis avec lesquels il remporta les World series 2006.\r\n

« Rouen ? Je sais que c’est une équipe qui aime gagner ! » – Mike Taylor

\r\nC’est dans ce championnat, sous les couleurs des Pittsburg Diamonds, que Mike Taylor a brillé ces deux dernières saisons. 115 matchs, une moyenne cumulée de .291 avec 31 homeruns (7+24), 103 RBI (29+74)…. La saison passée, avec 24H et 74RBI, il termine même à la deuxième place lors du vote pour élire le MVP du championnat. Impressionnant ! « J’ai connu l’an passé ma meilleure saison. Mais les stats collectives sont plus importantes. Mon objectif est toujours d’aider l’équipe à gagner. Je suis persuadé pouvoir produire aussi bien avec Rouen. Evidemment, dans le baseball, il faut savoir s’adapter, découvrir le niveau de la ligue. Il me faudra faire ce réajustement mais cela ne m’empêchera pas de contribuer aux victoires de Rouen». Car à 32 ans, Mike Taylor a préféré traverser l’Atlantique pour porter le chandail des Huskies plutôt que poursuivre avec Pittsburg. « J’avais la possibilité de resigner ici mais j’ai déjà fait deux saisons avec les Diamonds. Une de plus, pourquoi pas.. mais quand l’offre de Rouen est arrivée, je n’ai pas hésité. J’ai envie de découvrir le baseball européen. Je ne peux pas refuser cette opportunité de voyager, de découvrir le monde grâce à ma passion, le baseball. Je suis très excité à l’idée de m’enrichir d’une nouvelle culture». La France sera donc sa prochaine étape. Dans une ville qu’il avoue peu connaitre. « Je vais être honnête et un peu brutal, excusez-moi, mais j’ai tout à découvrir… Je sais que ce n’est pas loin de la mer, à une heure de Paris. Quant aux Huskies, je sais qu’ils veulent participer à la création de l’Euroleague, qui est un projet passionnant. Je sais aussi que c’est une équipe qui aime gagner ! »\r\n

« On va avoir une puissance de feu qui va faire trembler plus d’un lanceur » – Keino Perez

\r\n

mike-huskies

Mike Taylor intégre les Huskeis

\r\n\r\nC’est donc un beau gabarit d’1m93 pour 98 kilos, qui se présente comme « avant tout, un joueur d’équipe, avec de la puissance au bâton», qui va étoffer le roster des Huskies en 2016. « Mike, c’est un joueur utile dans n’importe quelle attaque, se satisfait Keino Perez, le manager rouennais. Il frappe avec puissance et il a de l’expérience. Avec Larry infante et Andrew Médeiros dans le gras du lineup, on va avoir une puissance de feu qui va faire trembler plus d’un lanceur. On devrait frapper fort ! Nous avons perdu des joueurs clés (McKenzie, Marche, Gauthier, Lusson) et il pourra compenser cette perte d’expérience. J’attends de lui qu’il soit l’un de nos leaders ». Mike Taylor devrait occuper le 1er ou jouer dans l’outfield.