Louis Brainville, destination USA

| Publié par | Catégories : Baseball, Fédé et Ligue, Infos Générales, Jeunes, Joueurs

Louis Brainville a toujours eu ce rêve. Devenir professionnel de baseball. Un rêve qui occupe ses nuits depuis tout petit. C’est pour l’atteindre qu’il a quitté son club formateur des Squales de Vauréal (95) et rejoint les Huskies de Rouen. Pour se rapprocher des scouts des grands clubs de la MLB en étant plus exposé. Avec le plus grand club français, il a disputé deux Coupes d’Europe, gagné le Challenge de France et été sacré deux fois champion de France. Aujourd’hui, c’est un nouveau palier qu’il s’apprête à atteindre. Il va enfin traverser l’Atlantique et s’installer pas très loin des rives du Mississippi. Il participera au championnat NJCAA (National junior college athlectic association), en Division 1, le meilleur niveau en Junior college. « Mon collège, c’est l’indian hills Community Collège, à Ottumwa (25.000 habitants), dans l’Iowa. Au début, le coach Matthew Torrez a regardé ma vidéo que Boris Rothermundt (DTN adjoint) a réalisée pour me promouvoir. J’ai ensuite pris attache avec lui pour discuter du projet, puis après avec Boris et mes parents pour prendre la décision de m’engager. Il m’offre un scolarship (une bourse d’études), même si les conditions étaient plutôt compliquées avec le Covid-19 et la réforme du Bac. Le coach ne m’a pas encore dit à quel poste il me positionnerait, mais sur les vidéos, j’étais 3me but et infielder. Une fois sur place, sur le terrain, je lui montrerais ce que je vaux.» La concurrence sera terrible. Le jeune homme le sait. Qu’importe, Louis a déjà fixé la liste de ses objectifs. Et ils sont nombreux. « 1. Valider mes crédits en cours pour disputer le championnat. 2. Etre performant. 3. Gagner la conférence et pouvoir poursuivre mon cursus en NCAA Division 1. 4. Revenir à Rouen pour le Challenge de France, la Coupe d’Europe et la Division 1, et remporter de nouveaux titres. 5. Décrocher une sélection en équipe de France U23, puis senior. 6. En 2022, confirmer lors de ma deuxième année à l’Indian Hill College et obtenir les crédits pour continuer mon parcours universitaire et peut être être drafté (sélectonné) par la MLB. ».  

Louis Brainville frappe un homerun lors de la finale
face à Sénart (Crédit Glenn Gervot/FFBS)

Le jeune homme est ambitieux et a démontré sa capacité d’adaptation. Il l’a prouvé lors de son arrivée au sein de l’équipe première des Huskies de Rouen à 16 ans seulement. « J’étais le plus jeune dans le dugout. Mais j’ai eu la chance de côtoyer de grands joueurs d’expériences dont je me suis inspiré. J’ai pris exemple sur Luc Piquet, Maxime Lefevre, David Gauthier… Ils m’ont beaucoup parlé, je les ai regardés… Cela m’a permis de progresser énormément sur le plan mental. Après, pas le choix, il a fallu que je fasse mes preuves sur le terrain. Je remercie Keino Perez qui m’a donné du temps de jeu, qui m’a fait confiance. Porter le maillot des Huskies m’a fait grandir ».

La réaction de son manager, Keino Perez

Keino, encore un Rouennais qui part aux USA…

Je suis très satisfait de le voir partir aux Etats-Unis. C’est le rêve de tout coach de voir ses joueurs évoluer, grandir et poursuivre leurs objectifs en jouant au plus au haut niveau possible. Il n’y a pas de secret. Regardez les joueurs qui ont connu ce même cursus : Kenji Hagiwara, Maxime Lefevre, Gaspard Fessy, Boris Marche, Joris Bert… Tous des champions. Ils sont devenus des leaders indiscutables pendant des années. C’est aucun doute que c’est la trajectoire que va emprunter Louis et qu’il va devenir un joueur encore plus complet. Il va rejoindre un système bien structuré, à un niveau solide.

Que penses-tu de Louis?

Toute l’Europe connait Louis. IL a été sélectionné pour participer aux camps de recrutement de la MLB (Major league baseball) en Europe. IL a été membre de l’équipe de France dans toutes les catégories jeunes. Malgré tout, c’est resté un garçon très humble. Je crois en lui, il possède la chose la plus importante pour réussir dans ce sport : le mental. L’an passé, je lui ai donné beaucoup plus de temps de jeu en division 1 et il a très vite gagné en maturité dans son approche du jeu. Il a aussi participé à deux Coupes d’Europe avec Rouen, et cela, c’est un accélérateur d’acquisition d’expérience. Ca va l’aider à gagner sa place parmi les Falcons de l’indian hills Community Collège

Ah, oui, j’oubliais ! (rires) Louis frappe fort aussi. Et dans tous les coins du terrain.

Un conseil à lui donner ?
Louis, c’est un jeune bien élevé, avec une super famille, qui lui a apporté des valeurs humaines très solides. Je ne doute pas que Louis restera concentré et persévérant et qu’il ne lâchera rien, ni dans son projet sportif, ni dans ses études. Etre baseballeur aux USA, en collège, les distractions et les tentations ne manquent pas. Je compte sur lui pour ne pas se laisser distraire et bien rester focus.   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.