L’espoir Louis Brainville, première recrue de Rouen

| Publié par | Catégories : Baseball, Clubs, Compétition, Équipes, Fédé et Ligue, Infos Générales, Jeunes, Joueurs

Pratiquement tous les clubs de Division 1 l’ont sollicité. Mais Louis a choisi Rouen. « Je suis très content de rejoindre les Huskies et très impatient de commencer, a-t-il confié. J’ai préféré Rouen pour de multiples raisons : c’est le haut-niveau français,  pour l’état d’esprit qui règne dans ce club, pour l’ambiance. Je suis ambitieux, je sais qu’il y a de la concurrence mais je veux apprendre, progresser et côtoyer les joueurs de Rouen, qui ont beaucoup d’expérience, va m’aider à grandir ». Et puis, à Rouen, Louis sera dans son élément. Il a déjà porté le maillot des Huskies plus jeune. « Oui, j’étais en Pologne avec les Huskies pour la première little league en 2013. C’est aussi plein de souvenirs en 9U lors des Coupes de France indoor… Pour moi, Rouen, cela évoque mes premières compétitions, les premiers enjeux, le début du haut-niveau pour moi… »

Un autre atout rouennais a compté. La présence du coach Keino Perez. Pour Louis, comme pour son père Alain, c’était le meilleur choix. « On a aimé discuter du projet avec keino, reconnait Alain, le papa. Il nous a expliqué comment il voyait la progression de Louis, il nous a parlé de son avenir, de la façon dont il allait le suivre. Pour nous, parents, c’est très rassurant, on sait que notre fils est entre de bonnes mains ».

1m80, 74 kgs, Louis possède déjà un beau gabarit. «C’est un gros potentiel, confirme Keino Perez. Il est encore très jeune, a beaucoup de choses à apprendre mais j’en suis sûr, il va s’épanouir au sein de la meute, en jouant aux côtés de joueurs comme Piquet, Lefevre, Hagiwara, Duchossoy qui sont de gros leaders. Il va beaucoup progresser au contact de ces joueurs expérimentés, notamment au niveau du mental. Pour ça, il va se trouver au meilleur endroit. De plus, c’est un jeune joueur très talentueux, facile à coacher. Il est solide en défense, il a de bonnes mains, il est puissant au bâton pour son âge. Et il a déjà beaucoup de maturité».

 

Le néo-rouennais, formé aux Squales de Vauréal, club réputé pour la qualité de ses jeunes, aura 16 ans le 2 février prochain. Et Louis a déjà clairement affiché ses ambitions : « Encore progresser, gagner ma place à Rouen sur le terrain et en attaque… Aller en collège aux Etats-Unis, puis pourquoi pas, signer pro ! »

Première étape ? Dès cet hiver au sein des Huskies pour préparer la saison 2018.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *