Les 18U de Rouen échouent au Final Four

| Publié par | Catégories : Infos Générales

Impossible de cacher leur déception. Les 18U ne seront pas champions de France.  Du côté d’Agen, à Bon-Encontre, les Espoirs des Huskies rêvaient d’imiter leurs ainés. Mais en demi finale du Final Four, il vont totalement rater leur début de rencontre. Ils encaissent six points lors de la première manche. Malgré tout, ils vont s’accrocher et revenir point après point. Mais ils vont regretter les occasions ratées. Première manche, les buts sont remplis avec un retrait. 2K. Cinquième manche, les buts sont remplis avec un retrait. 2K.  Sixième manche, coureurs en 2 et 3  avec un retrait. 2 roulants sur l’arrêt court. Et en 7me et dernière manche, coureur en 1 et deux retraits. Toubeaux frappe un hit en champ centre. Magnien file en 3, Toubeeaux contourne la une, se dirige vers la 2 avant de faire marche arrière. Trop tard. Le relai champ centre-arrêt court-première base est parfait. Joseph est retiré. Fin du match. Défaite créve-cœur 7/6.  Lors de la petite finale, les Huskies vont réitérer le même type de match. Défaite 6/5 face aux Lions de Savigny avec 12 coureurs laissés sur base, 5 erreurs et sur les six points enciassés, un seul était mérité !

Malgré la défaite, Keino Perez, le manager des Huskies préfère retenir les points positifs. Et ils sont nombreux. « D’abord, nos jeunes se sont frottés aux meilleurs de leur catégorie. Beaucoup de nos adversaires évoluent au Pôle France de Toulouse. Il y avait en face de nous les meilleurs du pays. Ils vont pouvoir se juger par rapport à eux. Ensuite, je ne suis pas déçu car tu ne sseras jamais champion si tu n’as jamais perdu de championnat. Cela fait partie de leur formation. Et puis enfin, cela me permet de travailler avec eux l’essentiel. Le mental. Comment appréhender les at bats avec les coureurs sur les buts.  C’est plus difficile de frapper quand on a des points à faire rentrer. La mentalité, c’est la force des Huskies en Division 1. Nos jeunes doivent l’acquérir. Notre buit, c’est d’analyser et d’apprendre. Nous en sommes à cette étape là. Avant d’être en D1 physiquement, il faut être en D1 mentalement. Ave c le staff, Dylan Gleeson, Yoann Vaugelade et moi, tous champions, tous internationaux,  on leur a beaucoup parlé de cet aspect mental. Comment gérer quand on est mené, quand on est devant. Nous ne somme spas champions de France 18U mais nous avançons et 4/5 de ses jeunes seront dans le roster de la Division 1 rapidement ».  Les 18U poursuivent leur apprentissage.

Bravo aux Blue Jays de St Aubin du Médoc (33), champions de France 18U. Ils battent Montpellier 17/10 en finale après avoir été menés 10/0. Crédit FFBS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.