Larry Infante va jouer sa 3me saison à Rouen

| Publié par | Catégories : Baseball, Clubs, Compétition, Équipes, Infos Générales, Joueurs

Les couleurs vénézuéliennes vont continuer à flotter sur le terrain Pierre Rolland. Peinture sous les yeux, drapeau tricolore étalé sur les épaules dès qu’une occasion se présente… Larry Infante, l’ancien arrêt court AAA des Angels de Los Angeles, va attaquer dans quelques semaines sa troisième saison sous le maillot rayé des Huskies. Sa quatrième en France (après une première saison à Paris). Et avec Rouen, l’enfant de Charallave a tout gagné. 2015 : doublé Championnat de France – Challenge. 2016 : triplé Coupe d’Europe CEB – Championnat de France – Challenge de France. Aucun échec. Et gagner, il aime cela et sait transmettre son esprit guerrier. « Tout ce que fait Larry, confirme le manager rouennais, keino Perez, il le fait avec intensité. Le groupe l’adore et du coup, on a l’impression qu’il a toujours été parmi nous, dans la meute. Et cette intensité, sur le terrain, mais aussi sur le banc. Il veut toujours gagner et ça tire tout le groupe vers le haut ».

Larry Infante (Rouen Huskies)

D’ailleurs, Keino Perez s’appuie souvent sur Larry comme relais dans le groupe. Car il sait que sa voix porte. Et son expérience sera une arme importante lors de la Coupe d’Europe. «C’est un leader. En Coupe d’Europe, il doit nous apporter cette sérénité qui peut faire la différence sur des matchs tendus. Il a joué à un très haut niveau aux Etats-Unis (AAA) et il sait ce qu’il a à faire ».
Forcément, un tel tempérament sur le terrain, cela marque les plus jeunes joueurs de la meute. « C’est évidemment un exemple pour les jeunes. On le sait, le mental au baseball, c’est capital. Et le mental, Larry l’a. Parfois, je sais qu’il semble exubérant, volcanique… un peu fou (rires) mais il sait très bien ce qu’il fait. Nos jeunes le regardent, veulent lui ressembler.. Il les fait rire… Ils se demandent comment il rend le baseball facile. Et c’est là que l’impact psychologique entre dans les têtes de nos joueurs. Ils prennent confiance, jouent plus détendus et gagnent en expérience ».
Larry Infante ne cache pas sa joie également de revenir sur les bords de Seine. D’autant qu’il va découvrir la Coupe d’Europe des clubs champions. Le must, le top 8 européen. « En France, il va continuer à dominer. Il va découvrir le top niveau continental. Il va forcément avoir des moments clés à jouer, des balles de matchs. Qu’il frappe .600 ou .200, peu importe. Je veux un Larry clutch (« opportuniste », efficace) et je sais qu’il sera capable d’être ce joueur qui te fait basculer des matchs importants sur une frappe.»

Depuis le Venezuela, Larry Infante a exprimé son impatience d’arriver à Rouen. Et de retrouver la meute. Avec ambition. Il évoque aussi son attachement aux Huskies.
Larry, de retour pour une 3me saison avec les Huskies ?
Oui je suis très heureux de revenir. C’est une équipe dans laquelle je me suis tout de suite senti bien. C’est comme une famille, les joueurs, le staff, les dirigeants… Tout le monde travaille pour l’intérêt de l’équipe.
Vous vous êtes fixés quels objectifs avec le staff ?
Disons que si on peut faire aussi bien qu’en 2015 et 2016, ce sera pas mal (NDLR : Rouen a tout gagné). On peut même viser encore plus haut pour mes Huskies 3.
On vous sent bien intégré, heureux, à Rouen…
Les Huskies représentent quelque chose de spécial pour moi, c’est vrai. Venir à Rouen a changé ma vie. Je me sens bien sur le terrain, comme en dehors. Le club fait tout pour que les joueurs soient épanouis.
En juin, vous allez découvrir la « grande » Coupe d’Europe, celle des champions…
Oui, nous irons en Allemagne avec beaucoup d’ambitions. Nous savons que pour tout le monde, nous serons la petite équipe de la compétition. Mais moi, je pense qu’on doit viser le podium. Nous avons le talent, cette capacité à nous dépasser.
Quels seront les points forts des Huskies version 2017 ?
Nous avons beaucoup d’appétit (rires) ! Nous voulons gagner cette Coupe d’Europe. Nous avons très souvent montré que nous étions très bons en France. On veut montrer qu’on a aussi les qualités pour nous imposer au niveau européen. Le club l’a déjà fait par le passé (vice-champion d’Europe 2007 et qualifié pour le Final 4 de Rome en 2012).

Larry Infante (Rouen Huskies)

Championnat Club Avg ab r h rbi 2b 3b hr tb Slg bb hbp so gdp Obp sf sh sb cs po a e Fldp
2014 PUC 440 116 30 51 36 14 1 1 70 603 14 1 4 0 493 3 1 4 1 76 88 5 970
2015 Rouen 361 119 28 43 35 10 4 4 81 681 14 0 7 3 429 0 1 11 1 32 77 4 965
2016 Rouen 419 93 26 39 33 8 0 0 61 656 11 2 5 2 468 5 0 16 2 26 77 7 936
Total 405 328 84 133 104 32 5 5 212 646 39 3 16 5 463 8 2 31 4 134 242 16 959
Play-offs Club Avg ab r h rbi 2b 3b hr tb Slg bb hbp so gdp Obp sf sh sb cs po a e Fldp
2014 PUC 348 23 3 8 3 3 0 0 11 478 1 2 1 2 379 3 0 1 2 12 29 0 1000
2015 Rouen 250 28 3 7 4 4 0 0 11 393 0 0 0 1 241 1 0 0 0 6 26 5 864
2016 Rouen 357 28 6 10 5 4 0 0 14 500 3 1 1 0 424 1 0 4 0 15 25 0 1000
Total 315 79 12 25 12 11 0 0 36 456 4 3 2 3 352 5 0 5 2 33 80 5 958
Challenge Club Avg ab r h rbi 2b 3b hr tb Slg bb hbp so gdp Obp sf sh sb cs po a e Fldp
2014 PUC 143 14 0 2 5 1 0 0 3 214 1 1 1 0 235 1 0 1 1 10 17 0 1000
2015 Rouen 250 16 3 4 3 2 0 0 6 375 1 0 1 0 278 1 0 2 0 7 13 1 952
2016 Rouen 500 10 3 5 6 2 0 0 7 700 4 2 1 0 579 3 0 1 1 3 14 1 944
Total 275 40 6 11 14 5 0 0 16 400 6 3 3 0 370 5 0 4 2 20 44 2 970
Coupe CEB Club Avg ab r h rbi 2b 3b hr tb Slg bb hbp so gdp Obp sf sh sb cs po a e Fldp
2016 Rouen 556 18 10 10 15 1 0 3 20 1111 3 0 2 0 619 0 0 1 0 6 13 0 1000
Total 556 18 10 10 15 1 0 3 20 1111 3 0 2 0 619 0 0 1 0 6 13 0 1000
Carrière Avg ab r h rbi 2b 3b hr tb Slg bb hbp so gdp Obp sf sh sb cs po a e Fldp
Total 385 465 112 179 145 49 5 8 284 611 52 9 23 8 441 18 2 41 8 193 379 23 961

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *