D1 – Transferts – Montpellier fait le show

| Publié par | Catégories : Baseball, Clubs, Compétition, Équipes, Fédé et Ligue, Infos Générales, Joueurs

Il reste encore trois mois avant le début de la saison, mais le premier vainqueur du mercato hivernal est sans contexte Montpellier, qui est allé chercher un peu partout de quoi enfin gagner un titre qui lui échappe depuis 1995, avec 10 finales perdues depuis cette date.

Montpellier va changer les 2/3 de son outfield et la moitié de son infield, ce qui n’est pas rien. Au champ extérieur, c’est le meilleur frappeur des Templiers, Jacques Boucheron (.344 l’an passé) et le cogneur des Huskies Bastien Dagneau (.297) qui vont transformer le line-up des Barracudas. Avec la vitesse de l’un et la puissance de l’autre, ce sont de nombreux triples qui seront frappés dans les longues allées de Veyrassi. Après avoir fait leur marché au Nord, les montpelliérains se sont tournés vers l’autre bout de l’A61 et, profitant du renoncement des toulousains, se sont offert une combinaison de double-jeu pleine de promesses avec l’international tricolore Jorge Héreaud (meilleur frappeur du Stade, .348) et la bougie d’allumage vénézuélienne Alexander Perdomo (.308, 28 bases volées).

C’est tout le haut du line-up des montpelliérains qui est totalement transformé, et qui devrait convaincre des frappeurs dangereux comme Antony Cros ou Guillaume Felices, tentés par le soft l’an passé, de revenir à plein temps aux côtés de Gregory Cros, Fred Walter, Thomas Langloys, Thomas Meley et les autres sans compter la montée en force de la jeune garde symbolisée par Yoann Antonac. Certes, Montpellier devra surmonter le départ probable de Will Musson, trouver une solution au catch, mais les Barracudas ont souvent su se montrer imaginatifs sur le marché des joueurs étrangers.

Voilà en tout cas Jean-Michel Mayeur à la tête d’une solide armada tout à fait capable de livrer un duel passionnant aux Huskies et aux Templiers, même si ceux-ci sont assez discrets pour le moment, et ont dû se résoudre à voir partir, outre Boucheron, Cespedes et Mottay. Mais Sénart n’est jamais avare de bonnes idées pour se renforcer, et les Templiers chercheront peut-être ailleurs en Europe de quoi être toujours aussi compétitifs.
Derrière les trois grands, il y aura une lutte pour la 4ème place qui pourrait bien échoir à Montigny , qui se renforce intelligemment au monticule avec Monbeig et Mottay et peut compter sur une solide base technique, et ira chercher sans nul doute un ou deux solides renforts étrangers. Saint-Just Saint-Rambert a réussi un des gros coups de l’intersaison en attirant le très convoité Douglas Rodriguez. Les foréziens devront désormais s’attacher à solidifier ce qui manque toujours aux nouveaux promus, la profondeur de line-up et la solidité au pitching. Mais sur leur enthousiasme, ils peuvent nourrir quelques ambitions. Savigny sera toujours là, avec cette capacité à gagner les matches qu’il lui faut gagner. On est un peu plus inquiets pour Clermont, qui avait beaucoup compté sur ses étrangers l’an passé et sur le PUC, qui ne parait pas en phase d’amélioration.

Les prochaines semaines donneront de meilleures indications sur l’état général des forces, mais il est certains que le titre n’échappera pas à un des membres du big-three. C’est à peu près la seule chose sûre dans le merveilleux monde de la D1 française.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *