D1 – Rouen s’impose et Prioul répond à la commande

| Publié par | Catégories : Baseball, Clubs, Compétition, Équipes, Fédé et Ligue, Infos Générales

Esteban Prioul a beaucoup travaillé tout l’hiver. Les bullpens par 0 degré, les longues séances sous les barres de musculation, les conseils techniques de ses équipiers Ozanich et Cespedes, et le gros travail mental mené par Keino Perez pour que le jeune gaucher prenne confiance en ses moyens et diminue drastiquement ce qui était son point faible, les buts sur balles.

Pour le récompenser de son assiduité, le manager des Huskies n’a pas hésité à confier lui confier la balle pour l’Opening Day. Et Prioul a répondu avec brio à la confiance de son boss.

Il a livré une très solide performance de 5 manches, menant les Huskies à leur première victoire de la saison face aux nouveaux promus, les Ducks de St Just – St Rambert.

Prioul a semblé un peu nerveux en début de match. Un hit en 1ère manche, puis un BB et un simple pour commencer la deuxième. Mais, au lieu de se poser des questions, c’est là qu’il a montré tous ses progrès. Après le simple de Medina, il a retiré les 11 frappeurs suivants à lui faire face. Il quittait le monticule après 72 lancers, 8 strikeouts, 2 buts sur balles et 2 hits. Le score n’était que de 2-0, prouvant que Prioul, qui n’avait pas beaucoup de marge de manœuvre, a parfaitement fermé la porte à l’attaque adverse.

Pour leur premier match de la saison, les Huskies ont mis du temps à trouver la solution face à Jack Portaz, ne parvenant pas à profiter de ses BB (un par manche dans les 4 premières). Il fallait attendre la 4è manche pour voir Rouen marquer le premier point de la saison, produit par un autre jeune espoir de l’organisation, Valentin Durier, dont le ballon sacrifice faisait marquer Jonathan Jaspe. Rouen doublait la manche en 6ème sur un triple de Lefevre.

Les Ducks, qui faisaient bonne figure, allaient finir par plier en 6ème manche, concédant deux points. Puis en 7ème manche, Rouen allait régler la mire, avec pour commencer un circuit de Cespedes, une balle qui ne mettait pas beaucoup de temps à quitter le stade tant elle était frappée avec force. La relève de Lavergne n’y faisait rien, Combes frappait à son tour un triple, cette fois avec les buts remplis, puis un ballon sacrifice d’Infance portait la marque à 11-1.

Léo Cespedes. Premier match officiel avec Rouen et premier homerun.

Jan Granados a fait ses grands sur le monticule rouennais. Il cédait deux simples aux deux premiers frappeurs qu’il affrontait, et, malgré 2 strike out, concédait un point sur un balk. Il ne cédait plus rien ensuite.
Keino Perez, le manager rouennais, était plutôt satisfait de son groupe, pour un premier match.  « Pas mal pour un début de saison… on a fait quelques petites erreurs de concentration, mais rien de grave. C’est assez normal si tôt…On a été disciplinés au bâton, on a montré de la maturité. La défense a été solide. Et je suis content de mes lanceurs. Esteban a fait de gros progrès et cette victoire pour commencer va lui donner confiance. En attaque, tout le monde a cogné.. un homerun pour Cepedes, deux doubles et un simple pour Jaspe, un triple de Combes avec buts remplis, un autre de Lefevre avec deux coureurs sur bases, deux hits pour Duchossoy, un double de Luc avec coureurs sur les buts, un simple de Gleeson avec coureur en 3me… »

Les deux équipes se retrouveront dimanche à 11 heures avec un duel de lanceur qui s’annonce là aussi très intéressant à suivre en l’as des Huskies, Owen Ozanich (11-0, 1,12, 102K, 22BB en 96 manches en 2016) et la grande recrue des Ducks, le vénézulien et ex-major leaguer Harvey Garcia (6-3, 1,66, 118K, 42 BB en 92 manches en 2016).