D1 Rouen reçoit Paris, une équipe en difficulté

| Publié par | Catégories : Baseball, Clubs, Compétition, Équipes, Fédé et Ligue, Infos Générales

16 octobre 2014. Bois de Vincennes à Paris. Dans la 7me manche du match 3 de la demi-finale du championnat, Rouen craque et encaisse quatre points. Les Huskies s’inclinent 6/1 face à Paris et sont sèchement éliminés dans la course au titre (2/3, 4/5, 1/6). Un tremblement de terre dans le baseball français. Rouen ne sera pas en finale, ne se rapproche pas champion de France ! Une. Première depuis 2004 ! « C’est la fin des Huskies« , prédisent certains. « Paris est de retour au sommet » annoncent d’autres. Dimanche 24 avril 2016, les deux équipes vont se retrouver sur le terrain Pierre Rolland. Quelles trajectoires ont pris les deux clubs depuis ?

\r\n

Rouen a enchaîné 41 victoires pour deux défaites. Paris ? 15 victoires pour 27 défaites ! Depuis, les deux équipes se sont rencontrées sept fois. Pour sept victoires rouennaises, dont trois en demi-finales la saison passée. Et cette année, le fossé est encore plus impressionnant. Huit matchs et huit victoires pour les Huskies. Huit matchs et huit défaites pour les Pucistes. Que s’est-il passé dans les rangs du PUC ? Beaucoup de départs. A commencer par Infante à Rouen en 2015. Le départ du manager parisien l’Américain Mattison (il a rejoint les Pirates de Pittsburgh et vient d’être nommé manager de l’équipe de France), d’étrangers très talentueux mal remplacé, la retraite du leader Nicolas Dubaut, le départ massif cet hiver de la colonie latinos vers Chartres (Rodriguez, Materano, Trinidad…)… Tout cela fait beaucoup. Alors que Rouen est revenu très fort dès la saison dernière, les deux clubs ne semblent plus boxer dans la même catégorie.

\r\n\r\n\r\n

Capture-d’écran-2016-04-20-à-23.54.31

Rouen meilleure attaque (.331) et meilleur staff de lanceurs (ERA 1.27). Le PUC est dernier dans les deux catégories.

\r\n

Il semble que le PUC soit monté un peu trop vite, un peu trop haut, et n’ai pas pris suffisamment de précautions quant à l’accompagnement financier de ses sponsors et de ses partenaires privés. Ce n’est jamais facile de faire sa place à Paris, dans un contexte très  concurrentiel, et le baseball peut en souffrir plus que d’autres. Et, comme souvent, les mauvais résultats ont fait un peu imploser le groupe, conduisant au départ de cadres vers Chartres. La spirale des défaites est parfois difficiles à arrêter.  Le PUC peut certainement compter sur son réservoir, sur des jeunes de talents, mais cette année sera forcément très difficile pour les parisiens, à qui la dernière place semble promise, si rien ne bouge.

\r\n

Alors Rouen grand favori dimanche ? Indiscutablement comme le montrent les Stats des deux équipes. Rouen 1er et invaincu, Paris dernier et à la recherche de sa première victoire. Rouen meilleure attaque, Paris plus mauvaise. Rouen meilleur staff de lanceurs, Paris, le plus mauvais… Le PUC a toutefois frappé un home-run, par Murrey, normalement plus connu pour ses qualités de lanceur, et Rouen n’en a aucun !

\r\n

Les autres matches

\r\n

Montpellier – Sénart.

\r\n

Montpellier est porté par l’éclosion de Fred Walter. Le jeune joueur connait un début de saison confirmant l’étendue de ses promesses. Mais il semble malgré tout que les Barracudas soient un peu en retrait par rapport à la saison dernière, notamment au niveau offensif, où les départs de Herrman, Martin et A.Cros n’ont pas vraiment été compensés. Au monticule, Will Musson semble démarrer doucement, ce qui ne facilite pas les choses pour les Barracudas. Alors, même s’il n’est jamais facile de jouer à Veyrassi, on voit mal comment Sénart pourrait échapper les deux matches, avec son Jensen aux stats « McKenzie-esques » et un très solide alignement offensif, sans aucune faille du 1er au dernier frappeur.

\r\n

Clermont – Savigny.

\r\n

Les Arvernes ont perdu quatre matches contre Rouen et Sénart, on ne peut pas leur en vouloir, mais ils ont fait le plein contre Chartres et le PUC, et c’est ce qu’ils devaient faire. Un bon début de saison, donc, qui met le club en bonne position pour aller chercher une place en play-offs. Le recrutement étranger semble efficace, tant au monticule (27K en 22 manches pour Gehle) qu’en attaque (.406 pour Black, .389 pour Stehn). En cas de double victoire face aux Lions, Clermont pourrait fait un très grand pas vers une qualification pour les play-offs. Savigny n’a gagné qu’un match pour l’instant, mais a toujours bien résisté. Les Lions possèdent un fond de jeu qui devrait leur permettre d’arracher le partage des victoires en terre auvergnate.

\r\n

Toulouse – Chartres.\r\nQue c’est dur pour les French Cubs, dont on attendait mieux après leur grosse inter-saison. Pour l’instant, le club avant en cahotant, sans parvenir à faire tourner tous les pistons à la même vitesse. Le potentiel est intact mais il reste à exploser. Pourquoi pas face à Toulouse ? Les toulousains n’ont pas tenu la distance contre Rouen et Sénart, comme tout le monde, mais ont réussi à s’imposer deux fois à Montpellier, devenant favoris pour aller décrocher la 3ème place de la saison régulière. Mais on verrait bien Chartres réussir un coup à Toulouse et aller chercher un match.

\r\n

1ROUEN24W3L.889
2SENART22W6L.786
3MONTPELLIER18W10L.643
4TOULOUSE12W16L.429
5CLERMONT10W17L.370
6PARIS10W18L.357
7CHARTRES9W19L.321
8SAVIGNY6W22L.214