D1 Rouen ne veut pas ralentir dimanche face à Savigny

| Publié par | Catégories : Baseball, Clubs, Compétition, Équipes, Fédé et Ligue, Infos Générales

Les Huskies sont-ils les grands favoris de l’affiche de dimanche ? A droite : Rouen, quatre matchs, quatre victoires. 37 points marqués contre 7 encaissées. A gauche, Savigny, quatre matchs quatre défaites. 8 points marqués contre 34 encaissés. D’autres chiffres ? Rouen frappe .313 contre .161 pour les Lions. Les lanceurs de Rouen cumulent un ERA de 1.00 contre 7.94 pour les lanceurs de Savigny. Et puis, Rouen reste sur 14 victoires de suite face à Savigny, série en cours. Il faut remonter au 27 mai 2012 pour trouver trace d’une victoire des Lions (12/11 avec sur la butte Smith, Piquet, Lefevre et Paquette, quelques jours avec la Coupe d’Europe).\r\n\r\nsavigny 2016\r\n\r\nRouen favori face à une talentueuse mais jeune équipe de Savigny ? La réponse est donc positive sur le papier. Les champions de France d’ailleurs ne se cachent pas. « Bien sûr, on est favori, reconnaît Oscar Combes. On les respecte, on se méfie, mais on a montré du caractère le week end dernier, et de la solidité dans tous les compartiments du jeu. Offensivement nous sommes en forme, le line up est costaud. Les renforts sont arrivés et la saison s’annonce plutôt bien ». Un statut de favori aussi assumé par Owen Ozanich. « Je trouve que l’équipe est très forte, il y a une bonne ambiance, les gars gardent le focus sur le but ultime. Oui, on est favori ce weekend, évidemment on a un roster avec pas mal de talent et d’expérience. Savigny reste une équipe dangereuse mais jeune et avec moins d’armes que Rouen.»\r\n\r\n

mike-taylor

Mike Taylor à son arrivée à l’aéroport à Paris

\r\n\r\nAtout supplémentaire des Huskies, l’arrivée cette semaine de sa dernière recrue, le californien Mike Taylor, qui a fait forte impression auprès de ses coéquipiers. Oscar Combes : « il connait le jeu, il a l’air en confiance. Au bâton, il va nous apporter beaucoup de puissance. Avec Larry (Infante) et Andrew (Medeiros), le lineup se renforce, ce ne sera pas une tâche facile pour les lanceurs adverses ». Owen, en tant que lanceur, a aussi apprécié les premiers pas de son nouveau coéquipier. « Assez impressionnant les entrainements ! Un vrai Homerun Derby entre Mike (Taylor), Andrew (Medeiros), Larry (Infante) et Bastien (Dagneau). C’est un bon coéquipier qui nous aidera surtout offensivement. Notre lineup est maintenant très solide du premier au neuvième frappeur ! » Keino Perez, le manager des Huskies, a hâte de le voir en compétition ce dimanche. « C’est le type de joueurs que je voulais. Je pense que son intégration sera facile. Il a une personnalité très positive, du charisme… Sur le terrain, lors de son premier entrainement, il a sorti huit HR lors du batting practice… Choisir neuf joueurs chaque dimanche ne sera pas facile mais tous mes joueurs ont suffisamment de maturité et d’expériences pour accepter la concurrence et comprendre les intérêts de l’équipe ». Quant à Mike Taylor, après avoir découvert ses nouveaux coéquipiers, il a trouvé le temps de tomber sous me charme de Rouen. « Les gars ont été très accueillants. C’est un bon groupe de joueurs de balle. Ca sait jouer au baseball ! J’aime bien le terrain, qui est plus grand d’ailleurs que je l’imaginais. Quant à la ville, juste se promener dans Rouen, c’est formidable. J’ai adoré cela. L’Histoire de la ville, les vieux quartiers… J’ai été impressionné par la cathédrale… »\r\n\r\nInvaincu, presque au complet (il manque Marc André Habeck qui arrivera aprés sa saison universitaire aux USA avec Georgia State), Rouen se présente donc avoir sérénité face à Savigny. A l’image de Yoann Vaugelade, son jeune lanceur, qui effectue un excellent début de saison. « Ca a été un peu compliqué de se remettre dans le bain après la Classic au Panama avec l’équipe de France. J’ai eu une bonne préparation cet hiver avec Keino Perez et Cédric Marie (mon préparateur physique). Je me sens dominant sur le monticule et c’est ce que je voulais pour cette saison. On veut continuer à enchainer et à monter en puissance pour préparer les prochaines échéances ».\r\n\r\nAttention toutefois. Savigny n’a pas encore gagné, certes, mais les Lions n’ont pas eu un calendrier facile avec des rencontres face à Sénart et Montpellier, candidats affichés au titre de champions de France.\r\n\r\n \r\n\r\nstats-rouen stats-savigny\r\n\r\nROUEN SAVIGNY\r\n\r\nMatch 1 – 11 heures\r\n\r\nMatch 2 – 14 heures\r\n\r\nAutres matchs\r\n\r\nMONTPELLIER TOULOUSE\r\n\r\nSENART PARIS\r\n\r\nCHARTRES CLERMONT