D1 – Rouen impressionne à Montpellier

| Publié par | Catégories : Infos Générales

Les Huskies attendaient avec impatience ce déplacement à Montpellier. Un voyage à risques qui allait permettre de se jauger. Un véritable test face à un adversaire solide, souvent bête noire des Huskies, de bons lanceurs, un environnement difficile (voyage, chaleur…) et un effectif réduit. Résultat ? L etest est probant. Rouen a pulvérisé Montpellier. « Je n’ai pas souvenir de telles victoires face aux Barracudas, reconnaissait Xavier Rolland, le président, après avoir fouillé dans sa mémoire. Et si les Rouennais impressionnent depuis le début de la saison, que dire de la performance de ce dimanche, face à un candidat au titre ? Rouen a, malgré la canicule, fait tomber une pluie de hits sur Montpellier. 43 hits dans la journée. 21 dans le premier match, remporté 18/4 en 9 manches et 22 dans le deuxième, gagné 14/0 en 7 manches seulement. Quand dans le même temps, les Barracudas ne frappaient que 5 fois la balle en lieu sûre… Et jamais dans le deuxième match.

\r\n\r\n\r\n

oscar

Oscar Combes, une moyenne de .500 face à Montpellier (4 en 8).

\r\n

keino Perez, le manager rouennais pouvait être satisfait de ses joueurs. Très satisafit. « Je suis trés impressionné par les gars. Chacun a joué son rôle.Il nous manquait des joueurs, mais cela ne s’est aps vu. Chacun a fait son boulot, a été intense. Cela montre la richesse et la qualité de l’effectif rouennais. J’insiste là-dessus. Les joueurs rentrent, sortent… On ne voit pas la différence. Regardez Sébastien Duchossoy. A chaque fois qu’il entre, il saute sur le terrain et performe. 43 hits, c’est incroyable. Que de belles frappes, des line drives solides…Il y a même eu cette claque de Larry Infante dans le champ droit (un homerun bon pour trois points). Quand on joue comme cela, c’est facile pour moi. Nos lanceurs ont été dominants et quand un joueur allait sur base, on sortait le double jeu. On a connu une seule manche difficile, la 2me du premier match, quand Montpellier a marqué quatre fois. Mais Owen n’a plus rien donné derrière. Le travail de la semaine porte sse fruits. On travaille dur, on est récompensé. Maintenant, personne ne s’emballe. On a gané ici, c’est bien. Mais on n’a joué que la moitié de la saison régulière. On ne veut pas se contenter de cela ».

\r\n

MATCH 1 ROUEN BAT MONTPELLIER 18/4

\r\n

ROUEN 120 140 406   18 21H 2E\r\nMONTPELLIER 040 000 000   4 5H 4E

\r\n

La victoire est pour Owen Ozanich (8W-0L), la défaite pour Will Musson (3W-3L).

\r\n\r\n\r\n

lanceurs-rouen-montpellier

Will Musson et Owen Ozanich

\r\n\r\nMontpellier y a cru dans ce match. En 2me manche, alors que Rouen mène déjà 3/0, les Barracudas vont secouer les Huskies comme jamais cette saison. Un But sur balles, un triple, un simple, un sacrifice fly… Montpellier marque quatre fois et mène 4/3…  Assez pour faire douter Rouen ? Peut-être. Mais pas longtemps. Dès la 4me manche, Rouen égalise. Aprés un double de Duchossoy et un simple de McKenzie, Lefevre frappe un roulant pour le 4me point. Puis Rouen va cogner. Fort et vite. Duchossoy frappe un simple avec Paturel et Dagneau sur les buts. C’est 5/4. Puis McKenzie offre un 6me point sur un ballon sacrifice.  La 7me manche va être terrible pour le gaucher Thomas Meley, entré en relève. Triple de McKenzie, Triple de Lefevre, HbP sur Combes… Et Larry Infante qui catapulte la balle au dessus de la cloture du champ droit. Rouen mène 12/4. Lusson frappe même un nouveau triple sans conséquence pour Montpellier dans la manche. Et la 9me sera un calvaire pour Montpellier. But sur balles pour Lefevre. Double de Combes. Simple d’Infante bon pour deux points. 14/4. Simple de Lusson, double de Dagneau. C’est 16/4. Aprés une erreur sur une frappe de Duchossoy, McKenzie frapppe un nouveau simple. Rouen écrase Montpellier 18/4.\r\n\r\nLes lanceurs rouennais, eux, gérent. Vaugelade lance une manche pout un hit. Et le jeune Prioul en lance deux pour 6 retraits dont un K.\r\n\r\nMATCH 2 ROUEN BAT MONTPELLIER 14/0 EN 7 MANCHES\r\n\r\nROUEN 601 212 2 14 22H 1E\r\n\r\nMONTPELLIER 000 000 0 0 1H 3E\r\n\r\nLa victoire est pour Jeff McKenzie (7-0) qui n’a toujours pas accordé de point mérité en championnat cette saison en 51 manches lancées.\r\n\r\n
Jeff

Big Mac ! Jeff McKenzie a lancé 6 manches, 0 hit, 1BB, 4K. Et en attaque, 8 en 10 avec 5RBI !

\r\n\r\nRouen a tué tout supsens dès la première manche face au lanceur Thomas Langloys. Six hits (dont 1 triple de Lusson, un double de McKenzie et des simples de Dagneau, Paturel, Gleeson, Lefevre), six points marqués. 6/0. Et à l’excption de la 2me manche, les Rouennais vont creuser l’écart manche après manche. Et souvent remplir les buts. En 4me, par exemple, avec des hits d’Infante, de Luson et de Duchossoy. Paturel frappe un ballon sacrifice, puis McKenzie un simple. 9/0. Ou encore en 6me,  aprés des simples de Dagneau, Duchossoy et BB de Paturel, c’est encore McKenzie qui vient frapper en lieu sûr. 12/0. Enfin en 7me, (Hit de Lusson, HBP Duchossoy, hit de Paturel), devinez qui vient nettoyer  les sentiers ? Jeff McKenzie. Un simple qui envoie deux coéquipiers au marbre. 14/0.\r\n\r\nMcKenzie n’a pas fait que frapper 5 en 5 avec 3RBI dans ce match. Il a aussi lancé. Et très bien lancé. 6 manches, 0 hit, 1 BB… Il a été relevé par Yoann Vaugelade, impeccable, qui a fait les trois retraits pour terminer.\r\n\r\n
larry-infante2

Larry Infante, 4 en 9 dont 1 homerun et 5RBI

\r\n\r\nPROCHAINE JOURNEE\r\n\r\n14 JUIN\r\nROUEN SENART\r\nBEAUCAIRE TOULOUSE\r\nMONTPELLIER PUC\r\nCHARTRES SAVIGNY\r\n\r\n
1ROUEN Huskies27W1L.964
2SENART Templiers22W6L.786
3MONTPELLIER Barracudas15W13L.536
4PARIS13W15L.464
5TOULOUSE Tigers13W15L.464
6SAVIGNY Lions10W18L.357
7BEAUCAIRE Chevaliers8W20L.286
8CHARTRES French Cubs4W24L.143