D1: Rouen débute face à Clermont et veut marquer son territoire

| Publié par | Catégories : Baseball, Clubs, Compétition, Équipes, Infos Générales

Il y a une semaine, Owen Ozanich et Yoann Vaugelade étaient les starters de la France face au Panama, devant des milliers de spectateurs, permettant à l’équipe nationale de tenir tête à une armada de joueurs professionnels. Les deux starters rouennais seront certainement de nouveau sur la butte ce dimanche pour le début du championnat de France. Il fera un peu moins chaud, il y aura un peu moins de monde dans les tribunes, l’enjeu sera un peu moindre, mais la motivation sera toujours là. L’opening day du championnat de France est en effet toujours un moment particulier. Les Huskies y attachent un intérêt tout particulier. Sur les 14 dernières saisons qu’ils ont passées en Élite, ils ont remporté 24 matches sur 28 lors du premier programme double de l’année. C’est un peu une façon de marquer son territoire, de se positionner, dès le premier épisode de la série, en futur champion.\r\n\r\nTout le monde sur le pont\r\n\r\nLes Huskies ne seront pas au complet pour ce premier rendez-vous, puisque leurs recrues étrangères n’arriveront que dans le courant de la semaine prochaine. Cela ne semble pas donner de trop gros maux de tête à Keino Perez, qui a pleine et entière confiance dans une équipe 100 % made in France qui aurait largement les moyens, si elle était alignée tous les week-end, de jouer les premiers rôles dans le championnat. D’autant que la grande majorité de son effectif a connu une préparation encore plus poussée grâce à la WBC et à son stage d’avant tournoi. Keino aura l’occasion de mettre tout son effectif sur le pont, de tester les joueurs en situation de match, de donner du temps de jeu à ses plus jeunes joueurs, bref de préparer l’enchaînement des matches qui vont se succéder. Plus tard, quand les gros bâtons Taylor, Medeiros et Infante viendront peupler le cœur de l’alignement rouennais, les Huskies auront un autre visage. Mais celui qu’ils présenteront dimanche sera déjà très séduisant.\r\n\r\n

keino-FFBS_Finals_2015_G4_Glenn_Gervot_20150927_5955

keino Perez va attaquer sa 5me saison en tant que manager des Huskies

\r\n\r\nEn tout cas, on compte les heures côté rouennais. Retrouver le terrain, c’est spécial. « C’est une saison importante, mais j’ai l’impression de me répéter, car toutes les saisons sont importantes. On veut continuer à être la meilleure équipe française, c’est une responsabilité qui nous conduit à être toujours plus exigeants et perfectionnistes, à toujours aller de l’avant », confie le président Xavier Rolland. « C’est un moment exaltant d’être devant cette feuille blanche, avant le premier lancer. Il peut se passer tellement de choses ! On a beaucoup travaillé tous l’hiver, les joueurs dans les tunnels de frappe, les dirigeants dans le recrutement, les réunions avec les partenaires, la liste des projets à mener à bien. Maintenant, on va vivre dans un tunnel de plusieurs mois où le temps va s’accélérer jusqu’au dernier retrait du dernier match. J’ai totale confiance dans Keino Perez, son staff et son équipe, pour continuer à garnir notre armoire aux trophées ». Le président pense notamment très fort à la prochaine Coupe d’Europe, pour laquelle le club veut gagner sur tous les aspects, l’organisation et le terrain.\r\n\r\nMais on aura le temps d’y revenir. C’est le championnat qui commence, la quête du douzième titre (le hashtag #Chasefor12 commence à fleurir sur les réseaux sociaux) et l’envie de bien faire pour débuter la saison. Il faudra pour cela frapper d’entrée, en accueillant avec les honneurs dus à sa performance de l’an passé, le nouveau promu, Clermont-Ferrand.\r\n\r\nLe flair des Arvernes\r\n\r\nClermont a connu l’Élite en 2008 en 2009, parvenant même à chiper un match aux Huskies, qui plus est à Rouen, en 2008. La saison suivante fut plus délicate pour les Arvernes, qui ont su toutefois ne pas exploser en vol, se reconstruire patiemment, misant à la fois sur de remarquables infrastructures, un solide ancrage régional, une volonté de faire progresser les jeunes en interne. Les Arvernes ont gravi les échelons jusqu’à obtenir leur billet pour la D1, sans toutefois être champions, battus en finale par l’Équipe fédérale, avec une fiche de 17-8 en saison régulière de D2.\r\n\r\n
Caleb-et-gehle

Deux des recrues américaines des Arvernes de Clermont

\r\n\r\nOn ne connaissait pas encore, à l’heure où nous écrivions ces lignes, les quatre recrues américaines des auvergnats, mais on peut faire confiance au flair des Arvernes, qui ont toujours su, par le passé, dénicher des perles rares. En 2008- 2009, les Grant, Pinsgraff, Montador, furent dominants. L’an passé, McGill (.440, 34 RBI, 6-2 comme lanceur) et Lauer (.421, 31 RBI) ont mené l’attaque. Le solide Peter Gehle, grand gaucher venu des ligues indépendantes, devrait être de cet acabit, et poser bien des problèmes aux frappeurs adverses. On peut être un peu plus inquiet pour la profondeur du reste de l’équipe. Brice Lorienne, le coach, est un excellent frappeur, mais pourra-t-il endosser facilement la double casquette entraîneur / joueur ? L’éternel Olivier Charlionnet n’a pas perdu un match l’an passé (8-0, 2,32), mais on se souvient qu’il n’en avait pas gagné un en Élite en 2009 (0-5, 6,35). L’apport de Freddy Lange (ex Saint-Lô) fera d’ailleurs du bien à la rotation clermontoise. Les Huskies retrouveront aussi avec plaisir l’un des leurs, Sébastien Grimaud, qui fut de l’équipe championne en 2009. Et les quelques juniors qui complètent l’équipe manquent peut-être un peu d’expérience pour performer au meilleur niveau. Mais, comme le dit Olivier Charlionnet dans une interview sur le site de son club : «  On peut faire de belles choses cette année et la cohésion du groupe sera la clef pour y arriver ! On a de limites que celles que l’on s’octroie ! ». Les Arvernes fouleront donc le terrain Pierre-Rolland sans aucun complexe. Pour eux, commencer par arracher un match (ou deux) aux rouennais, les mettrait en position de force pour la lutte pour les places 5 et 6, dont ils ont fait leur objectif. Rouen vise un peu plus haut, mais ne néglige aucun détail ni aucun adversaire dans sa quête d’excellence. Les Arvernes sont prévenus, ils sont attendus du pied ferme.\r\n\r\nLES AUTRES MATCHS\r\n\r\n27 MARS\r\nROUEN – CLERMONT\r\nMONTPELLIER –CHARTRES\r\nSENART – SAVIGNY\r\nTOULOUSE – PARIS\r\n\r\nAFFICHE-Rouen-clermont-2016