D1 Finale Rouen/Montpellier – les réactions

| Publié par | Catégories : Baseball, Clubs, Compétition, Équipes, Fédé et Ligue, Infos Générales

Keino Perez, manager\r\n\r\n« Commencer la série par une défaite, c’est toujours difficile. Il faut être solide mentalement pour revenir. Hier, on a fait un meeting à l’hôtel après le diner. On a bien échangé.\r\n

\r\n

J’ai rappelé aux joueurs que commencer une finale par une défaite, c’était presque une tradition à Rouen (en 11 finales de championnat de France, Rouen a perdu 7 fois le premier match).

\r\n

\r\nEn plus, on a joué une très bonne équipe de Montpellier, qui était en confiance après avoir sorti Sénart et qui montait en puissance.\r\n\r\nAujourd’hui, on a été plus ensemble, le collectif a mieux fonctionné, on a été plus solidaires. Dans les points positifs, il y a bien sur la qualité de nos lanceurs. Owen (Ozanich) a été très bon. Il était en mode guerrier et a réussi son meilleur match de la saison. Il a quasiment toujours commencé les manches par un retrait. Yoann (Vaugelade) a été très solide aussi. Il a lancé des strikes, a gardé sa balle basse. Il était intense, mais tranquille. Boris Marche a fait un très bon match derrière le marbre et a coupé les deux premières tentatives de vol. Au bâton, on n’a pas été suffisamment clutch, à part David Gauthier. Mais nos at bats étaient meilleurs que samedi. Maintenant, on rentre chez nous pour la suite de la série.\r\n\r\nLuc Piquet, 2me but\r\n\r\nSi on a douté après la défaite lors du match 1 ? Ben non ! La défaite, ca arrive. C’est toujours dur de jouer sur ce terrain de Montpellier. Will Musson a super bien lancé, ils ont été opportunistes en attaque… Ils ont mérité cette victoire. Je pense même que cela nous a bien secoué. On n’avait pas perdu depuis longtemps, cela a remis tout le monde en place. On s’est reconcentré très vite sur le match 2. Et aujourd’hui on était focus. Montpellier fait une grosse fin de saison, ils ont poussé jusqu’au bout, ils n’ont rien lâché. Mais nous aussi, nous étions là. Tout le monde était très concentré.\r\n

\r\n

La suite ? Très content de jouer à domicile. Il va falloir qu’ils soient costauds pour venir nous chercher.

\r\n

\r\nOscar Combes, champ centre\r\n\r\nOn est tombé sur une très bonne équipe de Montpellier, intense. Ils ont joué disciplinés. Lors du match 1, Nous offensivement, on était absents. Musson a bien lancé, il attaquait bien la zone. Montpellier était meilleur. Rien à dire. Dans le match 2, on aurait du faire la différence plus rapidement. On n’a pas eu le coup sûr qui fait mal. Mais on a construit notre victoire. Maintenant, on rentre à Rouen pour la suite. Musson ne nous a jamais battu chez nous. Hâte d’y être.\r\n\r\n

WEB-BB-LEFEVRE

Maxime Lefevre

\r\n\r\nMaxime Lefevre, troisième but\r\n\r\nC’était intense. C’est une très très belle finale. Surpris ? Non, Montpellier était sur une bonne dynamique. On a été dominé lors du premier match, c’est d’ailleurs la première fois cette saison que nous ne marquons pas de point dans un match. Le match 2 ? C’était un bon match. Dès la première manche, on marque. Cela a donné de la confiance à Owen, qui a été très bon. Tout comme Yoann. Au bâton, c’est mitigé. Ce n’a pas été top-top. Quelques hits mais on a aurait dû scorer plus. On a hâte de poursuivre la finale à la maison. Ce sera encore de gros matchs de lanceurs. Je suis confiant ? Cette défaite, c’est une bonne piqure de rappel. On n’avait perdu qu’une fois cette saison…\r\n\r\nOwen Ozanich, lanceur (Aucun point en 8 manches, 29 frappeurs affrontés, 10 strikeout, aucun BB en 112 lancers)\r\n\r\nIl fallait absolument gagner aujourd’hui. Sinon, on se mettait dans une situation très compliquée. C’était assez intense. Je me sentais bien. Non, pas trop de pression. Ou alors une pression positive.\r\n

\r\n

Je savais que je devais bien lancer car ils étaient en confiance. Leur lineup est solide.

\r\n

\r\nCros, Felices, Walter, les Américain… Il n’y a pas de trou. Avec Moochie (Boris Marche), on a bien travaillé, la défense a assuré. La 8me manche a été plus difficile. Je sentais que j’avais moins de fuel. Il y avait des coureurs dans les coins. Et Herrmann au bâton. Je suis e retard dans le compte (1/3). Il frappe 3, 4 fausses balles… Puis il envoie un ballon dans le champ pour Oscar (Combes)… C’était un moment important, mais je savais que le match allait s’arrêter là pour moi. Yoann a fait une super relève derrière, il a bien attaqué les frappeurs. Le week end prochain, on va avoir le même genre de matchs. Il faudra mieux frapper mais on sent que cela revient. On n’aura pas le voyage à gérer et avec nos supporters, on sera forts.