Coupe d’Europe – Pour Mezger, le baseball allemand est plus fort que le français

| Publié par | Catégories : Baseball, Clubs, Compétition, Équipes, Fédé et Ligue, Infos Générales

Première grande différence, il y a plus d’équipes en Allemagne. La Bundesliga est composée de 15 équipes, réparties en deux poules, Nord et Sud (contre 8 équipes en Elite en France). Le Nord, où j’ai joué avec les Alligators de Solingen pendant deux ans, ressemble beaucoup à l’Elite française. C’est à dire, il y a deux ou trois bons clubs au dessus (Solingen, Bonn, Paderborn; Rouen, Senart, Montpellier), et puis deux ou trois autres équipes qui peuvent jouer les troubles fêtes (Hambourg; Savigny en 2012, Paris en 2014), et enfin, les autres équipes qui sont bien moins fortes. Mais en Allemagne, il y a surtout la poule Sud, qui est la meilleure, avec plus de qualité et de profondeur. Donc, si Rouen jouait en Allemagne, l’équipe serait une candidate pour le titre, mais elle ne gagnerait pas dix fois de suite le championnat car beaucoup plus de concurrence.
Pourquoi le baseball est meilleur en Allemagne? Je pense que c’est en raison de l’histoire. Depuis la Deuxième Guerre Mondiale, il y a une plus forte présence américaine, donc le baseball est plus connu et plus populaire qu’en France. Le baseball en France est plus vieux (depuis la Première Guerre Mondiale), mais maintenant, le baseball allemand l’a rattrapé et surpassé.

Rouen a eu beaucoup de succès en Coupe d’Europe contre les équipes allemandes (avec Rouen, nous avions battu Regensburg en 2012 puis en 2014, Rouen nous dominé quand je jouais avec Solingen).

L’atout de Rouen, c’est sa grande expérience. Les Huskies ont eu tant de succès dans le championnat français qu’ils sont toujours qualifiés en Coupe d’Europe. Les joueurs sont donc habitués à jouer cette compétition. Et à ce niveau, c’est très important.

En Allemagne, cela tourne beaucoup plus. Je me souviens, en 2014, avec Solingen, nous avions une excellente équipe; comme les Huskies de 2012 (Rouen s’était cette année-là qualifié pour le Final Four européen). Mais nous n’avons pas réussi une grosse performance en Coupe d’Europe à Amsterdam, car beaucoup de nos joueurs découvraient l’Europe et on s’est planté. Il n’y a pas de dynastie en Allemagne comme les Huskies!

Les stades aussi sont mieux en Allemagne. Là aussi, par ce qu’il y a plus d’équipes, et plus d’argent.

Le stade de Regensburg où vous allez jouer la Coupe d’Europe notamment. Ils ont reçu beaucoup d’argent de la MLB pour le World Baseball Classic Qualifier. Leur terrain est peut-être le meilleur en Europe, et ils ont aussi leur académie.

Chris Mezger avec Solingen

C’est encore une différence entre France et Allemagne. En France, les académies sont organisées par la Fédération nationale, mais en Allemagne, par les clubs. Regensburg a ouvert la sienne en premier, il y a environ 10 ans, donc ils ont maintenant un grand avantage, mais il y a aussi des académies à Paderborn, Mainz, Bonn, et je pense qu’il y en aura bientôt encore plus.

Mais je trouve que la Fédération française est plus organisée et plus puissante que son homologue allemande, ce qui est de bon augure pour le futur.

Pour continuer à avancer, le baseball français doit devenir plus connu des Français. Je sais que Rouen fait beaucoup pour médiatiser et développer notre sport et je pense que c’est indispensable. La culture allemande est plus « américanisée » qu’en France. Du coup, cela se traduit par plus d’enfants qui jouent, donc plus de clubs, plus de fans, donc plus d’argent, donc plus de sponsors, donc encore plus d’argent… C’est un grande cycle qu’il faut enclencher.

Il y a enfin une dernière petite différence entre les deux ligues. Petite, mais, selon moi, importante. En Allemagne, les joueurs avec un passeport européen comptent comme joueurs allemands. En 2012, nous avions trois étrangers, comme le prévoit la limite. Mais en plus, un mec avait une mère allemande et il y avait aussi un vénézuélien avec un passeport espagnol. Donc nous avions en fait cinq étrangers. Il y a toujours plusieurs joueurs dans le Bundesliga qui viennent de la République Tchèque, d’Espagne, des Pays-Bas, etc… C’est ce qui élève aussi le niveau moyen de la ligue.

Mes expériences en Rouen et Solingen étaient très très similaires. Pour moi, les deux clubs sont assez proches, ont à peu près le même développement.

Mais même s’il y a beaucoup de similarités entre les deux ligues, la Bundesliga est plus grande, a plus de profondeur, est plus financée, et plus connue que la ligue française.

Donc mon verdict ? Tout bien considéré, le championnat allemand est plus fort !

Chris Mezger avec Rouen