Coupe d’Europe – Les Huskies pourront compter sur le soutien de la section Sport adapté !

| Publié par | Catégories : Baseball, Clubs, Compétition, Équipes, Fédé et Ligue, Infos Générales, Jeunes

Mercredi, à 16:30, les Huskies entreront dans la compétition face aux champions d’Allemagne, les Mainz Athletics. Dans la tribune,  cinq garçons et deux filles ne vont rien rater : Matthias 11 ans, Lucas 13 ans, Jennifer Clara Yoël et Kyllian 16 ans, Antonin 19 ans… Tous sont membres de la section sport adapté ouverte il y  a un peu plus d’un an et tous ont attrapé le virus. Et ils s’apprêtent à vivre une formidable expérience en accompagnant les Huskies en Coupe d’Europe et en vivant en coulisses la compétition.

« C’est un projet qui nous tenait à cœur, explique Xavier Rolland, le Président des Huskies. On a donc monté le projet en association avec l’IDEFHI [Institut départemental de l’enfance, de la famille et du handicap pour l’insertion, NDLR] pour offrir cette aventure inoubliable à ces enfants si attachants. Il faut savoir quand même que cela ne s’est jamais fait un déplacement aussi long à l’étranger dans le secteur du handicap ».

Antonin, Kyllian, Lucas, Yoël, Matthias. Jennifer. Jimmy.

Cela fait plus de six ans que les Huskies travaillent avec l’IME du Chant du Loup (18 jeunes de 9 à 19 ans sont inscrits cette année et suivent les entrainements tous les mardis de 9H30 à 11h à l’Idefhi à Canteleu et au terrain de baseball Pierre Rolland). Le club a donc débloqué un budget, et a chargé au sein du club, Sabine Plouviez, de monter ce dossier. Il a d’abord fallu convaincre. « Tout le monde a été très réactif ! Les instits sont venus me voir, tout le monde trouve le projet  hors du commun. Les familles et surtout les jeunes aussi ont été ravis ! » Puis il a fallu rassurer. « On a pris une assurance (L’IDEFHI a pris une assurance exceptionnelle et spécifique « rapatriement » pour chacun des jeunes et adultes, au cas où.), on est entré en contact avec le consulat de France en Allemagne, on a proposé de renforcer l’encadrement avec trois éducateurs au lieu de deux… les actions du club depuis des années nous donnent aussi du crédit… et on a convaincu (sourire). » 

Le groupe, encadré par Gaëlle, Carlos et Sabine, prendra la route de Munich ce mardi matin.

« Les jeunes sont hyper motivés, surpris que l’on puisse leur proposer cela, à eux! Ils posent 36000 questions et ont l’impression qu’on les emmène sur la Lune !« 

Keino Perez, le manager des Huskies, se félicite aussi de la présence de fans dans les tribunes. « C’est cela l’esprit Huskies! On est ravis de pouvoir compter sur leur soutien. On les attend avec impatience, on compte sur leurs encouragements et on partagera quelques moments avec eux! »

Ce voyage s’accompagne également d’un travail pédagogique. « On a créé un journal que les enfants devront étoffer chaque jour. Nous ferons aussi un reportage photos. Ce travail sera présenté au retour à l’IDEFHI puis diffusé plus largement. »

UNE SECTION SPORT ADAPTÉ AU CLUB OUVERTE EN 2015

Les Huskies s’intéressent aux personnes en situation de handicap depuis plusieurs années. La création d’une section sport adapté était donc une évidence, comme l’expliquait Pierre-Yves Rolland, trésorier du club, dans les colonnes de Paris-Normandie. «Nous nous rendons depuis plusieurs années à l’Idefhi [Institut départemental de l’enfance, de la famille et du handicap pour l’insertion, NDLR] le Chant du loup pour animer des ateliers baseball, nous avons eu envie d’aller plus loin pour le plus grand plaisir des enfants, en les accueillant au sein même du club, dont ils font maintenant partie intégrante ». Suite à une demande des enfants qui adoraient les ateliers, le club a souhaité pérenniser l’ouverture de ses structures au stade Saint-Exupéry à vingt jeunes de 12 à 19 ans dont un quart de femmes. « Ils ont joué un match contre l’équipe fanion, puis fait signer des autographes. Ils sont ici chez eux. »

Deux éducateurs de l’Idefhi encadrent les entraînements dont Sabine Plouviez qui a elle-même intégré le club : « Ils acquièrent le respect pour les autres et se valorisent, mais apportent beaucoup eux aussi aux autres enfants dans le vivre ensemble ».

Mickaël Cerda est leur coach dédié : « Les règles de notre sport sont adaptées à l’enfant, pas au handicap. On canalise leur énergie, les initie aux consignes collectives, et ça fonctionne puisqu’ils sont deux à avoir intégré les équipes régulières en compétition ». 

Entraînement sous la direction d’Esteban Prioul, lanceur de Rouen et de l’équipe de France et de Hugo Blondel, joueur de Rouen.

RENCONTRE

Sabine Plouviez

Sabine Plouviez, Pourquoi les Huskies ont ils eu envie de créer une section Sport adapté en Baseball ? Pourquoi développer le baseball avec l’Institut médico-éducatif ?

Le baseball comprend tout ce que les cours d’école ont pu inventer de jeux récréatifs, propres à favoriser la socialisation des enfants.

« Le baseball est un sport que tout le monde peut pratiquer, où tout le monde peut exceller selon ses propres qualités… La balle au prisonnier, chat, chat perché… Le baseball comprend tout ce que les cours d’école ont pu inventer de jeux récréatifs, propres à favoriser la socialisation des enfants. C’est aussi un sport dont la pratique implique la mobilisation de multiples ressources motrices et cognitives. Si attraper et lancer la balle, frapper et courir représentent le cœur de l’activité, la complexité des règles développe les capacités d’analyse et d’anticipation. Il faut être capable de prévoir le jeu et parfois de ruser pour gagner »

Les vertus de ce sport sont donc adaptées ?

« Contrairement à tous les autres sports de balle, le baseball n’est pas un sport de contact. Toute victoire peut s’obtenir sans agressivité ni violence. La mixité s’impose de fait comme une composante incontournable de l’enseignement par le baseball chez les jeunes. Les éducateurs spécialisés qui découvrent le baseball confirment ces valeurs. Le baseball s’inscrit dans la perspective des jeux qui s’offrent au traitement éducatif des émotions et des comportements. Il propose la prise en charge des problèmes sécuritaires, la prise en charge et l’application d’un règlement, la nécessité de ne pas se décourager pour progresser, une recherche d’une amélioration constante et progressive des conduites motrices, l’acquisition de techniques et d’une culture sportive… C’est parfaitement ce que nous recherchons à proposer aux jeunes qui sont accueillis dans les établissements spécialisés.

Quels sont les objectifs du club ? 

 « Notre volonté, c’est de développer des acquisitions nouvelles pour les enfants et leur permettre d’intégrer s’ils le souhaitent les créneaux d’entrainement des Huskies de Rouen. Ce qui est à ce jour déjà réalisé puisque deux enfants de l’IME du Chant du Loup ont déjà intégré les entrainements du mercredi après-midi. Le sport gomme la différence ».

LE RÔLE SOCIAL, UNE PREOCCUPATION DES HUSKIES

Outre leurs actions auprès de l ‘l’IDEFHI, les Huskies ont souvent été primés pour leurs actions sociales. Prix « Fais nous rêver », Prix Fondation « Française des jeux », invité au colloque « Cap sur l’intégration» pour la qualité du travail effectué sur le terrain…

Partenaire depuis plusieurs années « d’Un maillot pour la vie » auprès des enfants hospitalisés, interventions (dans le cadre du Contrat Educatif local de la Ville de Rouen) dans les écoles de la Grand-Mare, du quartier Grieu…  à l’attention des jeunes de quartiers sensibles (initiations sur temps périscolaire, invitations aux matchs de Coupe d’Europe à Rouen avec prise en charge des transports…)…