Challenge: 2013, l’incroyable come back des Huskies

| Publié par | Catégories : Baseball, Compétition, Infos Générales

 \r\n\r\n12 mai 2013. Stade Pershing à Paris. Les Huskies sont presque KO lors de la 3me manche de la finale face à Sénart. Asphyxiés. José Rodriguez, le lanceur vénézuélien de Rouen, se fait martyriser par les bâtons des Templiers. Ozanich entre en relève, déjà, pour éteindre l’incendie… 7 hits dans la même manche, 5 points scorés… Une manche interminable. Il faudra un jeu énorme d’Oscar Combes qui retire le dernier coureur, le Cubain Leyva, sur un relai au marbre du champ droit. «Inoubliable cette finale, se remémore Oscar Combes. Tout le public supportait Sénart, tout le monde voulait voir Rouen tomber ce jour-là ». Et le scénario semble ainsi écrit. Sénart mène 5/1 après trois manches, puis 7/1 en milieu de 6me. Et quand Christophe Goniot est lâché par sa cuisse en pleine course sur un fly anodin, tout semble décidement s’acharner contre Rouen. Les Huskies n’ont plus que trois passages au bâton pour refaire un retard de six points. Impossible ? Rouen a souffert en 3me ? Sénart va connaître l’enfer en 6me. Les buts se remplissent (Gauthier : BB, Marche : hit; Hagiwara : erreur). Hit d’Aponte pour un premier point. 7/2. Leyva est relevé par Mottay. BB àSmith, Hit de Fessy. C’est 7/4. Oscar Combes arrive à la frappe. Il se souvient. «Jonathan Mottay venait tout juste d’entrer en relève. L’at bat est rapidement monté à compte plein. Il a essayé de s’en sortir avec des fastballs, mais de mon coté, c’était foul ball sur foul ball… Il y a eu 12-13 lancers…» Owen Ozanich aussi n’a pas oublié ce bras de fer à couper le souffle. « Ah, l’at bat d’Oscar !!! Ca n’en finissait pas. Et quelle ambiance dans le dugout avec José (Rodriguez) et le reste des gars ». Oscar Combes va gagner son duel et faire basculer le match. «Finalement, il me lance une courbe et je frappe un simple bon pour deux points ». Rouen recolle à 7/6. Le doute a changé de camp. Ramirez pose un bunt le long de la ligne su 3me but, et Gauthier frappe un simple avec buts remplis. Rouen a renversé le match en quelques minutes. 8/7, puis 9/7 sur un nouveau roulant de Marche.\r\n\r\n

IMG_6493

Kenji Hagiwara lors de la finale face à Sénart

\r\n\r\nEt que dire de la sortie de Keino Perez sur le monticule. Bien qu’ayant lancé neuf manches la veille, le plus rouennais des vénézuéliens va remonter sur la butte pour les quatre dernières manches et maîtriser l’attaque des Templiers (2 hits, 0BB, 1K). « C’est mon meilleur souvenir de Challenge aussi, reconnaît le manager de Rouen. En finale, être derrière par six points, revenir et gagner !! Pourquoi? Par ce que les Huskies ne lâchent rien, que lorsque nous avons le même but, la victoire, rien ne nous arrête ».\r\n\r\nUltime frappe du match, cette balle sous laquelle s’est placé Oscar Combes pour un tranquille dernier retrait. « C’était un match de fou, avec tout l’équipe, et les étrangers de l’époque José (Rodriguez), Brian (Ramirez) et Matthew (Smith), qui restent 3 bon copains. » Les jeunes Bastien Dagneau et Yoann Vaugelade qui faisaient leurs débuts avec l’équipe première de Rouen en ont encore des frissons. « C’était génial, c’était très intense ! Un des meilleurs que j’ai vécu sous le maillot des Huskies ! » pour le premier. « C’est sûr, c’est mon meilleur souvenir au Challenge ! Revenir en force pour remporter ce match ! En plus, c’était mon premier titre avec Rouen » pour le second.\r\n\r\nDans un très bel article dans le Huskies Mag, on pouvait ainsi lire cette analyse : « ce serait avoir une vision bien étroite de résumer la victoire de Rouen à une seule manche. Ce n’est pas dans ce 6ème inning que Rouen a battu Sénart. C’est dans des années de connaissance du haut niveau. Dans des combats les yeux dans les yeux avec les meilleurs clubs européens, dans une connaissance éprouvée de la gestion des matches, dans une capacité absolue à supporter avec un égal sang-froid les temps forts et les temps faibles, dans cette capacité à savoir gagner qui se transmet au fil des générations de joueurs. »\r\n\r\nRouen remporte ce dimanche 13 mai 2013 pour la 6me fois cette compétition, un record ! C’est la 15me finale nationale remportée en 11 ans ! Boris Marche recevra le titre de MVP et Keino Perez, celui de meilleur lanceur.Capture d’écran 2015-05-11 à 22.56.21\r\n\r\nCapture d’écran 2015-05-11 à 21.40.13\r\n\r\nLE PROGRAMME DU CHALLENGE DE FRANCE 2015\r\n\r\ncahllenge-calendrier