Boris Marche: « il va falloir venir nous chercher »

| Publié par | Catégories : Baseball, Compétition, Équipes, Infos Générales, Joueurs

« L’important, ce n’est pas comment cela commence. L’important, c’est comment cela se termine ! ». Boris Marche, sur le bord du terrain lors d’un ultime entrainement avant le match à Chartres, ne s’enflamme pas malgré le début de saison canon des Huskies avec huit matchs et huit victoires. Trop d’expérience chez le receveur rouennais. « On est dans une bonne phase. Le groupe a travaillé très fort tout l’hiver, les étrangers se sont bien intégrés, on prend beaucoup de plaisir, tous les voyants sont au vert… Keino (Perez , le manage) est très exigeant, très rigoureux… Il a durci le ton durant l’hiver et cela paie. Je pense qu’on avait besoin d’avoir faim à nouveau. La défaite de la saison passée nous a secoué ». Les Huskies connaissent en tout cas un meilleur départ que la saison passée. Après huit matchs, il y a un an, les Huskies totalisaient déjà trois défaites. « L’équipe a travaillé fort cet hiver, les étrangers sont arrivés plus tôt. On est dans une phase plus dynamique que l’an passé, c’est incontestable. »\r\n\r\nBoris Marche a tout connu à Rouen, n’a rien raté depuis 2002 et l’accession des Huskies en Division 1. C’est sa treizième saison avec les Huskies (« je suis fier de porter ce mailllot« )… Et avec son palmarès, forcément, quand il s’exprime, on l’écoute attentivement. Alors comment juge-t-il la meute version 2015 ? « C’est difficile de comparer les équipes. Ce qui est sûr, c’est que, potentiellement, c’est l’un des meilleurs groupes vus à Rouen. Mais c’est quand on lève la coupe à la fin de la saison que l’on peut affirmer que l’on avait une grande équipe. On n’a pas encore écrit notre Histoire ». L’Histoire de Boris Marche est pourtant, elle, déjà riche de nombreux chapitres. L’homme est en train de devenir une légende avec ses onze titres de champion de France. Un record. Il en a décroché dix avec Rouen et un, en 2001, avec Savigny (Rouen jouait en Nationale 1 et avait prêté son espoir à Savigny. Les Lions avaient été sacrés champions de France NDLR). « J’ai encore très envie d’étoffer mon palmarès! Nous avons des objectifs cette saison : gagner des titres. On en parle entre nous. Nos étrangers ont soif de victoires également. On bosse dur pour cela. L’équipe se met en place et on a encore une marge de progression. On a une mission à remplir tous ensemble».\r\n\r\n

photo-weemove-05.05.2013-702368-8

Boris Marche frappe .400 en ce début de saison.

\r\n\r\nEt que répond-il à ceux qui affirment déjà que Rouen est le grand favori pour le titre ? «  On n’écoute pas les autres, on ne se concentre pas sur les autres, mais sur nous, sur notre travail, sur nos objectifs… Ce qui est certain, c’est qu’il va falloir venir nous chercher. Il faudra nous battre… Après, c’est du sport. On ne peut pas être au top tous les week ends, la saison est longue. Nos adversaires sont costauds aussi. Sénart va accueilllir ses étrangers et être plus fort. Les Lemestre, Peyrichou… ce sont des bons. Montpellier posséde un très bon groupe, très solide, avce de bons étrangers. Le PUC a de très bons joueurs, Savigny revient… Mais nous avons un groupe avec de l’expérience, de la profondeur… Et même si on devait dominer le championnat, on gardera la même intensité chaque dimanche tant que nous n’aurons pas rassasié cette faim de titres. On se relâchera pas».\r\n\r\nBoris vient de terminer un bullpen avec le gaucher Jeffrey McKenzie. « Lui c’est un bon, un super lanceur, avec beaucoup de contrôle, qui sait se prépare, qui sait ce qu’il a à faire… Les étrangers sont très forts. Larry (Infante) est incroyable. Je pense que c’est le meilleur joueur que j’ai côtoyé. Et Kevin (Lusson), c’est vraiment un bon cogneur. Il n’a pas eu beaucoup de réussite pour le moment sur ses frappes mais il va monter en puissance. Et ces trois là sont des sacrés compétiteurs… »\r\n\r\nFace à Chartres (2 victoires pour 6 défaites) , ce dimanche, Rouen va donc continuer à poursuivre sa série de victoires. « C’est une équipe que l’on ne va pas sous-estimer malgré sa dernière place. C’est une équipe qui progresse, qui élève son jeu. Elle fait un bon recrutement. avec semble-t-il un très bon lanceur ». Les French cubs ont effet recruté le lanceur Rayner Oliveros (ex AAA Kansas City Royals et Tampa Bay Rays, et ex Capitales de Québec), et de bons joueurs américains comme Joshua Wyant (.611) et Jordan Liester (.400) qui mènent l’attaque de Chartres. Côté rouennais, Jeffrey MacKenzie et Owen Ozanich devraient être les deux lanceurs partants.\r\n\r\n
988521_10152841470641547_5877600410639781647_n

Jeffrey McKenzie devrait débuter le premier match. « Lui c’est un bon, un super lanceur, avec beaucoup de contrôle, qui sait se prépare, qui sait ce qu’il a à faire…  » dit de lui Boris Marche (qui est son receveur sur cette photo lors du match Rouen Toulouse). Jeffrey McKenzie n’a pas encore concédé le moindre point.

\r\n\r\nPROGRAMME\r\nMontpellier vs Toulouse\r\nChartres vs Rouen\r\nSénart vs Beaucaire\r\nSavigny vs PUC\r\n\r\n
1ROUEN Huskies27W1L.964
2SENART Templiers22W6L.786
3MONTPELLIER Barracudas15W13L.536
4PARIS13W15L.464
5TOULOUSE Tigers13W15L.464
6SAVIGNY Lions10W18L.357
7BEAUCAIRE Chevaliers8W20L.286
8CHARTRES French Cubs4W24L.143
\r\n\r\n