Bologne, Rotterdam et Mainz pour Rouen en Coupe d’Europe

| Publié par | Catégories : Baseball, Clubs, Compétition, Équipes, Fédé et Ligue, Infos Générales

Du 7 au 11 juin, le plus grand rendez-vous européen des clubs réunira les huit meilleures équipes, dont les Huskies de Rouen. Les équipes seront réparties dans deux poules de 4. Les deux premiers seront qualifiés pour les demi finales. Les autres s’affronteront pour éviter la dernière place, synonyme de rétrogradation en 2018.

 Champions Cup

Regensburg/Germany

June 7 – 11, 2017

Group A

1) Curacao Neptunus (NED)

2) Rouen Huskies (FRA)

3) BSC Mainz Athletics (GER)

4) CNF Unipolsai Bologna (ITA)

rotterdam-bologne-mainz

De haut en bas: Rotterdam, Bologne et Mainz, champions des Pays-Bas, de l’Italie et de l’Allemagne.

Group B

1) L&D Amsterdam (NED)

2) Legionaere Regensburg (GER)

3) A.S.D. Rimini (ITA)

4) ASD San Marino (SMR)

Réactions :

Xavier Rolland, Président

Nous sommes là où nous voulions être. Parmi les 8 meilleures équipes d’Europe. C’est notre ambition. On va retrouver une compétition que l’on adore, dans laquelle nous avons écrit quelques uns des plus grands exploits du baseball rouennais et français. Le niveau sera exceptionnel. Nous avons dans notre poule les champions et vice champions d’Europe 2015 (Rotterdam Neptunus et Bologne). Ces deux équipes pèsent 12 titres de champions d’Europe ! Et Mainz est champion d’Allemagne !

En clair, on est dans le groupe de Barcelone, du Bayern de Munich et de Chelsea… Nous serons le petit poucet mais nous aimons ce statut. On ne peut que surprendre.

On a déjà battu Mainz (7/5 en 2008 en Italie), on a battu Rotterdam dans son stade aussi en 2012… Tout le monde va travailler fort pour arriver en forme début juin. On a hâte d’y être.

Keino Perez, manager

C’est simple, il n‘y a que des gros. C’est normal. Ce sont les meilleures d’équipes du continent.

Donc aucune surprise. La composition des groupes ? Pas beaucoup de différence, il n’y a aucun match « facile ». On sait qu’on doit faire un parcours sans faute, entrer très fort dans la compétition, jouer match après match. Toutes les équipes peuvent afficher de grosses ambitions. On connaît ce très haut niveau, on a du vécu dans cette Coupe d’Europe. Gagner ou perdre se jouera sur des détails. On ira en Allemagne avec un collectif fort, soudé, solidaire. Il nous faudra afficher de telles vertus pour réaliser un exploit.

xavier-rolland-copie

Owen Ozanich, lanceur 

Ma première réaction, c’est qu’on va devoir battre la meilleure équipe des Pays-Bas et la meilleure équipe d’Italie et peut être la meilleure équipe allemande pour pouvoir avancer dans la compétition. C’est a nous de réécrire l’histoire du baseball français encore une fois et sortir le meilleur de nous pour gagner ces matchs clefs.

Je connais très bien les trois clubs et leurs joueurs qui ont joués en Equipe d’Europe avec moi à Taïwan ces dernières semaines. Pour Rotterdam: Markwell, Yntema, Van Mil, Boekhoudt, Kemp, Fernandes et Harcksen. Pour Bologne: Crepaldi, Infante, Vaglio et enfin pour Mainz: Dickman et l’ace de l’Equipe allemande, le lanceur Jan Nicolas Stoecklin. On va bien les scouter, analyser leurs perfs, leurs stats, et parler de leurs faiblesses. Il n y aura pas de surprises quand on les retrouvera sur le terrain de Regensburg. Ces équipes ont des joueurs avec beaucoup d’expérience internationale et professionnelle. Mais nous aussi: Perez, Piquet, Hagiwara, Lefevre, Combes, Gleeson, Cespedes, Vaugelade ont tous déjà jouées plusieurs Coupes d’Europe. Nos joueurs étrangers, menés par Larry Infante, vont nous aider beaucoup. Ils vont nous apporter plus d’énergie, de confiance en nous. Et vous nous connaissez, nous on s’en fout de savoir qui est en face de nous.

On devrait être prêt, il faut qu’on vise très haut, et qu’on essaie d’enchaîner les victoires en championnat de France (comme en 2012, quand Rouen s’était qualifié pour la finale 4 à Rome) avant de partir en Allemagne pour nous donner un sentiment d’invincibilité.

Avec le nouveau format de la Coupe d’Europe, c’est sans doute notre meilleure opportunité d’être champions d’Europe. On connait les dates, les adversaires, à nous d’être prêt et d’écrire l’histoire.

Valentin Durier, outfielder

Pour ma part, la coupe d’Europe A des champions est une première. Les gars en parlent beaucoup dans l’équipe. Je m’attends à un niveau très élevé. Il faudra être combatif et rien lâcher, aller jusqu’au bout afin de montrer une belle image de notre club.