Bastien Dagneau rentre à Rouen

| Publié par | Catégories : Baseball, Compétition, Équipes, Fédé et Ligue, Infos Générales, Joueurs

Bastien Dagneau a affolé les stats du championnat de France la saison passée. Il truste la première place dans plusieurs catégories offensives. Premier en nombre de coups sûrs (49 hits), en points marqués (52 runs), en points produits (32RBI), en double (16à, en homeruns (7), en total bases (92)… Des performances qui ont largement contribué à propulser les Cougars de Montigny pour la première fois de leur histoire, en finale du championnat de France. Malgré la défaite (4/2, 7/0 et 3/0), Bastien a adoré affronter ses anciens partenaires. « C’était le kiff de jouer contre la meilleure équipe et d’affronter les gars avec qui j’ai remporté des titres. Ça pousse à se dépasser et ça rend fier lorsqu’on sent que les Huskies jouent à fond en face. Ça prouve que nous pouvions le faire avec Montigny et même si nous n’avons pas remporté le titre, nous avons au moins gagné le respect. »

Autant dire que keino Perez le manager rouennais s’est frotté les mains en apprenant qu’il récupérait son champ extérieur. « Je suis très satisfait. Je récupère un joueur avec de la personnalité. C’est très positif pour le groupe ». Bastien Dagneau, « Balou » comme le surnomme ses coéquipiers, retrouve donc la meute. Le colosse a joué 208 matchs (.305 AVG) avec Rouen entre 2012 et 2016. Cinq saisons ponctuées de quatre titres de champion de France et autant de Challenges de France. En 2017, ses études l’avaient contraint à partir à Montpellier. Puis à Montigny en 2018. Deux années loin de Rouen très formatrices. « Ces expériences dans d’autres clubs m’ont permis de gagner en maturité et de sortir de ma zone de confort. J’ai appris à endosser d’autres rôles au sein de ces équipes, avec plus de responsabilités, et j’en avais besoin. Désormais je reviens à Rouen plus fort et avec l’envie de remporter la Coupe d’Europe avec les gars. »

A 24 ans (il les aura le 29 mars), c’est un garçon « « plus mature » que keino Perez va retrouver. « Oui, je l’ai bien sûr observé lorsqu’il jouait contre nous. Plus mature oui, il a progressé dans le jeu et dans le leadership aussi. »

En attendant, les premiers à se réjouir, ce sont les lanceurs rouennais ! Plus de Bastien à affronter ! Un danger de moins la saison prochaine en championnat.

Rouen, Montpellier, Montigny. La même puissance offensive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *