Arizona, Panama – Les réactions des Rouennais sélectionnés

| Publié par | Catégories : Baseball, Compétition, Équipes, Fédé et Ligue, Infos Générales

Keino Perez (Lanceur)\r\n

Comment mieux remercier le pays qui m’a accueilli ? Le baseball français m’a offert une chance incroyable dans ma vie. Quelle émotion que de porter le maillot France. En plus, jouer la WBC, c’est le rêve absolu de tout baseballeur dans le monde. C’est le top !

\r\nOn sait ce qui nous attend : long voyage, décalage horaire, fortes températures, et surtout il va falloir faire abstraction des spectateurs, très chauds… Mais le stage en Arizona va nous permettre de nous adapter à certains de ces éléments. Ce sera forcément difficile face au Panama, à la Colombie et à l’Espagne… Mais on peut le faire car on a des joueurs expérimentés et très intelligents. Donc si  on arrive à garder le contrôle du jeu, on peut créer la surprise. Le coach staff est très solide. On sera compétitifs.\r\n\r\nYoann Vaugelade (Lanceur)\r\n\r\nCette sélection, elle représente une énorme fierté. Porter le maillot de l’équipe de France est très gratifiant. Cette sélection représente tout le travail fait à l’entraînement chaque jour.\r\n\r\nOwen Ozanich (Lanceur)\r\n\r\nCette sélection montre la confiance que le staff place en moi. Elle représente tout le travail et les résultats des dernières années. Et puis, avoir été choisi par Eric Gagné (manager de la France et ex-star des Dodgers de Los Angeles) , c’est très valorisant. J’étais d’abord fan de baseball avant d’être joueur, je me souviens très bien de la carrière d’Eric, je l’ai vu jouer à Montréal quand il était avec les Dodgers. Nous avons une bonne relation, sa confiance en moi est très importante et me donne envie de jouer le plus longtemps possible en Equipe de France. Pour moi, notre principal atout, c’est qu’on aura une équipe qui joue ensemble depuis quelques années maintenant.\r\n\r\nOn sait que les trois autres équipes (Panama, Colombie, Espagne) sont classées plus haut que nous, donc on part comme « Under dog » mais dans le baseball tout est possible, il faudra plus se concentrer sur nous mêmes plus que sur les noms dans les rosters des autres équipes. On joue Panama lors de notre premier match, si on veut avancer on doit les battre chez eux au Rod Carew Stadium, dans un stade plein. Ca sera une expérience à ne jamais oublier. Ca va être dur, mais on peut le faire. On doit jouer notre match, garder notre cool sous pression et ralentir le jeu surtout s’il y a 27.000 Panamiens dans les tribunes.\r\n\r\n

ROUEN-EN-BLEU

Crédits Glenn Gervot/FFBS

\r\n\r\nMaxime Lefevre (arrêt-court/3me but)\r\n\r\nCette sélection représente une fois de plus une récompense d’un long travail. En effet, nous nous donnons tous les moyens pour être le plus performant possible. La WBCQ représente beaucoup, cette compétition à lieu tous les trois ans, j’étais jeune la première fois que j’y ai participé, sans expérience professionnelle. Il me tarde d’y être, de retrouver toutes ces habitudes qui rendent cet événement spécial (Nous sommes traités comme des joueurs de la MLB pendant 2 semaines) et d’affronter des joueurs qui ont évolués au plus haut niveau mondial.\r\n

Personne ne pense que la France peut faire quelque chose ? C’est exactement la position que j’affectionne, comme avec Rouen en Coupe d’Europe.

\r\nNous n’avons rien à perdre, jouer avec le cœur pour aller le plus loin possible. Il faudra gagner le Panama le premier match pour montrer ce dont nous sommes capables et enchainer ensuite.\r\n\r\nAnthony Piquet (Lanceur) Il va falloir être bon pour gagner ma place ! Mon objectif n’est pas de partir avec le groupe, mais bien de jouer! Le premier match sera dur, très dur… Le Panama, chez eux, ils ne nous feront aucun cadeau. Ils voudront nous mettre à genou d’entrée de match. Mais, aujourd’hui, l’équipe de France est plus forte, nous ne regardons plus les adversaires, on les affronte!\r\n\r\nEsteban Prioul (Lanceur) C’est ma première sélection en équipe de France A. J’ai travaillé dur cet hiver pour réussir cet objectif. Je vais découvrir un monde nouveau et je vais essayer d’apprendre des autres, d’être à l’écoute des joueurs et je vais m’investir au maximum pour gagner de l’expérience. La World baseball Classic est au dessus de tout ce que je connais dans le baseball mais je peu importe le niveaux des équipes adverses, je vais garder la même confiance en moi et donner mon maximum.\r\n\r\nJe vis des choses extraordinaires. Cela s’accélère. Rouen, champion de France, maintenant l’équipe de France et la WBC… Je suis venu à Rouen, car Keino (Perez, manager de Rouen) ma donné l’opportunité de progresser et j’ai saisi cette chance. Tout se passe exactement comme je le rêvais. Les Huskies, c’est une grande famille dans laquelle tout le monde s’entraîne fort. C’est pour cela qu’on est au top durant toute la saison . Chaque semaine, au contact de mes coéquipiers, j’apprends de nouvelles choses. C’est l’environnement qu’il me fallait pour progresser. J’ai fait le bon choix. Je ne regrette pas d’être venu à Rouen et je vais y rester le plus longtemps possible. J’ai beaucoup d’ambition pour 2016. Tout d’abord, je veux franchir un pallier avec les Huskies. L’an passé, je découvrais le groupe, le niveau. Cette année, je dois prendre du volume, m’imposer sur la butte. Avec le club, Il va y avoir le championnat, le Challenge de France, la Coupe d’Europe… Je veux aussi m’imposer en équipe de France A avec tout ce qui se prépare tel que le championnat d’Europe, le Yoshida Challenge !\r\n\r\nBastien Dagneau (outfielder) Cette sélection est la première officielle pour moi. J’ai participé au tournoi amical d’Anvers l’année dernière mais là, être pris pour jouer la qualification à la WBC, c’est l’entrée par la grande porte ! J’ai une pensée pour les clubs dans lesquels je suis passé (Orgeval et Montigny) ainsi que le travail que j’ai accompli à Rouen. Je suis fier de pouvoir participer à cet événement si prestigieux, en plus avec un certain nombre de mes coéquipiers. On ne joue plus contre nos adversaires mais avec eux, on n’est pas non plus coaché de la même manière, le rôle qu’on a dans l’équipe est parfois changé et beaucoup plus de supporters sont derrière nous ! Il faut savoir s’adapter à ces changements. Personnellement, ça me motive toujours plus et je ne pourrais rêver mieux que de défendre les couleurs de la France dans le plus grand tournoi de la Planète ! Je voudrais vraiment montrer aux autres pays que la France progresse. Le stage en Arizona va permettre de dresser un dernier bilan du travail de chacun pendant l’hiver. Et ensuite, il faudra gagner sa place. Mais il est inutile de se mettre la pression car c’est le début de saison et il faut juste réciter son baseball.\r\n\r\nJe pense que nous ne sommes les outsiders, les gens ne s’attendent pas à ce qu’on gagne. Cependant nous avons des jeunes dans l’équipe qui ne sont pas connus au niveau international et encore moins par les équipes du Panama et de la Colombie. On peut créer la surprise, mais il faudra sortir notre meilleur niveau de jeu !\r\n\r\n Dylan Gleeson (catcher): Représenter son pays lors d’une telle compétition nous rend fier. En plus, nous sommes nombreux de Rouen ! A nous maintenant de donner le meilleur pour aller chercher ces victoires. Nous serons dans les meilleures conditions possibles en nous préparant en Arizona. La température est excellente et les infrastructures que nous utiliserons sont « BigLeague ». Etre titulaire lors d’une édition de la WBC est un rêve. Être en lien avec la MLB, passer à la télévision nous donne l’impression de vivre comme de vrais pros. Sportivement, ça va être dur sachant que les équipes que nous affronterons ont peut être plus d’expérience. Nous devons tous être prêts à débuter ou rentrer en cours de match, ce qui implique d’être concentré du début à la fin. Nous ne devons cependant pas regarder l’équipe adverse jouer. La France possède est collectif très fort. Nous nous connaissons tous et avons déjà joué ensemble. Nous sommes rapides et chaque année gagnons en puissance. Il faudra montrer les crocs sachant les équipes latines ne se laissent pas faire.