30 ans: 2007, année historique

| Publié par | Catégories : Baseball, Clubs, Compétition, Infos Générales

Les Huskies de Rouen remportent enfin le Challenge de France, une compétition qui les fuit depuis 2002. Deux finales perdues, un rendez-vous raté l’an passé à Rouen… Les Huskies avaient envie de prendre leur revanche. C’est fait à l’issue d’une finale âpre, tendue, avec un final renversant. Rouen bat Toulouse 5 à 4 (après avoir battu Montpellier en demi finale) et ramène le trophée en Seine-Maritime. En prime, les Huskies décrochent une place en Coupe d’Europe. Les Huskies sont donc assurés de jouer une 6me campagne européenne consécutive. « Je suis très fier de cette régularité, aux toutes premières places », confiait le Président rouennais Xavier Rolland, à l’issue de la finale.\r\n\r\nAprès Prague en 2006, les minimes de Rouen ont pris la direction d’Amsterdam, pour participer à l’un des plus importants tournois jeunes d’Europe. 44 équipes des Pays-Bas, d’Allemagne, de Croatie, de France… se sont affrontées. Les Rouennais ont fait honneur au club, même si un coup du sort les prive certainement d’une place sur le podium. Les mini Huskies poursuivent leur apprentissage et le club continue à développer son ambitieux travail de formation auprès des plus jeunes.\r\n\r\n

L_BERT_20080804_24

Joris Bert est drafté par les Dodgers de Los Angeles et devient le premier Français à rejoindre une franchise de la MLB (Crédit Christophe Elise)

\r\n\r\nLa nouvelle tombe la vendredi soir : Joris Bert est drafté par les Dodgers de Los Angeles et devient le premier français de l’Histoire a signer professionnel ! Le Rouennais, après un hiver passé au Texas dans le cadre du cursus de formation mis en place par le club avec ses meilleurs espoirs, a tapé dans l’œil des recruteurs grâce à sa vitesse et son bras canon. Tous les médias français vont se passionner pour l’Histoire de Joris (voir revue de presse). TF1, France 2, Canal +, France 3, l’Équipe, Le Monde, le Figaro, Libération, le Parisien… Un baseballeur de Rouen fait toutes les Unes.\r\n\r\nCoupe d’Europe\r\n\r\n
2007 Rouen-festeggia-San-Marino

Rouen crée l’exploit en battant Rimini, champion d’Europe en titre en demi-finale.

\r\n\r\nLes Huskies de Rouen ont réalisé le plus grand exploit dans l’Histoire du baseball Français. Ils sont vice-champions d’Europe après avoir battu le champion d’Espagne (invaincu de la saison avant la rencontre), les Champions d’Europe 2005 (Rimini en demi finale) et les Champions d’Europe 2006 (San Marin, sur leur pelouse). Seul le champion des Pays-Bas réussira à stopper les Rouennais 3 à 1 en finale. Rouen a réalisé au-delà du baseball l’un des plus grands exploits du sport français de l’année et certainement l’un des plus grands exploits de toute l’Histoire du sport rouennais.\r\n

« On n’avait jamais connu autant d’intérêt, de clameur et autant d’éloges pour l’équipe, qui au terme des 9 manches de la finale, est sortie vaincue. La vraie surprise s’appelle Rouen. » Journaliste italien.

\r\n2007-les-affiches\r\n\r\nLes minimes de Rouen rêvent de marcher sur les traces de leurs glorieux aînés. Pour la première fois, ils sont qualifiés pour la finale du championnat de France. Après avoir battu Ermont, les jeunes Rouennais perdent face à Montigny, triple tenant du titre. Malgré la déception, les espoirs sont grands. Les jeunes continuent à travailler et à progresser. La relève est en marche.\r\n\r\nL’équipe de Softball, c’est l’équipe version mixte du club. Ambition : s’amuser avant tout. Ce qui n’empêche pas les Huskies de viser les victoires et de décrocher le titre de vice-champion de Normandie après une défaite en finale face à Bois-Guillaume.\r\n\r\nLes Huskies de Rouen débutent les play offs avec les demi finales aller à Montpellier. Les Huskies, premiers de la saison régulière, affrontent les quatrièmes alors que Savigny et Sénart sont opposés dans l’autre demi finale. Rouen chute lors du premier match de façon invraisemblable en 9ème manche. mais redresse ensuite la barre pour remporter les trois matchs suivantes.\r\n\r\nChampionnat de france\r\n\r\nA Chartres, Rouen remporte son quatrième titre de champion de France. Le troisième d’affilée(2003, 2005, 2006 et 2007). Ce fût dur face à Sénart. Il aura fallu attendre le 5ème et dernier match pour voir les Huskies faire la différence dans un match à suspens et à rebondissement. Après avoir été menés 7 à 2, les Rouennais remportent le match décisif 9 à 8.\r\n\r\n

2007

Rouen champion de France 2007

\r\n\r\nRouen du même coup se qualifie pour la Coupe d’Europe des champions 2008. Ce sera la 6ème campagne européenne de Rouen consécutive.\r\n\r\nHuit Rouennais s’envolent pour la Chine mi août. Huit sur les 22 Bleus sélectionnés pour le tournoi préolympique de Pékin avec la Chine, le Japon et les États-Unis. Ce tournoi permettra de tester grandeur nature les installations olympiques à un an de la compétition. Avec huit sélectionnés, Rouen est devenu le principal club fournisseur de l’équipe de France. Leurs noms ? Ouin, Dubaut, Piquet, Le Guillou, Gauthier, Hagiwara, Lecourieux, Marche. Ils devaient être neuf, mais Joris Bert est en pleine saison avec les Dodgers aux Etats-Unis.\r\n\r\nL’équipe de France participe aux Championnats d’Europe A à Barcelone du 7 au 16 septembre. La sélection française compte 9 Rouennais dans ses rangs. C’est le club français le mieux représenté. Ils constituent l’ossature de l’équipe nationale. A Barcelone, la France bat l’Italie pour la première fois de son Histoire. Le baseball français progresse.\r\n\r\nRouen remporte la Coupe de France. Un trophée de plus pour les Huskies qui auront tout remporté en 2007. En finale, Rouen bat à nouveau Sénart 8 à 7.\r\n\r\nC’est l’illustration de la réputation montante des Huskies de Rouen en Europe. Rouen est l’invité d’honneur de la Ville de Barcelone lors de son 17ème trophée international.\r\n\r\nUne belle manière de clore cette saison historique.\r\n\r\nLA FINALE 2007 VUE PAR… NICOLAS DUBAUT\r\n\r\nQuelle saison 2007 pour les Huskies ! L’un des grands acteurs de cette saison historique est sans nul doute Nicolas Dubaut. « Ma meilleure saison de baseball » dit il. Car en pLus de tous les succès de son club, Nicolas gagne contre l’Italie aux Championnats d’Europe. Sur un nuage ! Aujourd’hui, il l’avoue, c’est avec des frissons qu’il se replonge dans ses souvenirs. Et il n’a rien oublié.  \r\n\r\nNicolas-Dubaut2« Que de souvenirs! Je crois que je me rappelle de tous les jeux de cette finale. Surtout ceux du match 5! L’année 2007 reste comme ma meilleure saison de baseball toutes compétitions et équipes confondues, et en particulier cette finale incroyable!\r\n\r\nAprès la défaite du premier match, nous devions gagner le deuxième match pour rester dans la finale. Je startais contre Evan Blessof, le lanceur américain de Sénart, ce fut un match très serré que nous avons remporté 3-1. la finale était relancée et avec Karl Mejlholm pour lancer le 3eme match, nous étions confiants. Après une victoire au match 3 sans encombre, nous menions d’un point à l’entame de la dernière manche du match 4 après un match superbe d’Alexandre Sochon… Keino monte sur la but pour closer le game, et l’incroyable se produit, Keino, intouchable en coupe d’Europe et pendant la saison donne le point égalisateur sur deux frappes consécutives!! Nous partons en extra inning, Karl remplace Keino sur la butte et une nouvelle fois l’incroyable se reproduit, Senart marque sur un walkoff et revient dans la série 2 à 2… Je n’en revenait pas, comme quoi dans le baseball « it ain’t over til it’s over ». Avec du recul le fait d’avoir perdu le match 4 de cette manière rend notre victoire finale encore plus belle et plus forte, mais clairement sur le moment ce n’était pas agréable…\r\n\r\nPhilippe Lecourieux starte le match 5 pour nous. Le match démarre de manière catastrophique et nous nous retrouvons rapidement mené au score 7-3. Pendant un court instant, une pensée me vient à l’esprit: « bon ce sera pas pour cette année, moi qui attendait ce nouveau titre depuis 7 longues saisons, il faudra patienter jusqu’à l’année prochaine pour être champion… » Mais rapidement, tous les sacrifices faits pour en arriver là me reviennent en tête et je me dit que ce n’est pas possible, nous devons gagner ce match!\r\n\r\nDurant la troisième manche, Sénart enchaine les points, Sébastien Bougie, qui jouait champ gauche, me demande si je peux relancer (je joue 3ème base), sans hésitation je monte sur la butte, avec un coureur en 3 et le score de 6-2, sur le premier lancer, le coureur vole le marbre et porte le score à 7-2. Bizarrement, ça m’a soulagé, je me suis senti à l’aise avec les bases vides, comme si tout recommençait à zéro. On sort de la manche, il nous reste 6 manches pour remonter… Les manches passent mais le score ne bouge pas, puis Pierre Leguillou frappe un triple loin dans la gauche, Senart tente un « hidden ball trick », les esprits s’échauffent… mais, Pierre est Safe. Je suis le prochain frappeur, le lanceur de Senart devait être un peu déconcentré car le premier lancer qui arrive est une droite au cœur du marbre, et elle repart direct en line drive au dessus de l’arrêt court! on a marqué! C’est maintenant 7-3! BB à Luc Piquet, Base Hit de Danny Scalabrini à droite, les bases sont pleines, HP sur Kenji Hagiwara, et c’est un nouveau point le score est maintenant 7-4…\r\n\r\nOn revient petit à petit, à l’approche de la huitième manche, le score  est maintenant de 8-6 toujours pour Sénart… Cette fameuse 8eme manche qui nous a été favorable toute la saison ! C’était la dernière 8ème manche de la saison et nous étions prêts! Tout allait se jouer maintenant! Coureurs en deux et en trois, 2 retraits, Boris Marche au bâton et l’infield de Senart qui joue in… je n’ai toujours pas compris pourquoi ils jouaient in avec 2 morts et 2 points d’avance. Quoi qu’il en soit, Moochie frappe un solide roulant en direction de la deuxième base, le short stop de Senart David Meurant étant avancé, il ne peut rien faire et la balle file en outfield! Tie Game!! 8-8! Sur le relais au marbre, Boris file en deux! Flavien Peron se présente au bâton, mister Clutch, l’homme qui n’aime jouer au baseball que si le match est sur le fil du rasoir! La pression est à son comble, après une longue bataille et une dizaine de foul balls, Flaco frappe un double au fond du champ droit!! Nous prenons l’avantage 9-8! Plus que 3 mort à faire et nous serons champions! Je remonte sur la butte closer le match! Le cœur de l’alignement de Sénart se présente, premier frappeur, Ian Young: faible ballon au champ centre: 1 mort, deuxième frappeur Ernesto Martinez Strike out: 2 morts, 3eme frappeur Hobbs l’américain de Sénart qui frappe un roulant sur David Gauthier en première base, qui l’attrape et touche son coussin! C’est fini!\r\n\r\nJe crois qu’avec la pression et la fatigue accumulée depuis deux jours, c’est la plus grosse émotion que j’ai jamais ressentie sur un terrain de baseball de toute ma vie, c’était un sentiment incroyable et merveilleux… je sais que je ne revivrai plus jamais une émotion aussi intense sur un terrain de sport quel qu’il soit!  Encore une fois vive les Huskies et merci de m’avoir procuré une telle joie! «\r\n\r\nARTICLE-FINALE-COUPE-D'EUROPE