Rouen 2016 : Infante de retour

| Publié par | Catégories : Baseball, Clubs, Compétition, Équipes, Joueurs

Vous pouvez avoir joué 306 matchs en professionnel aux Etats-Unis pour les Angels de Los Angeles (AAA) et craquer lors du dernier point de la finale du championnat de France 2015 face à Montpellier. Champion de France à 31 ans, Larry Infante n’a pas pu retenir ses larmes. C’était fin septembre.\r\n\r\nDepuis, Larry est rentré chez lui au Venezuela. « Je me suis reposé, j’ai retrouvé ma famille, mes enfants.. J’ai joué des matchs avec des amis pour continuer à rester en forme et j’ai enseigné dans une école de baseball pour les petits ». Avec déjà en tête l’envie de revenir à Rouen. « J’ai passé une très belle année en Normandie. J’ai eu des propositions, mais revenir à Rouen était ma priorité car c’est un club ambitieux, qui traite bien ses joueurs. J’aime aussi ses supporters, les bénévoles du club, mes copains dans l’équipe… La ville, aussi, est très agréable… »\r\n\r\nKeino Perez, le manager des Huskies, a donc rapidement demandé à ses dirigeants de boucler ce dossier.  « Larry apporte beaucoup dans l’équipe. Pas seulement ses performances individuelles. C’est aussi du leadership, de l’expérience du très haut-niveau, de la régularité… Ce que j’aime le plus chez le joueur ? Sa défense. Il a des mains incroyables et un sens du jeu très élevé. Et puis, il possède cette capacité à rester intense toute la saison, match après match, contre n’importe quelle équipe. C’est pour moi sa plus grande qualité ». Larry Infante est d’ailleurs, avec Bastien Dagneau, le seul joueur du groupe à avoir disputé la totalité des matchs de la saison. 33. Pour une moyenne de .345 au bâton, avec 13 doubles, 4 triples, 4 homeruns (leader de la ligue) et 37RBI (les RBI sont les points qu’un joueur fait marquer à son équipe sur ses frappes). « J’ai besoin de Larry dans le groupe, reprend Keino Perez. Chaque week end, durant six mois, on a joué des doubles matchs, à Montpellier, à Toulouse, avec des déplacements fatigants. Et dès que le silence s’installait dans le dugout, dès qu’on baissait en intensité, Larry parlait, encourageait, criait… Certains joueurs le font parfois. Lui l’a fait durant tous les matchs, durant toute la saison. Seul Larry est capable de faire cela et il nous a gardé réveillé en 2015 ».\r\n\r\n

Untitled-design-(3)

Crédit photos Glenn Gervot/FFBS – En haut à droite, crédit photo Baptiste Dupont

\r\n\r\nEn 2016, Larry va effectuer sa troisième saison en France (PUC en 2014, Rouen 2015) après avoir joué à Valence (Espagne) et professionnel aux Etats-Unis. Faire mieux qu’en 2015 sera compliqué, mais pas impossible selon lui. « On a connu une saison 2015 incroyable avec 35 victoires pour 2 défaites. Cela place la barre haut (rires) mais on peut le faire. Pourquoi ? Parce que les Huskies sont ambitieux, ils ont toujours faim de titres, de records. Ils travaillent forts pour être les meilleurs et ne se fixent pas de limites. La preuve ? Onze titres de champions de France en treize saisons. »\r\n\r\nAprès le lanceur Anthony Piquet (ex la Guerche), Larry Infante est la deuxième recrue des Huskies. Le championnat débutera le 27 mars face à Clermont, le promu, à Rouen.\r\n\r\n