Mercato: Medeiros, un Bostonien à Rouen

| Publié par | Catégories : Baseball, Clubs, Équipes, Joueurs

La demande de Keino Perez à ses dirigeants est tombée très tôt. Avec le retrait annoncé de Boris Marche, le manager des Huskies a demandé le recrutement d’un catcher (receveur). « Boris a décidé de prendre un peu de recul, confirme Xavier Rolland, le Président. C’est une grosse perte pour l’équipe car outre son niveau de jeu, il apportait du leadership, de l’expérience, cette culture de la victoire. Boris, c’est 12 titres de champion de France, six challenges de France… Il a été le catcher des Huskies et de l’équipe de France depuis 17 ans !  » Rouen avait toutefois anticipé ce départ avec la montée en puissance du jeune Dylan Gleeson, 21 ans en ce mois de janvier. « A Dylan de jouer, assure Keino Perez. Il progresse énormément et Il est très solide. Néanmoins, on ne peut pas faire une saison avec un seul catcher. Le poste est trop exigeant, trop fatigant et c’était trop risqué en cas de blessure« .\r\n\r\nLes dirigeants ont donc répondu aux attentes de leur manager. Un nouveau catcher va intégrer la meute. Il s’agit de l’Américain Andrew Médeiros, originaire de Boston, Massachusetts. Présentation signée Xavier Rolland. « Andrew évoluait la saison passée en Belgique (il a été champion). Il frappe avec régularité, il frappe fort et il courre vite ! Il a remporté le championnat avec son équipe et a été son leader offensif avec 10 homeruns, une moyenne de .466 et 38 buts volés en 32 matchs. Auparavant, il a joué pour Westfield State University- NCAA DIII (2009-2013), en ligue pro indépendante aux Etats-Unis ( les Douglas Diasblos- Pecos League en 2014) et pour les Ainslie Gungahlin Bears en Australie. Il a déjà une expérience internationale intéressante. »\r\n

\r\n

« Andrew ? c’est un « 5 TOOLS PLAYER »… Un couteau suisse » – Keino Perez

\r\n

\r\nSon passage la saison dernière en Belgique a notamment été remarqué. Un site spécialisé dans le placement de joueurs en Europe l’a même classé meilleur frappeur de son pool (best import hitter in Europe as named by the International Baseball Community) « Les lanceurs du championnat de Belgique, reconnaît le site international baseball career, ne sont pas les meilleurs d’Europe, certes. Mais la combinaison de la puissance, de la régularité et de la vitesse sur les buts font d’Andrew le N°1 de notre classement« . Et c’est ce profil d’attaquant complet qui a séduit Keino Perez. « Andrew a démontré depuis quelques années beaucoup de régularité dans ses performances. Il a frappé .466 en Belgique mais également .462 avant en Australie. Il présente un profil assez rare dans le baseball, c’est un « 5 TOOLS PLAYER »… Un couteau suisse. Outre ses qualités défensives, il va nous apporter de la puissance, de la constance au bâton et il va aussi nous apporter ses jambes car il va très vite et cela va déstabiliser les lanceurs adverses.« \r\n\r\nAprès Anthony Piquet (RHP), Larry Infante (Short stop) et Marc-André Habeck (RHP), Andrew Medeiros est la quatrième recrue des Huskies. Il est attendu à Rouen tout début avril.\r\n\r\n

Untitled-design

Andrew Medeiros s’apprête à découvrir le championnat de France

\r\n\r\nAndrew, quel type de joueur es-tu ?\r\n\r\nJe suis catcher de formation mais je pourrais me décrire comme un utility player. Excepté lanceur, Je peux jouer partout en défense. En attaque, j’ai une bonne vitesse et j’adore voler les bases. Et je pense avoir une puissance au bâton au dessus de la moyenne en Europe.\r\n\r\nQue connais-tu de Rouen ? Du championnat de France ?\r\n\r\nJe ne connais pas encore beaucoup de choses sur Rouen. Je sais juste que c’est une très belle ville avec une vie étudiante assez riche. Quant au championnat de France, je sais que la ligue fait partie du Top 5 européen. Je sais qu’après la Belgique, je vais monter d’un cran.\r\n\r\nQuelles sont tes ambitions ? \r\n\r\nMon rêve est d’obtenir un contrat avec une équipe affiliée de la MLB aux Etats-Unis. Sinon, je veux terminer meilleur frappeur dans les ligues dans lesquelles j’évoluerai.\r\n

\r\n

« Rouen a gagné une très belle réputation en Europe en devenant l’une des meilleures équipes du continent. C’était mon premier choix. » – Andrew Medeiros

\r\n

\r\nEn Belgique, justement, tu as affiché de très belles stats. Un bon souvenir ? \r\n\r\nHonnêtement, j’ai un peu profité de la faiblesse des lanceurs. Personnellement, je n’avais jamais frappé autant de homeruns dans une saison, mon précédent record étant 9 HR en Australie. Mon meilleur souvenir, c’est surtout le titre de champion de Belgique remporté en finale face aux Squirrels de Borgerhout. Ce sont des souvenirs que je garderai toute ma vie.\r\n\r\nCrois-tu possible de faire aussi bien avec Rouen ? \r\n\r\nJ’espère rester sur cette même dynamique bien sûr et avoir autant de succès dans le championnat de France ou en Coupe d’Europe. Gagner le championnat est l’objectif ultime chaque saison. Ce sera pareil avec Rouen.\r\n\r\nTu avais d’autres contacts, notamment en Allemagne. Pourquoi avoir choisi Rouen ? \r\n\r\nJe crois en effet que la Bundesliga allemande est d’un niveau globalement plus élevé que la ligue française, mais Rouen a gagné une très belle réputation en Europe en devenant l’une des meilleures équipes du continent. Il y a une impressionnante et profonde tradition de la victoire chez les Huskies. Je ne le dis pas pour vous faire plaisir mais, quand j’ai décidé de ne pas retourner en Belgique, j’avais mis Rouen comme ma priorité ! C’était mon premier choix. Je suis un compétiteur et je suis très excité de devenir un membre des Huskies et je ferai tout pour contribuer à rapporter de nouveaux titres au club.