D1 Playoffs – Avantage aux barragistes ?

| Publié par | Catégories : Baseball, Clubs, Compétition, Fédé et Ligue

La Fédération a choisi en 2011 de passer à un format de play-offs à 6 équipes sur 8 (75 % de qualifiés, c’est beaucoup), la seule en Europe avec la République Tchèque à qualifier autant d’équipes. Ces quatre années ne donnent pas vraiment de tendance : faut-il mieux jouer les ¼ de finales pour avoir un peu plus de compétition dans les jambes, ou les 2 premiers de la saison régulière sont-ils de toute façon plus forts ?\r\n\r\n2011 avait semblé donner une tendance forte : les deux quarts de finalistes, Montpellier et Rouen (vainqueur facile de Toulouse, 8-2, 15-3), ont respectivement battus Sénart et Savigny en demi-finale. Mais 2012 et 2013 ont vu les n°1 et n°2 reprendre leurs droits : Rouen et Sénart ont à chaque fois battu les équipes sortant des barrages. L’an passé, si Rouen, vainqueur de Beaucaire en ¼ s’inclinait ensuite contre le PUC, Sénart, vainqueur de Toulouse en ¼, passait les ½ finales contre Montpellier. Donc, sur 8 quarts de finalistes, 3 ont franchi une marche supplémentaire. Personne n’a donc vraiment un avantage décisif. Mais jamais les n°5 ou 6 ne sont parvenus en finale. Cela peut faire réfléchir sur l’opportunité d’une formule qui laisse les meilleurs absents du terrain pendant plusieurs semaines et qui ôte beaucoup d’intérêt à la saison régulière.