D1 demi finale – Rouen Paris en chiffres

| Publié par | Catégories : Baseball, Compétition, Équipes, Fédé et Ligue

1 série à 1\r\n\r\nRouen et Paris se sont affrontés à deux reprises en ½ finale.\r\n\r\nLa première fois, en 2003, les Huskies avaient remporté le premier match 13-2, avec une grosse prestation de Roy au monticule et une attaque de 11 hits et 8BB, dont 3 coups-sûrs pour Hagiwara. Dans le 2ème match, Maxime Leblanc venait à bout de Christian Chénard , les rouennais menant 4-3 jusqu’à la dernière manche où ils cèdent deux points. Le match décisif fut une formalité. Un home-run de 3 points de Nicolas Matte dès la première manche (face au futur rouennais Nicolas Dubaut) donnait le ton et l’attaque des Huskies faisait la différence pour s’imposer 16-6 en 8 manches. Ouin, Deler et Rothermundt se sont succédé sur le monticule rouennais.\r\n\r\n

2003

Demi finales 2003, Rouen Paris. En haut, Robin Roy. En bas de gauche à droite, Kenji Hagiwara, Nicolas Matte et Luc Piquet

\r\n\r\nIl faut attendre 2014 pour que les 2 équipes se retrouvent. Sur leur terrain, les Huskies cèdent les deux premiers matches, non sans avoir eu leur chance. A deux reprises, ils remplissent les sentiers en toute dernière manche avec deux retraits (match 1) puis un retrait (match 2) mais Kieran Mattison obtient les deux fois un K sur décision qui ferme la porte aux espoirs des Huskies. Dans le match 2, les rouennais avaient montré leur résilience en revenant de 1-4 à 4-4 à leur dernier passage au bâton.\r\n\r\nMenés 0-2, les rouennais sont dos au mur à l’attaque du match 3. Ils vont laisser passer leur chance dans la 2ème manche du match. Ils remplissent les sentiers avec un seul retrait, mais ne parviennent qu’à marquer un seul point. Le PUC nivelle la marque en 6è manche, après que le lanceur rouennais Jason Daniels ait été atteint au coude par une flèche de Régis. Larry Infante vient hanter ses futurs équipiers en frappent le double de l’égalisation. Puis le PUC creuse l’écart avec 4 points en 7ème manche pour mettre un terme à la série des 9 titres des rouennais.\r\n\r\n87% de victoires. \r\n\r\nStatistiquement, Rouen domine très largement le PUC depuis 2002. En saison régulière, les Huskies ont une fiche de 49-3 face aux parisiens (24-2 à Rouen, 25-1 à Pershing). En challenge de France, même scénario : 7 victoires à 1 pour les rouennais. Mais en play-offs, en revanche, ce sont les parisiens qui ont les devants, 4-2. Au total, Rouen mène 58-8 et 547 points à 176.\r\n\r\n
58-(1)

Depuis 2003 (retour de Rouen en Elite), les Huskies mènent 547 points à 176.

\r\n\r\n4-0 pour Rouen\r\n\r\nLes rouennais ont battu 4 fois les parisiens cette saison, 3 fois sans grande difficulté (11-0, 8-0, 10-2), et une fois en jouant sans doute un des matches les moins aboutis de leur saison, une victoire arrachée péniblement 8-7 après avoir été menés 4-6 après 3 manches et 6-7 après 6 manches, et une erreur de course des pucistes en 9ème manche pour sauver la maison Huskies. Au cours de ses 4 matches, Douglas Rodriguez a appliqué aux lanceurs rouennais la médecine qu’il a servi à tous les autres lanceurs du championnat, avec un brillant 8 en 17. Mais il a trouvé à qui parler avec Luc Piquet qui signe un gros 10 en 15 et 6 RBI contre le PUC. Le frappeur rouennais le plus productif a été Bastien Dagneau, qui avec 4 en 14 a réussi à produire 7 points.\r\n\r\n
Luc-puc

Luc Piquet a frappé 10 en 15 cette saison face au PUC, avec 6 RBI.