N1: les champions racontent…

| Publié par | Catégories : Baseball, Clubs, Compétition, Équipes, Fédé et Ligue

Les photos sont signées Arno Roche (à retrouver sur https://www.flickr.com/gp/aair/20t8s3)

\r\nQuel parcours de playoffs ! Qu’est ce que cela représente ce titre ? Comment s’est passée la finale ? Deux beaux matchs ? Un moment clé ?\r\n\r\nMickael Cerda (coach): C’est le 1er titre national pour l’équipe 2. La réserve a un rôle important pour l’équipe 1 puisque elle doit alimenter celle-ci en préparant les jeunes joueurs n’ayant pas encore le niveau pour évoluer au dessus. Il y a souvent une certaine frustration ces dernières années puisque les play-offs nous privaient de joueurs importants qui allaient renforcer l’équipe 1. C’est la règle du jeu et tout le monde le savait. Cette année, les deux effectifs étaient très forts. Nous sommes allés jusqu’au bout et nous attendions cela depuis longtemps. La finale s’est déroulée comme prévue. Nous savions qu’il fallait les agresser dès le début. Nos erreurs des tours précédents ont été utiles. Peu de déchets en défense et une attaque clutch. On a vu de beaux matchs, dignes d’une finale. Maitrisés de bout en bout avec beaucoup de sang froid. Nos lanceurs étaient incroyablement forts. St Just n’a rien lâché et nous a obligé à rester extrêmement concentrés. Un moment clé ? Le même dans les 2 rencontres. Leur coeur de line-up n’a pas réussi à embarquer sur base lors de la 6éme manche. Nous finissons sur le bas de line-up pour conclure le match à chaque fois.\r\n\r\nAldo Ramelet : Oui, quelle saison ! Ce titre efface notre échec de l’année dernière (en finale face à Argancy) que je gardais en travers de la gorge. Le 1er game, on est rentré dedans dès notre 1er tour de bat avec 3 points. Face à leur As, on a exécuté de très bons at bats, disciplinés (il a fini avec 120 lancers). On a pris très vite les commandes du match, que se soit sur la butte avec Pablo (Ossandon), au bâton et en défense ? L’équipe était intense. Puis, il y a eu un grain de sable, une balle en champ mal négociée, ce qui leur a permis de revenir dans la partie à 5/4. Mais là, mentalement et collectivement, on a fait preuve d’une grande force pour tenir ce petit point d’avance. Hors de question de lâcher. Dans le second, la même volonté était présente. Ce game 2 se résume à un duel de lanceur. Nous avons eu énormément de mal à nous timer sur le leur et Guillaume (Herichard), lui, à été énorme. Il a d’ailleurs été désigné MVP. Même s’ils ont scoré les premiers, on est resté calmes. Nous avons réussi à égaliser et passer devant. Pendant ces deux games, on a vraiment fait preuve de caractère avec un collectif soudé. Chacun a posé sa pierre à un moment ou un autre pour décrocher ces deux belles victoires.\r\n\r\nPablo Ossandon : Ce titre représente beaucoup pour moi. C’est mon premier titre en France. Cete équipe est fabuleuse avec des gars incroyables. On a vraiment l’impression de faire partie de la même famille des Huskies.\r\n\r\nDans le match 1, que j’ai lancé, ca a été très serré mais nous avons toujours mené au score. Et notre coach a fait les bons choix aux moments clés. Nous avons fait de très beaux jeux, nous avons montré que nous étions une équipe complète. De bons lanceurs, de bons frappeurs et une défense solide. Pour mo, le moment clé de ce titre, ca a été la demi finale à St Lô lors du match avec la perf d’Alexis Mendy au monticule. Il a deux coureurs sur les buts en dernière manche et il affronte le cogneur Carlos Jiminian. Il lui fait frapper un roulant sur arrêt court… IL nous gagne le match, merci Alexis.\r\n\r\n

saad-anouar

Saad Anouar (Crédit Arno Roche)

\r\n\r\nSaad Anouar : Ce titre représente l’aboutissement d’un cycle, jalonné par l’arrivée de nouveaux jeunes joueurs et d’anciens l’année dernière. Il y a eu l’an passé du bon travail accompli, on avait appris aussi en perdant en finale après une saison durant laquelle on avait très peu connu la défaite. Tout cela représentait un bon vécu. Puis cet hiver, on a reçu de gros renforts. Pourtant, on a débuté très timidement la saison avec 4 défaites de suite. On a trainé cette entame ratée comme un boulet mais cela nous a obligé à nous battre pour arracher ue place en play offs lors de la dernière journée s-quand on double Dunkerque. Et puis on termine par un sans faute en phase finale avec au bout, le titre. Il ne devait pas y avoir grand monde qui nous croyait capables d’être champions à mi saison. Mais nous, on savait qu’on avait l’effectif pour aller au bout. L’un des plus fournis de mémoire à Rouen en N1. Mais au début, il y a eu quelques blessures, des automatismes à trouver…   Mais quand ca s’est mis à tourner… 13 victoires de suite.\r\n\r\nPersonnellement, ce titre représente aussi un aboutissement après beaucoup d’années dans la ligue, l’immense satisfaction d’avoir su revenir plus fort après une finale perdue. Et surtout, offrir ce titre à Mickey (Cerda) ! Lui qui coache depuis si longtemps. Sans lui, nous n’aurions pu soulever le trophée.\r\n\r\nLa finale a proposé deux bons matchs de baseball, face à une équipe qui s’appuie sur de grosses individualités. On gère les matchs de bout en bout, solide en défense, deux grosses prestations de nos lanceurs qui ont su fermer la porte dès qu’il y avait danger, une attaque opportuniste, clutch avec des joueurs en position de marquer. Tout le monde a contribué de 1 à 9 au bâton sur le week end, à l’image de nos playoffs. Les quelques moments clefs du week end sont pour moi la première manche du premier match. On commence au bâton, on remplit les buts avec Guillaume Herichard qui après un compte défavorable de 0 balle 2 strikes remonte à compte plein pour enfin frapper un simple dans le centre bon pour deux points : cela nous a lancé dans le match directement face à un lanceur qui a été dominant toute l’année dans la ligue. On gère ensuite le match avec Pablo sur la butte qui lance toute une partie, qui reste très solide malgré une manche un peu difficile. Je pense qu’un deuxième moment clef de ce match survient en 6ème manche alors que le coeur de leur alignement se présente au bâton avec Jimenez (très solide tout le week end), nous sommes seulement à +1. Après deux balles, il s’élance pour une fall ball qui monte très haut, très proche du back stop. Je parviens à m’en saisir. Un jeu qui fait énormément de bien. Pablo ferme merveilleusement la porte ensuite en retirant les cinq frappeurs suivants, dont le dernier sur prises. Pour le deuxième match, je pense à notre deuxième manche au bâton lorsque Mechemache (3 en 3 sur ce match) frappe une flèche à droite bon pour un double qui envoie Israël au marbre. Puis c’est ensuite Alex Sochon qui vient frapper un gros simple au premier lancer, alors qu’il n’avait pas pris d’at bat depuis notre quart de finale. D’une manière générale, c’est la prestation de Guillaume (Herichard) sur le monticule qui fut impressionnante, tout au long des sept manches, avec beaucoup de contrôle. Il n’a jamais été réellement en danger, leur seul point survenant après une erreur. Un plaisir à catcher pour moi tout au long du match, beaucoup de contrôle, on a bien travaillé sur chaque frappeur, Guillaume était juste intouchable ce dimanche.\r\n\r\n
N1-champions

Rouen Huskies, champions 2015 de Nationale 1 (Crédit Arno Roche)

\r\n\r\nLes champions de N1 seront présentés au public lors du match 3 de la finale Rouen Montpellier samedi.\r\n\r\nBarvo aux Duffy Ducks, qui furent des adversaires de qualité. Ils montent en Division 2.  Bonne chance.