Recherche

Europe : paroles de coaches

Quatre entraineurs et managers présents en Coupe d’Europe nous livrent leurs impressions avant le coup d’envoi de la compétition. Italien, Hollandais, Belge et Français évoquent leurs ambitions et leurs espoirs.

ENTRETIEN avec Giampiero Faraone, manager Nettuno

« Ce groupe est difficile, mais nous aurons l’avantage de jouer à domicile. Tout dépendra aussi de notre préparation et de notre état de forme en début de compétition, si tôt dans la saison. » L’article revient sur le tirage au sort et les futurs adversaires de Nettuno « Amsterdam, Tenerife et le Rouen 76 Huskies, trois équipes de haut niveau »…

« La valeur du baseball en Europe s’est nivelée, commente Faraone. Il y a beaucoup d’équipes qui ont un excellent niveau technique. Les hollandais bien sûr sont très forts mais même Tenerife et les Huskies ne doivent pas être sous-estimées, ajoute le manager italien, les Français ont tout de même disputé la finale de la Coupe des champions il y a deux ans à San Marino". Et le site italien de rappeler l’élimination de Rimini en demi finale par Rouen . le site précise tout de même que Rouen la saison passée en Coupe d’Europe n’avait pas inquiété les équipes italiennes et que les Huskies paraissent plus abordables que Tenerife.

L’une des principales préoccupations de Faraone, c’est le calendrier. La compétition fin mars, c’est tôt pour les organismes ! « Sûrement, cela peut représenter un problème. Il faudra être prêts très tôt. A nous de nous organiser en conséquence. Toutes les équipes de toute façon vont avoir le même souci. Toutes les équipes seront en début de saison, certaines n’auront pas encore commencé leur championnat et il y aura un vrai problème de conditions physiques. On essaiera de compenser cela par l’avantage de jouer à domicile. »

-  www.nettunobaseball.net


ENTRETIEN avec Peter Meijers, manager Amsterdam

La coupe d’Europe en avril, ce n’est pas un peu tôt ? C’est dommage ?
En premier lieu, nous sommes enthousiastes à l’idée de rejouer une Coupe d’Europe, ce qui n’était plus arrivé depuis 1990 ! Et nous sommes impatients de nous retrouver à Nettuno.L’Italie est un beau pays, avec une grande cuisine, un climat agréable, de bonnes infrastructures et une grande histoire baseballistique… Et la longue rivalité entre les Néerlandais et les Italiens ajoute toujours une dimension supplémentaire à ces rencontres. Nous sommes impatients de jouer, cependant, cela ne veut pas dire que nous n’aurions pas préférés jouer en juin. C’est une meilleure période et les clubs auraient pu mieux se préparer.

Comment vous êtes vous préparés ?
Nous avons d’excellents équipements d’intérieur dans elsquels nous avons pu nous préparer dès janvier.Six avec l’équipe nationale hollandaise et un avec la sélection australienne… Ils ont ainsi pu Pouvez-vous nous présenter votre équipe ? Sept de nos joueurs ont participé à la World baseball classic aus Etats-Unis et à Porto Rico. Nous avons trois lanceurs gauchers, notre animal préféré est la tortue, un de nos joueurs supporte le Feyenoord Rotterdam, tous els autres sont fans de l’Ajax d’Amsterdam (foot !) Notre entraîneur principal est un ancien joueur de MLB. Il a évolué pour les San Francisco Giants et les Texas Rangers. Et notre joueur le plus âgé est trois fois l’âge du plus jeune.

Pouvez-vous nous présenter votre équipe ?
Sept de nos joueurs ont participé à la World baseball classic aus Etats-Unis et à Porto Rico. Nous avons trois lanceurs gauchers, notre animal préféré est la tortue, un de nos joueurs supporte le Feyenoord Rotterdam, tous els autres sont fans de l’Ajax d’Amsterdam (foot !) Notre entraîneur principal est un ancien joueur de MLB. Il a évolué pour les San Francisco Giants et les Texas Rangers. Et notre joueur le plus âgé est trois fois l’âge du plus jeune.

Quelles sont vos ambitions ?
Les pirates d’Amsterdam célèbrent leur cinquantième anniversaire cette année. Par conséquent, ce serait un beau cadeau d’anniversaire à faire au club et en particulier au fondateur du club Ome" Loek Loevendie si nous ramenions la Coupe d’Europe. Ce serait une première dans l’Histoire des Pirates.

Que savez-vous des Huskies de Rouen ?
Nous savons déjà que le club a remporté cinq des 6 derniers championnats de France. On n’oublie pas non plus que Rouen a disputé la finale de la Coupe d’Europe 2007 face à Kinheim, en battant Rimini en demi. Certains de nos joueurs ont déjà affrontés des Rouennais en équipe nationale lors des matchs Hollande-France. En revanche, en clubs, c’est une première, on ne s’est jamais rencontrés. Lorsque nous avons disputé notre dernière Coupe d’Europe, le club français qui dominait, c’était le PUC. Les Huskies de Rouen leur ont visiblement pris la place. En tout cas, on sait que c’est une équipe qui a l’expérience de jouer les grands tournois comme la Coupe d’Europe.

Qui est selon vous le favori et pourquoi ? Cela ne nous poserait pas de soucis particuliers si nous la remportions nous-mêmes.

-  www.amsterdampirates.nl


ENTRETIEN avec Paul Roevens, manager Anvers

La coupe d’Europe en avril, ce n’est pas un peu tôt ? C’est dommage ?
Absolument, c’est trop tôt. Une équipe travaille normalement en fonction des rendez-vous importants dans la saison avec une montée en puissance régulière. Cette fois, l’équipe doit être à son meilleur niveau avant même le début du championnat. Ce n’est vraiment pas l’idéal. nous oblige la plupart du temps à nous préparer en intérieur jusqu’au début de mars, on n’a pas pu travailler convenablement et le manque de pratique pourrait avoir un effet sur nos performances en Coupe d’Europe mais aussi plus tard dans la saison.

Comment vous êtes vous préparés ?
Nous sommes restés en intérieur jusqu’à fin février et, nous avons eu de la chance avec la météo, depuis nous avons réussi à jouer tous les week end. Nous avons choisdi un programme de matchs amicaux très relevéSparta Feyenoord (5me en Hollande la saison dernière), Namur et nous venos de treminer par un double programme face aux champions d’Europe 2007, les Hollandais de Kinheim. Nous partirons pour la Coupe d’Europe après un dernier match à domicile face au PUC ce samedi.

Pouvez-vous nous présenter votre équipe ?
C’est probablement la plus jeune équipe qui aura jamais joué à ce niveau. Nous avons une moyenne d’âge de 21 ans. Le groupe est un mélange de jeunes talents encadrés par des joueurs expérimentés. Le groupe est quasiment le même que la saison dernière.

Quelles sont vos ambitions ?
Nous voulons absolument nous maintenir. Nous voulons figurer parmi les douze équipes présentes dans le groupe A des Coupes d’Europe. Nous voulons être de bons compétiteurs. C’est une expérience très importante pour nos jeunes joueurs. On retrouve un petit peu l’esprit olympique…La participation est plus importante que la victoire.

Que savez-vous sur les Huskies de Rouen ?
On connait bien Rouen en Belgique depuis votre victoire lors de la Coupe d’Europe B 2006 à Anvers. On vous a aussi affronté l’année dernière en Coupe d’Europe (victoire de Rouen 8 à 0). Votre lanceur (Jason Kosow, auteur de 18K lors du match) ne nous avait pas laissé la moindre chance.plus forte car elle est plus âgée, elle a plus d’expérience. Et vous serez une fois encore favoris lors de notre confrontation. Mais peut-être serons nous capables de vous surprendre comme nous l’avons fait début mars lors de nos matchs amicaux.

Qui est selon vous le favori et pourquoi ?
Lorsque l’on regarde attentivement le roster de Nettuno, on se dit en fait qu’ils ne peuvent pas perdre un match...

-  www.leaguelineup.com/welcome.asp ?url=royalgreys


ENTRETIEN avec François Colombier, manager Rouen

La coupe d’Europe en avril, ce n’est pas un peu tôt ? C’est dommage ?
Oui, c’est un peu tôt, et c’est même curieux que le calendrier ait été ainsi bouleversé. On aurait pu jouer en mai, cela aurait été mieux. Oui, c’est dommage car les équipes ne seront pas au top de leur forme pour la compétition majeure, et qu’il y a du coup près de trois mois avant le final four. Mais bon, il faut faire avec, la CEB dans sa grande sagesse a surement pris la meilleure décision.

Comment vous êtes vous préparés ?
Du mieux possible en tenant compte d’un hiver très froid et pluvieux. Rien que du très classique, des matches amicaux, du travail en salle et à la musculation. On ne va pas réinventer la poudre. C’est sûr que j’aurais aimé partir une semaine au soleil, mais les contraintes professionnelles des joueurs ne permettent pas ce genre de préparation.

Pouvez-vous nous présenter votre équipe ?
Une équipe qui entre dans sa maturité. Les joueurs évoluent depuis longtemps ensemble, la moyenne d’âge commence à s’élever, la plupart des Huskies sont dans leurs meilleures années de baseballeurs, celles où l’expérience s’ajoute aux qualités physiques. Une équipe qui n’a peur de rien, qui sait jouer au baseball, qui sait gagner des matches, renverser des situations compromises. Le pitching est solide, la défense est sans doute notre meilleure arme, notamment avec un champ extérieur de très haut niveau, au bâton, tout le monde connaît son rôle et peut contribuer à marquer des points. La faiblesse principale est celle rédhibitoire du baseball français : un manque de puissance au bâton.

Quelles sont vos ambitions ?
J’aborde la compétition avec beaucoup de prudence et de modestie. Il ne faut pas s’éblouir de nos performances des deux années précédentes. A chaque fois, cela se joue sur pas grand-chose, et la roue pourrait tout aussi bien tourner défavorablement pour nous. Je crois vraiment que tout est possible, que les Huskies peuvent aussi bien se qualifier pour le final four que finir aux deux dernières places. Il y a de fortes chances qu’il y ait des égalités avec cette formule, donc cela peut se jouer au départage sur un point ou deux, dans un sens ou dans l’autre. Une certitude : la 2ème place de 2007 et la 4ème de 2008 ne veulent absolument plus rien dire, puisque la formule est totalement différente. Donc, ne nous voyons pas trop beaux, mais n’ayons peur de rien. Il me paraît impossible de vouloir faire des impasses, il faut partir pour gagner tous les matches et donc ne pas avoir de regrets.

Que savez-vous sur vos adversaires ?
On a quelques informations parcellaires sur nos adversaires, mais rien de bien révélateur. On va découvrir Nettuno et Amsterdam, on a joué deux fois Tenerife pour une victoire et une défaite, à chaque fois des matches très difficiles, on sait que le 8-0 infligé l’an passé à Anvers ne traduit pas le réel écart entre deux équipes très proches, et Regensburg, on les a affronté à Barcelone en 2003, pour un match perdu en extra-inning, donc on sait là aussi que ce sera très difficile.

Qui est selon vous le favori et pourquoi ?
La logique veut que Amsterdam et Nettuno, représentant des deux plus puissants baseball européens, se qualifient pour le final four. Mais est-ce que le sport et la logique font bon ménage ?





[31/03/2009]
|

Les articles précédents (Compétitions) :
25 novembre 2014

Portez le sweat des Huskies

1er octobre 2014

Open de France de soft mixte : Noisy l’emporte !

29 août 2014

Nationale 1 : la réserve des Huskies s’est ouvert les portes de la finale

9 août 2014

1/2 finales : le choc des palmares

3 août 2014

D1 Rouen en demi finales

2 août 2014

1/4 de finale : Rouen bat Beaucaire (Match 1)

28 juillet 2014

D1 : Les Huskies contraints de jouer un quart de finale

14 juillet 2014

D1 : Rouen partage à Montpellier

15 juin 2014

D1 : résultats de ce dimanche et classement.

13 juin 2014

Tournoi de la Guerche : fortunes diverses pour les Huskies en 12U & 15U

flèche de gauche
flèche de droite